Sources de la Bidouze

15-02-2001

J. Paul, Christiane.

Dénivelée : 430m

Distance : 4,200 km A-R

Total : 3H40 (montée 1H32)

Beau temps.

Carte IGN TOP25 - 1346ET

Grotte principale des sources de la Bidouze

Partis de Biarritz pour aller au Belchou, nous arrivons dans le brouillard à Saint Just-Ibarre. Nous montons donc en voiture en direction du Belchou, et nous avons la surprise de parvenir en auto quasiment au sommet. Pendant la montée, 2 vautours magnifiques posés à 20m de la route nous regardent passer… Là haut le vent est glacial!

Nous redescendons à la côte 940 et nous partons voir le poljé situé au sud en dessous du sommet. Nous remarquons la doline à côté du col (975m), mais le vent et le froid nous incitent à changer d'objectif pour cette journée. Revenant à la voiture nous remarquons quelques fossiles, des Daphnés lauréole et de l'Hellébore vert.

Arrivés au col de Zuharry, nous tournons à droite pour rejoindre par une piste forestière carrossable, le départ des sources de la Bidouze.

-    11H15 370m Nous avons laissé la voiture à l'extrémité de la piste carrossable et nous franchissons le petit pont sur la Bidouze. Le sentier démarre raide et glissant, les Primevères élevées nous souhaitent la bienvenue… D'innombrables Hépatiques trilobées  blanches fleurissent le sous-bois, les Pulmonaires affines le colorent de bleu et rose.

-    11H47 - 540m Nous surplombons la Bidouze qui descend en cascades successives.

-    11H50 – 550m Le sentier est traversé par un ruisseau. Les boutons de Scilles Liliohyacinthus commencent à orner le sous-bois.

-    11H57 – 580m Un arbre est couché en travers du passage, juste à l'endroit où notre chemin du retour rejoindra le sentier sur lequel nous nous trouvons. Nous continuons tout droit jusqu'à 12H05 – 650m où une croix jaune indique de ne pas suivre le sentier principal (pour l'instant) mais de prendre à droite (traits jaunes) pour aller à la grotte principale des sources de la Bidouze.

-    12h10 Nous voici dans la grotte des sources de la Bidouze.

-    12H24 Nous repartons jusqu'au dernier embranchement au travers d'un sous-bois moussu qui ruisselle de toute part, et nous avons souvent les pieds dans l'eau . Nous prenons à droite le sentier au delà de la croix jaune, et nous arrivons très vite 12H36 – 700m à la seconde grotte (source). Il y a beaucoup d'eau et il est donc impossible d'y pénétrer en cette saison.

Nous continuons ce chemin qui nous conduit aux échelles. Le sentier est glissant et couvert de feuilles. Nous franchissons les échelles à 12H47 – 770m; et nous nous installons sur la mousse pour nous restaurer.

-    13H18 Nous avançons un peu en direction d'Elsarréko Ordokia au sud, mais les engins de travaux publics ont labouré la piste. Nous observons un panneau d'information sur la géomorphologie du site, et nous profitons de ces renseignements pour aller observer le puits de 15m où se perd le ruisseau avant de ressurgir à la seconde grotte que nous avons observée à la montée.

-    13H45 Nous repartons par un large chemin situé à droite des échelles et qui se dirige nord – nord-est.

-    13H55 - 775m Un cairn nous signale l'amorce d'un sentier sur la gauche, qui plonge dans la forêt pour nous ramener à l'itinéraire de la montée que nous rejoignons à 14H17.

-    14H55 Nous sommes à la voiture.

Avant de rentrer, nous faisons un crochet par le col d'Osquich à partir duquel nous montons (en voiture), sous la surveillance rapprochée des vautours, à la chapelle Saint Antoine. A Pagolle, sur la route du retour, un magnifique parterre de Grandes Pervenches met un point d'orgue à notre journée.

Randonnées