Artzamendi

par Harriburu et le Pic Malda

12-10-2003

Nadette, Christiane, J. Paul.

Dénivelée : 920m

Distance : 11Km

Total : 7H15 (montée 3H25)

Grand beau temps.

La crête du Pic Malda et Itxassou au fond.

Nous quittons Biarritz aux environs de 9H20 et rejoignons Itxassou. Nous passons au Pas de Roland où nous franchissons le pont sur la gauche pour prendre la route qui longe la rive gauche de la Nive en direction du quartier de Guibélarte. 1,100km après le pont nous garons la voiture sur un petit "parking" pouvant contenir 2 voitures, sur le côté gauche de la route, immédiatement après le chemin où une flèche indique "Xerrenda", juste avant de franchir un petit pont aux garde corps métalliques verts (650m avant la passerelle qui traverse la Nive).

- 10H03 - 80m Après avoir remarqué la présence de Daboecie des Monts Cantabres, nous démarrons sur la route en revenant sur nos pas (Nord-Ouest), en laissant en contre-bas sur notre droite la maison "Kambochokoa". Le Lamier maculé est très beau et nous trouvons également de très beaux pieds de Mauve musquée.

- 10H09 - 105m Nous tournons à gauche pour monter sur un chemin privé goudronné où il est demandé de tenir les chiens en laisse...

- 10H25 - 180m Nous passons devant la ferme "Etchéberriaranéa" que nous contournons par la droite pour poursuivre sur la route qui se dirige maintenant au Sud-Ouest.

- 10H30 - 220m Nous franchissons un portail qui nous donne l'impression erronée que nous pénétrons dans la maison "Betiribidartéa". A signaler que le chien est vicieux: il se cache avant de rattraper les mollets par derrière et par surprise... Un petit fronton est niché derrière la maison.

- Nous poursuivons quelques mètres sur un chemin de terre et après quelques hésitations, tournons à droite comme l'indique le balisage jaune (230m).

- 10H37 - 235m Nous tournons à gauche pour suivre le chemin qui traverse une prairie couverte de Crocus d'automne.

- Sur la barre rocheuse qui nous domine, de nombreux vautours attendent patiemment les ascendances pour prendre leur envol.

- 10H42 - 270m Nous franchissons un échalier sur le côté droit du portail qui barre le chemin.

- 10H44 - 285m Le chemin toujours balisé en jaune vire à gauche avant de rejoindre un double portail à côté d'une borde située au sommet du massif rocheux côté Sud (325m - 10H52). Nous nous approchons de la brèche pour profiter de la vue lorsque nous découvrons que nous sommes tout près des vautours que nous avions repérés d'en dessous.

La brèche située derrière la cabane.Quelques vautours sur un éperon rocheux.

- Nous montons maintenant plein Sud sur un chemin pavé en dalles de grés qui passe sous un chêne qui déploie une branche comme pour nous prendre sous sa protection au passage.

Le chêne protecteur.Le chemin dallé.Au fond, vue sur Itxassou.

- Nous bénéficions d'une vue magnifique sur la vallée de la Nive et sur l'Ursuya.

Vue sur la Nive et l'Ursuya.

- Après avoir viré au nord-Ouest, le chemin nous conduit au sommet d'Harriburu (11H16 - 482m) où se trouve un énorme cairn de la taille d'une personne. Nous bénéficions d'une superbe vue sur le Mondarrain et l'Ezcondray à l'Ouest.

Le cairn au sommet d'Harriburu.Pause à l'Harriburu avec l'Artzamendi à l'arrière-plan.Le Mondarrain et l'Escondray.

- 11H35 Nous nous remettons en route sur le chemin qui se dirige plein sud. Nous trouvons de nombreux pottoks avec leurs adorables petits.

- 11H44 - 520m Nous obliquons à l'Ouest pour franchir une crête rocheuse.

Franchissement de l'arête rocheuse avec Itassou en bas à gauche et l'ursuya au fond à droite.

- Avant de rejoindre le col, nous appuyons sur la droite (Ouest) pour passer près de quelques bordes et rejoindre celle qui se niche sous les parois rocheuses du Pic Malda.

Cabane nichée sous les parois Est du Pic Malda.Au fond, le sommet de l'Artzamzndi.L'appareillage de pierres de la cabane se confond avec les stratifications de la roche.

- Nous grimpons encore quelques mètres pour atteindre le sommet du Pic Malda (12H01 - 564m). En contre-bas au Nord, un vautour observe patiemment l'espace environnant.

Le vautour semble observer le village d'Itxassou.

- 12H10 Nous repartons au Sud en longeant la crête en direction de l'Artzamendi.

- 12H22 - 610m Nous atteignons une grande borde en ruines à côté de laquelle se trouve un superbe enclos ceinturé de dalles dressées: "Kambochokoko Borda". Ce nom indique qu'il s'agit de la borde de la maison "Kambochokoa" que nous avons vue au départ. Nadette fait un exploit en désescaladant une falaise haute d'au moins trois mètres ! ! !

Le superbe enclos à côté de Kambochokoko borda.

- Nous montons maintenant le flanc Nord de l'Artzamendi en appuyant un peu à l'Est pour diminuer la pente. A partir de 800m d'altitude nous commençons à trouver de nombreuses pierres de moulin.

- Après avoir pris le temps de chercher et d'admirer quelques belles meules, nous poursuivons notre ascension et apercevons progressivement un étrange champignon métallique, qui semble pris pour cible par un avion...

La coupole du relais de télécommunications.

- Nous parvenons au sommet de l'Artzamendi (13H28 - 926m).

Nous nous retournons pour un dernier apperçu de la coupole.

- 14H28 Après un bon repas sous un incessant ballet de vautours, nous repartons plein Est en longeant une crête rocheuse.

On s'approche...... et l'on s'apprète à plonger !

- Nous apercevons encore de nombreuses meules éparpillées sur le flanc Sud en dessous de la crête. Nous en trouvons même une sur le versant Nord. Nous profitons des derniers moments de la vue sur Irubelakaskoa et Iparla.

Vue sur Irubelakaskoa.Christiane juchée sur une meule avec l'Artzamendi au fond.

- 15H06 - 800m Au niveau d'une dépression de la crête, nous tournons à gauche pour descendre au Nord-Est pour rejoindre le plateau.

- Nous appuyons à gauche (Ouest) pour rejoindre un chemin vert qui se détache nettement dans la fougère rousse pour atteindre "Arimaluchénéko Borda": une borde en ruines sous un chêne (15H24 -610m).

- Nous descendons au nord Est pour rejoindre le plateau au lieu-dit "Eyhéraldé". Nous contournons par la gauche le point côté 590m et rejoignons la ligne de crête Nord-Est du plateau vert.

- 15H37 - 570m Nous descendons cette crête Nord - Nord-Ouest avant d'obliquer sur la droite (15H40 - 520m) pour rejoindre une bergerie (15H47 - 501m) placée au pied d'un éperon rocheux.

- Nous poursuivons Nord - Nord-Ouest et remarquons quelques bordes en ruines sur le côté droit (15H51 - 480m). Nous poursuivons toujours dans la même direction en utilisant une sente lorsque la pente s'accentue.

- Après avoir dévalé une centaine de mètres de dénivelé, nous rejoignons une grande borde en ruine, nichée sous un arbre, au pied d'un éperon rocheux caractéristique (16H12 - 326m). Nous prenons le temps de boire le thé à l'ombre de la cabane car il fait très chaud...

L'éperon rocheux et l'arbre qui protègent la borde à côté de laquelle nous avons fait une pause.

- 16H29 Nous descendons au Sud-Ouest par un sentier qui nous rapproche du ruisseau qui descend de la gorge en dessous du Plateau Vert.

- 16H34 - 280m Avant le ruisseau, nous tournons à droite pour suivre un beau chemin qui passe au dessous d'une belle arête de poudingue (issue de la cabane où nous avons bu le thé) sur laquelle se dresse un étonnant monolithe.

L'étrange monolithe de poudingue.

- 16H48 - 140m Nous tournons à gauche au niveau d'un cairn pour descendre un petit chemin dallé qui nous conduit à la borde "Apalaénea".

- Nous tournons à gauche, franchissons un portail, puis une passerelle (16H55 - 135m).

- Avant la barrière suivante, nous descendons un chemin sur la droite  et passons un portail métallique (17H03 - 150m).

- 17H04 - 150m Nous rejoignons la route que nous descendons sur la droite.

- Nous rejoignons la voiture à 17H17.

Randonnées