Zabozé

06-01-2007

Christiane, J. Paul

Dénivelée : 600m

Distance : 8,600km

Durée totale : 4H51 (montée 2H26)

Beau temps, se couvrant au retour.

Carte IGN Top25 1346-ET Forêt d'Iraty - Pic d'Orhy

Les repères de type (ZA01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Image caractéristique du terrain lapiazé de la forêt des Arbailles.

Départ de Biarritz à 8H30, nous passons par Ustaritz, Cambo, Louhossoa, Bidarray, Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint-Jean-le-Vieux, et Larceveau où nous tournons à droite pour prendre la D918 en direction du col d'Osquich. A Saint-Just-Ibarre, nous tournons à droite pour passer devant l'église et traversons le pont sur la Bidouze pour prendre la D68. Environ 600m plus loin, nous passons devant une croix sur le côté droit de la route; 350m au-delà, nous prenons une route sur la gauche, indiquée par un panneau "Pic de Belchou". Nous passons au col de Suharry, où nous continuons en face. La route fait 2 lacets, puis, 300m après un chemin sur la droite, nous prenons la route qui remonte en arrière sur le flanc Nord-ouest du Belchou. Nous stationnons la voiture au point haut de la route, à côté d'un abreuvoir.

Déjà, nous profitons d'un magnifique panorama: Autza, Iparla avec le Jara au premier plan, la Rhune, Artzamendi, Mondarrain, Haltzamendi, Laina, Baïgura, Ursuya, Garralda, Osquich et la chapelle Saint Antoine, La Madeleine de Tardets et au loin les Gabizos. Nous reconnaissons au loin, Bayonne et Irissarry, et dominons Larceveau, Bunus et Saint-Just-Ibarre.

Le panorama depuis le point de départ.

.- 10H04 - 1010m (ZA01) Nous démarrons en redescendant sur nos pas par la route, pour revenir l'embranchement de la route qui vient du col de Suharry. 

- 10H15 - 931m (ZA02) Nous remontons sur cette route, direction Sud-ouest. Nous dominons le village de Hosta, en contre-bas sur notre droite, et projetons de faire un de ces jours, une boucle au-dessus de ce village par Nethé et Iramunho... Nous trouvons des Daphnés Lauréoles.

Hosta dans son écrin...Zoom sur Hosta.

- 10H26 - 959m (ZA03) A côté d'un abreuvoir, nous laissons une piste qui part sur la droite, pour continuer en face sur la route goudronnée.

- 10H30 - 974m (ZA04) Au détour du virage suivant, la silhouette du Zabozé se détache face à nous (au Sud-est). La forêt qui se détache sur sa crête Nord semble être sa chevelure...

Estampe du Zabozé...

 A nos pieds, le poljé de Lahondo laisse s'évaporer des brumes, qui amplifient le côté mystérieux de ce site étrange. Un  poljé (Mot serbo-croate signifiant plaine), est une dépression d'origine karstique, à fond plat recouvert d'une couche alluviale, fermée de toutes parts par des bords rocheux. Nous descendons sur la droite pour passer derrière la bergerie de Lahondoko Olha.

Brumes sur le poljé de Lahondo, avec le Zabozé qui émerge de la forêt à droite..Brumes sur le poljé de Lahondo.

La bergerie de Lahondoko Olha.

- 10H37 - 951m (ZA05) Nous franchissons le lacet suivant, où la route devient piste (laissant à gauche, le chemin qui passe devant la bergerie).

- 10H39 - 942m (ZA06) Dans le dernier lacet de la piste, nous la quittons pour continuer en face, et passer à gauche d'un arbre derrière lequel se trouve un abreuvoir. Nous descendons alors directement vers le fond du poljé, en suivant le balisage jaune placé sur des piquets bois.

Vue sur le Belchou.

Descente vers le fond du poljé de Lahondo.Descente dans les brumes, vers le fond du poljé de Lahondo.

- 10H50 - 828m (ZA07) Nous voici au fond du poljé de Lahondo, l'atmosphère est étrange, imprégnée de mystère, il ne manque que quelques "laminaks" qui surgissent de la doline située à notre gauche, pour que l'on entre dans un autre monde...

Les "laminaks" sont des génies de petite taille, d'aspect humain, poilus, avec des pieds d'animaux (poule, canard, chèvre...), et très agiles. Le sentiment du peuple basque, très croyant, peut s'exprimer ainsi "on ne doit pas croire qu'ils existent, mais il ne faut surtout pas dire qu'ils n'existent pas...). Ils habitent dans des grottes comme "Laminzolo" à Isturritz, ou dans les nappes d'eau dormante comme "Ustalea" à Saint-Pée... Leur occupation principale (toujours nocturne) est le filage avec le fuseau à quenouille, la lessive et la construction: dolmens, ponts, maisons et châteaux... Ils demandent souvent assistance aux humains: aux sage-femmes et aux infirmières, et les récompenses sont de grande valeur... Les humains offrent de la nourriture aux laminaks: pain, terrines de caillé ou même du cidre.

Brume dans le poljé de Lahondo.Arbre, brume et lumière...

Nous suivons le balisage jaune, toujours sur des piquets bois, pour traverser plein Est, le poljé.

- 11H01 - 839m (ZA08) Alors que nous remarquons une doline sur notre droite, nous obliquons au Sud-sud-est en direction du col d'Héhulatzé qui se trouve une centaine de mètres au dessus de nous, mais qui constitue pourtant le point le plus bas du paysage qui nous entoure... Le givre et la rosée décorent d'une parure de cristal, les brindilles qui se risquent à se dresser au-dessus de la végétation...

Le givre et la rosée font une parure de cristal...De véritables bijoux !

Pièces uniques, créées par dame nature !Broderie de perles...

- 11H09 - 852m (ZA09) Nous passons devant un abreuvoir, à partir duquel nous remontons une ravine en direction du col.

- 11H12 - 860m (ZA10) Nous passons un nouvel abreuvoir, à partir duquel la pente commence à se redresser. L'itinéraire est toujours balisé en jaune.

- 11H23 - 939m (ZA11) Nous voici au col d'Héhulatzé qui domine la vallée où la Bidouze prend sa source, dans des cavités, 300 mètres en contre-bas.

Petit coup-d'oeil en arrière sur le Belchoou et le poljé de Lahondo.

A partir d'ici, l'itinéraire se déroule en forêt. La forêt des Arbailles est réputée difficilement pénétrable. En fait les principales difficultés sont l'orientation, et la nature du terrain, dont le sol rocheux abondamment crevassé ne favorise pas les déplacements, surtout lorsque les pièges sont masqués par les feuilles... Tout ceci pour conseiller à ceux qui souhaiteraient réaliser cette rando, de se munir d'un GPS, outils hautement précieux pour parvenir au sommet du Zabozé sans encombre. Le Zaboze émerge principalement de la forêt par sa face Sud. Son accès "voie normale" se fait à partir du col d'Héhulatzé, c'est à dire par sa crête Nord. Ainsi, la progression se fait "à l'aveuglette", et l'on ne peut que difficilement apercevoir le sommet. Le GPS, de bonnes chaussures, et une paire de bâtons, peuvent permettre cependant, aux randonneurs expérimentés, d'atteindre son sommet sans difficulté majeure...

Arbre remarquable, à l'entrée de la forêt, avec le belchou à l'arrière-plan.

- Nous partons donc Sud-sud-ouest dans la forêt, contournant une petite barre rocheuse par la droite (11H34 - 997m (ZA12) ). Les Scilles commencent à sortir de terre, et nous remarquons de belles langues de bœuf sur les arbres.

- 11H43 - 1054m (ZA13) Nous évitons un éperon rocheux (côté 1081) par la gauche.

- 11H50 - 1072m (ZA16) Lous rejoignons la crête, au Sud de cette pointe, d'où nous apercevons le Zabozé plein Sud. Nous parcourons donc la crête dans cette direction.

- 11H52 - 1074m (ZA15) Un cairn marque l'itinéraire... Nous en rencontrerons de nombreux, mais, hélas, ils se confondent avec la roche chaotique qui nous entoure, et ne sont donc pas facile à repérer...

- 11H57 - 1068m (ZA16) Lorsque la crête se termine au niveau d'un petit ressaut rocheux, nous obliquons au Sud-est (45° à gauche), en jouant au Petit-Pousset avec les fameux cairns...

- 12H00 - 1056m (ZA17) Nous laissons une doline sur notre droite pour monter au Sud-est.

- 12H13 - 1113m (ZA18) Nous passons au sommet d'un mamelon, d'où la vue sur le Zabozé se dégage plus nettement... Nous progressons alors sur la crête, direction Sud-ouest.

- 1103m (ZA19) Les cairns sont maintenant, de plus en plus nombreux avant d'atteindre la montée finale.

- 12H31 - 1139m (ZA20) Nous sommes à la base du massif rocheux sommital, que nous abordons par une petite cheminée très facile qui revient sur la droite.

Nous abordons le massif rocheux sommital par une petite cheminée très facile.Les derniers mètres ne posent aucun problème.

- 12H38 - 1178m (ZA20) Les derniers mètres ne posent aucun problème, et nous voici au sommet du Zabozé. La superbe vue que nous découvrons est très surprenante, après avoir parcouru un tel labyrinthe rocheux, sous le couvert d'une forêt de hêtres très dense. La face Sud, rocheuse, plonge en falaise sous nos pieds, et nous dominons le superbe poljé nommé "Elsarreko ordokia".

Nous voici au sommet du Zabozé.Nous dominons le superbe poljé nommé "Elsarréko ordokia".

Nous avons une très belle vue sur le massif du Pic d'Anie, avec le Pic d'Arlas à sa gauche, puis la Table des Trois Rois et le Pic d'Ansabère derrière lequel on distingue la grande aiguille... Plus à droite, nous voyons le Pic de Pétragème dominé par le Mallo de Acherito, et plus à droite: Chipeta Alto, Quimbo Alto, et la Peña Forca.

Le massif du Pic d'Anie.D'Ansbère au Quimbo Alto.

Dans un plan plus rapproché, nous voyons à l'Est: Etchecortia, et plus à droite, le Pic des Vautours. Au Sud-est, nous voyons le Lakhoura, Bimbaleta, Kartxila, Txardekagagna et Otchogorrigagna. Bohorcortia domine directement le poljé "Elsarreko ordokia".

Les sommets d'Etchecortia et d'Elsarré, au dessus des sources de la Bidouze.

Plein Sud, nous pouvons constater que la face Nord du Pic d'Orhy est complètement déneigée... Il y a seulement trois jours, nous avons pu voir sa face Sud enneigée, depuis la crête de Zarkambide... Quel contraste!

La face Nord du Pic d'Orhy est complètement déneigée...

Nous voyons aussi l'Occabé, le Pic d'Irau, le Béhorléguy et Hauscoa. Nous pouvons encore profiter du panorama du départ qui s'étendait de Autza jusqu'à l'Ursuya, et même jusqu'à Bayonne, avec en prime le Belchou qui se détache au-dessus de la forêt que nous venons de traverser. Au-devant des crêtes d'Iparla, le Jara se détache particulièrement bien.

Le Béhorléguy.

Le Belchou émerge au dessu de la forêt que nous venons de traverser.Le Jara, à l'avant des crêtes d'Iparla.

Nous remarquons que les pierres qui constituent le cairn sommital, sont incrustées des très nombreux fossiles... Il y a quelque millénaires, ces lieux étaient sous la mer: étonnant!

Fossiles.

- 13H10 Nous repartons en suivant scrupuleusement en sens inverse, l'itinéraire parcouru à la montée...

Nous repartons en suivant scrupuleusement en sens inverse, l'itinéraire parcouru à la montée...Un passage caractéristique de la zone parcourue...

- 13H47 - 1068m Nous repassons au point (ZA16) et suivons donc sur la droite, la ligne de crête.

- 13H51 - 1072m (ZA16) Avant la pointe rocheuse, nous descendons à flanc sur la droite.

- 14H10 - 939m (ZA11) Nous voici de retour au col d'Héhulatzé. Nous prenons le temps d'observer sur notre droite, Etchecortia, que nous comptons bien aller visiter prochainement...

Etchecortia, au dessus de la haute vallée de la Bidouze.

- Nous remontons en face (Nord), en direction du point côté 990 que nous atteignons (14H20 (ZA22) ) en franchissant quelques dalles. Nous avons une belle vue plongeante sur les sources de la Bidouze et la falaise qui les surplombe, où se trouve l'échelle qui donne accès à Elsarreko ordokia.

Vue plongeante sur les sources de la Bidouze et la falaise qui les surplombe.Arrivée sur les dalles du point côté 990m.

Très belle vue sur la haute vallée de la Bidouze et une partie de la Soule jusqu'à Mauléon. Nous distinguons très bien la chapelle Saint Antoine, située à proximité du col d'Osquich.

Très belle vue sur la haute vallée de la Bidouze et une partie de la Soule jusqu'à Mauléon.La chapelle Saint Antoine.

- Nous continuons en descendant légèrement sur la ligne de crête, et (14H26 - 975m (ZA23) ) laissons l'itinéraire balisé en jaune descendre à flanc sur la droite, pour remonter au point côté 998m (14H32 (ZA24) ), d'où (en se retournant vers le Sud) nous pouvons voir la cime du Zabozé.

Nous pouvons voir la cime du Zabozé.

- Nous descendons vers le Nord, alors que les nuages noirs gagnent du terrain sur la plaine...

- 14H38 - 960m (ZA25) Avant d'atteindre la lisière d'un banc rocheux, nous prenons une piste qui part en crête vers l'Ouest (gauche).

- 14H43 - 952m (ZA26) Nous retrouvons la route goudronnée que nous remontons en face. Nous évitons un lacet en coupant le virage vers la droite, remarquant que les Pâquerettes sont nombreuses, signe d'un hiver particulièrement clément...

- 14H55 Nous sommes de retour à l'auto.

Randonnées