Otchogorrigagna

depuis Port de Larrau

13-06-2003

Roger, Beñat, Jean Paul.

Dénivelée: 920m

Distance : 15 Km

3H45 montée, Total 8H00

Grand beau temps chaud.

Otchogorrigagna à droite du col.

Départ de Biarritz à 6H40, nous passons par Peyrehorade, Mauléon, Tardets et Licq-Athérey. Nous passons ensuite à Larrau et bifurquons à gauche à la sortie du village pour monter en direction du Port de Larrau. Nous franchissons le col d'Erroymendi et continuons jusqu'au premier lacet en dessous du Port de Larrau. Là, nous laissons la voiture (8H50)au départ d'une piste carrossable qui sera notre chemin du retour. Nous buvons un café accompagné de cake et de chocolat pour faire le plein d'énergie... nous laissons passer un troupeau de vache qui arrive au terme d'une transhumance de 30 kilomètres.

Les vaches arrivent au terme de leur transhumance; derrière: le Pic d'Orhy.

- 9H15 - 1465m Nous montons au Port de Larrau par la route. Nous prenons le temps de remarquer les Linaires, l'Hellébore vert, les Gentianes printanières et les magnifiques touffes de Serpolet. Dans un creux humide du talus, nous observons la Grassette à grandes fleurs et prenons le temps de toucher ses feuilles collantes qui lui permettent d'attirer les insectes et de les digérer.

Un peu avant le col, sur le côté gauche de la route, nous remarquons un point NGF (Nivellement Général de la France) qui indique une altitude de 1569m.

- 9H34 - 1577 Nous sommes au col, un panneau indique Port de Larrau 1585m, mais en fait, sur la borne frontière 237bis, se trouve un autre repère NGF qui nous donne une altitude de 1577m. L'alouette chante au dessus de nos têtes alors que nous avons des Pieds de chat à nos pieds...

- 9H45 Nous passons sur un petit sommet côté 1604m. nous trouvons du Lotier des Alpes, de l'Hélianthème nummulaire, et du Polygala alpestre.

Roger et Beñat avec le Pic d'Orhy à l'arrière plan.Beñat avec le Pic d'Orhy à l'arrière plan.Le versant Sud.

- 10H00 - 1660m Nous passons au sommet d'Achouterrigagna où se trouve la borne frontière 238. Un pottock et son poulain viennent à notre rencontre.

Le Pic d'Orhy à l'arrière plan.

- 10H19 - 1540m Nous passons au port de Betzula (borne 239).

- 10H28 - 1590m En suivant toujours la ligne de crête (comme nous le ferons jusqu'au sommet d'Otchogorrigagna), nous passons au sommet de Betzulagagna.

- 10H36 - 1540 Nous voici à la borne 240, nous trouvons de l'Anthyllide vulnéraire et de l'Horminelle des Pyrénées.

- 11H11 - 1732 Après une belle montée en crête, nous parvenons au sommet de Gaztarrigagna (borne 241). En dessous de nous au Nord, se dresse la pyramide d'Achourterrigagna; dans le même axe, nous voyons le Chapeau du Gendarme et La Madeleine avec Tardets à ses pieds. Au Sud-Est, nous reconnaissons la silhouette massive du Txamantxoia. Nous trouvons de beaux parterres de Trèfle des Alpes.

- Nous descendons jusqu'au col Elhurrosoko lepoa (borne 242) où comme son nom l'indique il reste quelques plaques de neige dans les creux ombragés du flanc Nord et en pied du versant Sud (11H25 - 1650m).

- Nous délaissons le sentier qui s'élève à gauche sur le flanc Nord-est pour monter toute crête. Nous trouvons énormément de Gentianes pneumonanthes.

- En arrivant à la borne 243 (11H43 - 1705m), nous décidons de faire une petite pause pour faire le plein d'énergie. Nous sommes au milieu des Céraistes carinthiacum.

- 11H55 Nous nous remettons en route et passons à la borne 244 (12H06 - 1755m) et remontons la ligne de crête pour atteindre Otchogorritchipia (borne 245 - 12h17 - 1794m).

Vue sur Txardekagagna et Otchogorrigagna.Vue sur Otchogorrigagna et Bimbaleta.

Nous voici maintenant parmi les Gentianes acaules, le Lin vivace, les Chardons fausse Carline (appelé aussi Chardon des Pyrénées).

Notre "pro "de la photo en pleine action.

Un troupeau de moutons est accompagné de quelques boucs aux cornes exceptionnelles. Le marquage des moutons est particulier: une belle croix noire sur leur flanc droit, et non pas une vulgaire tâche de peinture comme on le voit généralement.

Belles marques en forme de croix sur les moutons.

Nous trouvons des Renoncules des Pyrénées et des Globulaires rampantes.

- 13H00 - 1920m Nous voici au sommet d'Otchogorrigagna (borne 246), "la montagne du loup rouge". La vue est magnifique: Pic d'Orhy, Béhorléguy, Zaboze, Bohorcortia et Ahusquy, Txardekagagna, Bimbaleta, Pic d'Arlas, Soum Couy, Pic d'Anie, Table des Trois Rois, Ansabère, Visaurin... Nous ne manquons de rien: manzana et sahakoa avec du vin de Navarre... Même Roger boira un coup "pour nous faire plaisir!"...

La soif de Beñat...

- 13H47 Nous descendons le long de la crête Nord-Est où nous trouvons de l'Astragale de Montpellier, et du Saxifrage hirsute.

- 1729m Nous prenons à droite un sentier très net qui descend plein Est.

- 1695m Nous quittons ce sentier pour descendre au nord dans la pente herbeuse où nous trouvons de l'Armérie.

Armérie avec le Pic d'Orhy au fond.

- 14H33 - 1560m Nous nous engageons dans le talweg qui se situe en amont du vallon d'Ardané. Nous faisons une longue pause pour observer en détail l'Orchis grenouille (appelé aussi Coeloglosse vert).

- Nous passons près d'une source où nous trouvons de la Véronique de Gouan.

- Nous descendons dans le ravin où nous repérons quelques Populages des Marais.

- 15H04 - 1440m Alors qu'un sentier se dirige à flanc vers la droite, nous trouvons un cairn, mais nous continuons à descendre dans le fond du vallon où nous trouvons de l'Érine des Alpes.

- 15H12 - 1360m Nous partons à flanc sur la droite pour rejoindre la piste carrossable au niveau d'un virage à 1360m d'altitude (15H16).

- Il nous reste à parcourir cette longue piste globalement vers l'Est avec le Pic d'Orhy en ligne de mire. Il fait très chaud, et les troupes commencent à fondre au soleil... Le Géranium mou et la Pensée cornue ont bien du mal à retenir notre attention...

Sur le chemin du retour, en plein soleil...

Nous remarquons tout un vol de vautours qui vient se poser sur une éminence rocheuse de la crête qui nous surplombe, le repas vient de se terminer: nous trouvons sur le bord du chemin, les restes tout frais d'une brebis qui vient d'être consommée. Pas une odeur: ils ont consommé de la viande fraîche. Pour les vautours, la saison s'annonce bien car de très nombreux troupeaux arrivent dans ces magnifiques alpages où ils passeront la saison estivale. Le garde-manger est donc bien rempli.

- 17H15 Brûlés par le soleil, nous voici à la voiture où nous buvons un bon café.

Nous rentrons par Larrau et Iraty, arrivée à Biarritz à 19H30

Randonnées