Pic d'Irau

21-10-2001

Christiane, Jean Paul.

Dénivelée : 1010m

Distance : 12 km

Total : 4H30 (montée 2h00)

Vent violent.

Carte IGN TOP25 - 1346 ET

Forêt d'Iraty - Pic d'Orhy

Pic d'Irau, pointe Nord.

Partis de Biarritz à 8H00, nous allons jusqu'à Saint Jean Pied de Port. A l'entrée de Saint Jean Pied de Port, nous prenons sur la droite la direction d'Estérençuby. A Estérençuby, nous prenons en face de nous la route d'Estérenguibel qui s'enfonce dans une vallée secondaire. Nous suivons le cours du ruisseau rive droite, puis rive gauche. Nous faisons une rencontre inattendue: quatre cochons se reposent dans un abri-bus sur le bord de la route... Nous repassons rive droite et la route se transforme en un chemin de terre qui traverse un défilé. Un troupeau de vaches semble dérangé par notre présence sur son chemin...

Nous laissons la voiture à côté d'une borde coiffée d'une toiture à quatre pans, et nous devisons avec un berger un peu étonné de nous voir débarquer dans ce bout du monde!

   -   9H30 (377m) Nous poursuivons à pied sur le chemin en direction du Sud jusqu'au pont d'Ezpelchilo (9H40 - 386m). Nous traversons ce pont et continuons sur le chemin carrossable où nous croisons un troupeau de brebis.

   -   Au premier virage en lacet, nous prenons à gauche pour rejoindre une bergerie devant laquelle nous franchissons un nouveau pont.

   -   Derrière la bergerie nous prenons la piste qui monte à gauche. Nous remontons le vallon de Maluzaharreko erreka par ce large chemin qui domine une petite cascade en contre-bas sur la gauche, et qui est lui-même dominé par des petits éperons rocheux sur la droite (9H57).

   -   10H15 - 700m A la sortie d'un petit bois, nous trouvons une borde en ruine sur notre gauche. Nous montons alors directement jusqu'à la crête qui nous domine sur notre droite pour atteindre les points côtés 796m (10H30) et 863m sur la carte. Le Béhorléguy nous paraît extrêmement plat! La vue sur Adarza, Monhoa, Autza, Iparla, Artzamendi, Baigura et Ursuya est particulièrement nette en raison du vent de Sud. Ce vent très violent manque à plusieurs reprises de nous renverser...

   -   Nous suivons ensuite un sentier qui chemine tout le long de la crête jusqu'au sommet du pic d'Irau (11H33 - 1152m). 

Vue sur le Béhorléguy (de derrière un champignon...)La crête que nous avons parcourue.Le pic d'Irau vu de la crête Nord-Ouest.

   -   Du sommet nord que l'on rejoint en franchissant une petite brèche, la vue sur le col d'Irau et sur la face Est que l'on domine, est spectaculaire. La vallée située en dessous de nous au Nord est très accidentée; nous pouvons voir le col d'Errékacharo où nous passerons au retour.

   -   Nous descendons par des pentes herbeuses en direction du col d'Irau. Nous trouvons une superbe stèle érigée à la mémoire d'une très jeune "combattante" ("gudari") morte le 24 juillet 2001, et qui avait souhaité que ses cendres soient réparties dans chaque province du Pays Basque...

A l'arrière plan: les deux pointes du pic d'Irau.

   -   11H55 Nous tournons à gauche au niveau de la première bergerie du col d'Irau pour emprunter un sentier qui se dirige au Nord-Ouest, sous la face est du pic d'Irau. Ce magnifique sentier est carrément taillé dans la roche.

   -   Nous faisons une halte de 25 minutes au soleil et à l'abri du vent pour nous restaurer.

   -   12H40 - 900m Nous franchissons le col d'Errékacharo, et nous descendons sur un vieux chemin sur le versant Ouest.

   -   12h52 - 800m Nous rejoignons une piste carrossable.

   -   13H00 - 725m Nous passons près d'un quartier de granges. En face de nous, sur le Baigura, nous repérons les premières fumées d'écobuage de l'année... Les Ajoncs illuminent de leur jaune, les bords de chemins, et les Houx sont déjà décorés de leurs boules rouges. Nous faisons une nouvelle halte pour ramasser des châtaignes.

   -   13H55 Nous repassons au pont d'Ezpelchilo et nous arrivons à la voiture à 14H00. Là nous retrouvons le berger du départ qui semble étonné de nous voir déjà de retour, d'autant que notre itinéraire de crête ne lui paraissait pas le plus judicieux au départ... Ah! ces citadins...

Un nombre impressionnant de 4x4 fait irruption à côté de nous, une armée de chasseurs se déploie, quelques-uns soufflent dans leur corne et tous se mettent en place pour une battue au sanglier.

Nous retournons à Estérençuby où nous tournons à gauche pour remonter en voiture au col d'Irau et redescendre boire un café au "Chalet Pedro". Nous rentrons ensuite à Biarritz en passant par le col de Burdincurutcheta et Saint-Jean-le-Vieux.

Randonnées