Bohorcortia

Des sources de la Bidouze à Ahusquy

13-09-2002

Beñat Querquer, J. Paul.

Dénivelée : 875m en positif

                 250m en négatif

Distance : 6,400 Km

Total : 4H25 (montée 4H00)

Beau temps.

Carte IGN TOP25 - 1346ET

Photo prise de la route qui rejoint Ahusquy à Iraty.

Partis de Biarritz vers 8H30, nous passons par Saint-Jean-Pied-de-Port et Saint-Jean-le-Vieux pour tourner à droite à Larceveau où nous prenons la direction du col d'Osquich. A la sortie de Saint-Just-Ibarre, nous prenons une petite route sur la droite (un panneau indique la direction des sources de la Bidouze). Nous poursuivons en voiture en suivant le fond de la vallée rive gauche (un autre panneau indique "Biduzeko Iturburua"). Le chemin est en terre, et de nombreuses flaques de boue décourageraient les moins téméraires... Nous parvenons à l'extrémité du chemin carrossable juste après un petit pont, c'est là que Christiane et Hélène nous déposent avant de rejoindre Ahusquy par la route pour nous récupérer.

- 10H08 365m Nous franchissons le petit pont (flèche rouge) sur la Bidouze pour passer rive droite. Le sentier démarre par quelques lacets raides et glissants… 

- 10H36 Nous surplombons la Bidouze qui descend en cascades successives.

- 10H42 – 560m Nous laissons un sentier qui part sur la gauche (croix jaune) pour suivre en face notre sentier balisé en rouge et en jaune. Nous passons un talweg où le ruisseau est à sec malgré les pluies de ces dernières semaines...

- 10H51 – 565m Nous laissons un autre sentier sur la gauche pour obliquer à droite presque horizontalement dans un secteur très humide et moussu, pour rejoindre grotte émergence de la Grande Bidouze dissimulée par la végétation.

Grotte émergence de la Grande Bidouze.Grotte émergence de la Grande Bidouze.

- 10h55 Nous voici dans la grotte dans laquelle nous pénétrons pour voir l'arrivée de la rivière souterraine.

- 11H10 Nous prenons le sentier qui démarre immédiatement sur la droite en pied de falaise. celui-ci oblique un peu sur la gauche, et nous arrivons très vite 11H16 – 605m à la grotte résurgence de la petite Bidouze. Il y a beaucoup d'eau  mais nous pouvons malgré tout y pénétrer sur le côté droit. Nous y trouvons une eau limpide, transparente, avec en fond une "quasi" plage de sable et une voûte partiellement couverte de concrétions calcaires.

Grotte résurgence de la petite Bidouze.Intérieur de la grotte résurgence de la petite Bidouze.

- Nous prenons le chemin qui monte au Sud et qui nous conduit aux échelles. Le sentier est glissant (un panneau indique même: "accès interdit DANGER").

Echelles.

- Nous franchissons malgré tout les échelles, et nous accédons au plateau supérieur à 11H32. Nous pouvons apercevoir au Nord la chapelle Saint Antoine située à proximité du col d'Osquich. Quelques Crocus d'automne colorent le sous-bois moussu.

- Nous avançons un peu en direction d'Elsarréko Ordokia au Sud.  (11H45 - 635m) Sur la droite du chemin, à proximité d'une cabane de production "d'énergie renouvelable", nous observons un panneau d'information sur la géomorphologie du site, et nous profitons de ces renseignements pour aller observer le puits de 15m de profondeur de la "grotte-perte" de la Petite Bidouze.

Explications sur la géomorphologie de cette zone karstique.

- 12H13 Le café était excellent, et le chocolat aussi... Nous repartons vers le Sud par un large chemin pour rejoindre le vaste plateau d'Elsarréko Ordokia: il s'agit d'un "poljé", vaste dépression fermée dans les régions karstiques.

Elsarréko Ordokia.

Cette étendue parfaitement horizontale est extrêmement surprenante! De plus il nous semble voir se profiler en son milieu, la silhouette d'un hippocampe! Nous approchant, nous nous apercevons qu'il s'agit d'un vieux tronc noueux et non pas une apparition surnaturelle...

Tronc noueux et au fond le zabozé.

Au Nord-Ouest, le Zabozé nous domine, les falaises blanches de son sommet émergent fièrement de la forêt. Nous remarquons également que les roches sont incrustées de nombreux fossiles de coquillages.

- Nous traversons ce bassin herbeux vers le Sud le long d'un large chemin carrossable jusqu'à trouver (200m avant une citerne blanche) un cairn qui nous signale l'amorce d'un sentier sur la gauche (plusieurs flèches rouges). (12H31 - 750m)

- 12H44 Le sentier se divise, nous prenons la branche de droite, puis au grand cairn suivant nous retournons sur la gauche.

- 12H48 Nous traversons une piste (cairn) et montons encore un peu pour atteindre un petit col (870m) ou se trouve un cairn et une marque rouge sur un arbre: "142".

- Nous continuons sur le flanc gauche.

- 13H00 Nous surplombons un petit vallon encaissé que nous laissons sur notre droite et poursuivons sur le flanc gauche.

- 13H05 - 910m Nous sortons de la forêt (Forêt des Arbailles) et apercevons au Sud le cayolar Lécharéguibela à peu près à la même altitude que nous. Nous montons à flanc, Sud-Sud-Est, hors sentier (nous venons de laisser le balisage rouge) et nous trouvons des Gentianes Pneumonanthes et des Carlines acaules.

- Nous obliquons à gauche pour remonter le talweg et atteindre le col côté 1032.

- Nous montons les pentes au Sud pour rejoindre le sommet de Bohorcortia (1214m - 14H08), exactement 4H00 après notre départ. Un troupeau de pottocks est en train de paître tranquillement, ignorant la superbe vue sur Béhorléguy à l'Ouest, Zabozé, et le Pic des Vautours à l'Est. Les montagnes d'Aspe et le Pic d'Orhy sont hélas dans les nuages...

- Nous descendons au Sud et nous apercevons très vite Hélène et Christiane qui nous font signe depuis l'auberge d'Ahusquy. Il ne nous reste plus qu'à descendre à la fontaine d'Ahusquy (14H22 - 1090m).

La fontaine d'Ahusquy.BORTIAN AHUSQUI HUR HUNAK OSOKI

- Nous rejoignons Hélène et Christiane (et la voiture) à l'auberge à 14H33.

Un bon pique-nique à la fontaine nous redonne des forces. Au retour, nous passons par la route de crête qui rejoint Iraty par le versant Nord du Pic des escaliers, puis au dessus du chalet Pedro nous passons au col d'Irau avant de redescendre sur Saint-jean-Pied-de-Port.

Randonnées