Chipeta Alto

19-05-2001

Christiane, J. Paul.

Dénivelée : 1280m

Total : 7H25 (montée 4h10)

Beau temps chaud.

Carte Ansó - Echó Editorial Alpina

Après avoir profité d'un excellent gîte à la Maison de la Montagne à Lescun, nous quittons le village à 7H45 en direction du Somport.

Dans la descente, nous observons du Géranium livide.

Dans la montée au Somport nous nous arrêtons pour photographier la Céphalanthère pâle et observer les Orchis de Fuchs, l'Anthyllide des Montagnes, les Globulaires à tige nue, les Ancolies et le Saxifrage à longues feuilles.

Nous descendons jusqu'à Jaca où nous tournons à droite, direction Pampelune. Nous tournons à nouveau à droite à Puente la Reina en direction de Hécho. Sur le bord de la route nous nous régalons des magnifiques gerbes de Sainfoin à feuilles de Vesce, accompagnées de Vipérine.

Nous continuons au delà de Hécho et Siresa pour laisser la voiture juste avant le pont du camping de la Selva de Oza.

-  9H50 (1160m) Nous prenons un sentier qui monte à l'ouest derrière un affreux bâtiment abandonné. Au pied de ce sentier qui monte rive gauche du barranco Estriviella, se trouve un panneau indiquant la direction Estriviella et Peña Forca.

-  9H58 Nous suivons ce sentier qui tourne à droite (cairn). Quelques Fraisiers bordent le chemin.

Atxar de Forca

-  10H25 (1935m) Nous trouvons des Gentianes acaules, des Primevères élevées, des Orchis mâles, quelques Jonquilles et les dernières Scilles printanières. Nous nous attardons plus particulièrement sur de superbes touffes d'Ibéris de Tenore que nous découvrons.

-  10H50 (1460m) Nous passons au dessus d'une cascade dans un jardin fleuri extraordinaire: les Fritillaires des Pyrénées semblent se pencher sur notre passage, elles sont accompagnées de Gentianes printanières, d'Orchis Sureau (des jaunes et des rouges), de Renoncules des montagnes (Renoncule de Gouan)... une merveille pour les amateurs de botanique.

-  11H20 (1620m) Nous faisons une halte près d'une cabane en ruine. A nos pieds: une Corydale solide nous confirme qu'il s'agit bien d'un reposoir à troupeaux. Puis, en traversant toujours à l'ouest le petit plateau, nous rencontrons des Populages des marais et des Daphnés lauréole.

Alors que nous montons un ressaut rocheux sur la droite, un couple de circaète inspecte les environs en poussant quelques cris.

Dans les zones humides, les Tussilages s'épanouissent.

(Cliquez sur l'image)

Nous voici au pied d'un large couloir très enneigé que nous remontons toujours à l'ouest. A la sortie, nous appuyons sur la droite pour éviter les corniches et arriver au col d'Estriviella (12H40 - 2005m).

Nous entendons crier une marmotte, la vue sur la crête rocheuse de la Sierra de Alano Mazandú est de toute beauté.

-  Nous prenons la crête à droite (nord) en alternant rocher, pierraille et plaques de neige pour passer au Pico Estriviella (13H00 point côté 2048m sur la carte). Nous observons l'itinéraire qui nous conduira au Chipeta Alto qui se dresse au dessus des falaises. Le point de vue alentour est superbe!

-  Nous descendons dans la neige jusqu'au col (1920m) et remontons au point côté 1905 qui est en fait à 2005m... Encore une erreur sur les cartes espagnoles! Puis nous descendons au Paso Tortiella (1890m) et remontons parmi les Saxifrages à feuilles opposées au Tortiella (1921m).

-  13H20 Nous franchissons un dernier petit col investi par les Renoncules des Pyrénées et remontons à vue vers le sommet de Chipeta Alto (14H00 - 2189m).

-  Les vautours fauves planent autour de nous, profitant des ascendances le long des falaises de 300 mètres de hauteur que nous avons à nos pieds. Le tour d'horizon est magnifique: nous avons les aiguilles d'Ansabère à portée de main au nord; le lac d'Acherito duquel s'écoule une belle cascade rectiligne semble nous inviter à une prochaine visite; le Pic du Midi d'Ossau se dresse massif et sombre; la haute vallée du río Aragón Subordán nous fait face à l'est; le Castillo de Acher ressemble à un livre ouvert, et nous nous promettons d'aller déchiffrer ses paragraphes; le Visaurin se dispute la vedette avec Agüerri à sa droite; nous reconnaissons les crêtes de la Cuta; derrière le Sayéstico, la Peña Forca est majestueuse, prolongée à l'ouest par la Sierra de Alano Mazandú; dans le fond du vallon à l'ouest se nichent les pâturages de Zuriza.

-  14H30 Les nuages se développent côté français, nous descendons par la crête nord en évitant soigneusement de s'approcher des nombreuses corniches de neige.

-  14H53 (1958m) Nous passons au col de Petraficha où nous trouvons le GR11 que nous empruntons sur la droite (est). Aux alentours des névés, nous dénichons quelques Soldanelles des Alpes. Un peu plus bas, les Populages des Marais font des processions sur les rives des nombreux ruisseaux. Dans les creux de rochers fleurissent les Primevères intriquées et les Primevères farineuses.

Les sangliers ont dévasté les alpages dans des proportions impressionnantes, au point de faire disparaître le chemin pour cause de labourage!

Avant d'arriver à la piste carrossable, nous faisons un petit détour sur la droite pour observer un superbe cromlech ( à côté d'une construction enterrée en béton). Deux autres petits cromlechs se trouvent à ses côtés. Le superbe plateau où nous nous trouvons était déjà investi par les hommes au temps du néolithique... Plus tard, c'est par ici que passait la voie romaine "Caesaraugusta - Beneharnum" , passage privilégié entre Saragosse et le Béarn. Une inscription romaine sur l'église de Siresa y fait référence: elle mentionne que la "voie fameuse" fut réparée après des inondations...

-  16H30 Nous arrosons d'un coup de Badoit le passage du pont (1210m) sur le río Aragón Subordán.

Descendant par la route, nous observons sur le bas côté: de l'Arabette des Alpes.

-  17H15 Nous arrivons à l'auto après avoir été étonnés par la face Est du Chipeta Alto qui ressemble à une incisive émergeant de la forêt vers le ciel, paraissant totalement inaccessible... et pourtant! Les nuages arrivent à l'assaut du Chipeta Alto, alors que le Castillo de Acher nous domine majestueusement.

Chipeta alto vu de la Selva de Oza Chipeta Alto en descendant sur le GR11

Nous faisons une halte à Siresa, puis à Hécho avant de revenir par Lumbier et le col de Roncevaux.

Randonnées