Col d'Ipharlatze - Col des Palombières

13-12-2015

Beñat et Hélène, Christiane et Jean Paul.

Dénivelée : 401m

Distance : 9.200km

Total : 3H05

Grand beau temps.

Les repères de type (IP01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Arrivée au sommet de Gazteluzahar

Nous quittons Bardos vers 8H10 après notre passage au bureau de vote, et nous passons par Labastide-Clairence, Hasparren, Bonloc et Irissarry. Environ 1,200km après avoir laissé l'embranchement de Suhescun sur notre gauche, nous prenons la route de Lantabat sur la gauche. Nous rejoignons ainsi le col des Palombières où nous avons rendez-vous à 9H00 avec Beñat et Hélène. En attendant leur arrivée, je profite de faire quelques photos de l'Arradoy et de Sen Julian, particulièrement bien éclairés par la lumière du matin. Autza, Jara et Buztanzelhay se parent eux aussi d'une superbe palette de couleurs.

Nous laissons une voiture au col des Palombières, et descendons sur Lantabat avec la seconde voiture. Nous laissons Ascombegui sur la gauche, puis les quartiers Saint Etienne et Saint Martin sur la droite. A 7km du col des Palombières, nous prenons la D508 sur la droite en direction de Lantabat. Nous rejoignons ainsi le col d'Ipharlatze où se trouve le point de départ de notre randonnée.

Vue du col des PalombièresVue du col des Palombières

Avant même de commencer notre randonnée, nous profitons d'un superbe point de vue sur le quartier Behaune de Lantabat, avec l'Ursuya et Garralda en arrière-plan.

Vue du col d'IpharlatzeVue du col d'Ipharlatze

- 9H28 - 328m (IP01) Nous quittons le col d'Ipharlatze en empruntant la piste qui monte sur la ligne de crête direction Sud-sud-ouest. La vue à l'Est est un peu à contre-jour, mais nous devinons quand même le Pic du Midi d'Ossau et le Pic d'Anie enneigés.

- 9H44 - 400m (IP02) Nous passons au sommet de Bertugaine, et nous poursuivons en descendant sur la ligne de crête qui oblique légèrement vers la droite (Sud-ouest).

Vue depuis la descente de BertugaineEn face de nous, le col des Palombières

- 9H55 - 344m (IP03) Au niveau du col de Lindugnéko Lepoa, l'itinéraire vire à gauche pour monter plein Sud. Le sentier confortable au départ se redresse progressivement, sans pour autant couper le souffle de nos épouses qui caracolent en tête en bavardant !

- 10H15 - 449m (IP04) Les hommes marquent une courte pause au pied d'une croix, profitant ainsi d'un superbe point de vue sur le village d'Ostabat. Les filles qui sont parties devant nous relancent: "on suit la crête"? "Oui, oui", nous les rejoignons...

Le groupe de tête passe à côté d'une croixLe village d'OstabatLe peloton de tête poursuit sur la ligne de crête

- 10H24 - 472m (IP05) Nous passons au sommet de Gazteluzahar, où est implanté un pylône de télécommunication. "Gaztelu Zahar" signifie "Vieux château" en langue basque. Il n'est pas très facile de s'en rendre compte lorsque nous nous trouvons sur le sommet de Gazteluzahar, mais nous sommes au centre d'une enceinte protohistorique particulièrement importante. Le Général F. Gaudeul indique qu'elle était constituée de sept lignes de défense, ce qui est assez exceptionnel. Nous voyons cependant très bien le fossé supérieur qui entoure le sommet. Entre 1968 et 1970, lorsque l'antenne a été implantée, les travaux de terrassement ont permis de mettre à jour des débris de céramique datés entre le IIème siècle avant Jésus Christ et le IVème siècle de notre ère. Depuis, en 1981, d'autres fragments de céramique de facture nettement protohistorique ont été recueillis, aux alentours du sommet. (selon J. L. TOBIE: «Imus Pyrenaeus et le Pays de Cize» - Bordeaux. 1971.)

Le point de vue est superbe: Pic de Sesques, Pic du Midi d'Ossau, Pic d'Anie, Urkulu, Iramendy, Ortzanzurieta, Mendi Chipi, Laurigna, Mendimocha, Adarza, Munhoa, Oylarandoy, Autza, Jara, Buztanzelhay, Iparla, Irubelakaskoa, Artzamendi, Haltzamendi, Laina, Baïgura, Erréguélu, Hocha Handia, Mendibile, Burdinziry, Ursuya, Garralda et Eltzarruze.

Nous franchissons le talus de l'enceinte protohistorique supérieure, et empruntons le sentier qui descend vers l'Ouest.

Descente crête Sud de Gazteluzahar

- 10H31 - 420m (IP06) Nous rejoignons une route goudronnée qui devient rapidement piste carrossable en l'empruntant, toujours vers l'Ouest.

- 10H41 - 381m (IP07) Lorsque la piste vire à gauche, nous prenons une sente sur la droite.

- 10H42 - 372m (IP08) Nous rejoignons une nouvelle piste que nous empruntons vers la droite.

- 10H49 - 384m (IP09) La piste oblique vers la gauche, direction Sud-ouest.

- 10H54 - 374m (IP10) Une piste nous rejoint par la gauche, mais nous tournons à droite malgré une croix jaune tracée sur le sol.

- 11H01 - 390m (IP11) Nous laissons un chemin qui descend sur la droite pour continuer en face. Nous voyons très bien le quartier d'Ascombegui, au pied d'Hotcha Handia sur notre droite.

Le quartier d'Ascombegui, au pied d'Hotcha Handia

- 11H17 - 413m (IP12) Une centaine de mètres après un abreuvoir, au col d'Achurdeyko Lepoa, nous quittons la piste pour prendre une sente qui monte sur la gauche en direction de la crête de Pagaburu (direction sud-ouest).

Abarratia en arrière-plan d'Eltzarruze

- 11H35 - 536m (IP13) Nous atteignons l'extrémité Est de la ligne de crête, nommée Munhokobordalde. Je remarque un amoncellement de pierres formant un cercle assez net qui me fait penser à un tumulus. Il s'avère que Jacques Blot a effectivement repéré un tumulus sur ce sommet... Mon intuition était bonne.

Le tumulus situé au sommet de Munhokobordalde

Nous continuons en parcourant la ligne de crête de Pagaburu vers l'Ouest. Nous voyons très bien sur notre droite, le sommet d'Abarratia entre Garralda et Eltzarruze, en arrière-plan du col qui sépare Hocha Handia de Mendibile. A l'opposé, vers l'Est, nous voyons les Gabizos, le Pic de Ger, l'Amoulat, le Pic de Sesques et le Pic du Midi d'Ossau. Plus proches de nous, nous reconnaissons facilement le Belchou surmonté d'une antenne, et un peu plus à droite, le Zaboze qui émerge au-dessus de la forêt des Arbailles. Nous remarquons qu'il y a de nombreuses boules de Gui dans les pieds Aubépines qui jalonnent notre parcours.

- 11H55 - 544m (IP14) La crête descend un peu, alors que nous avons un beau point de vue sur le col d'Harrieta et Iparla plein Ouest en face de nous.

Le col d'Harrieta et Iparla

- 12H00 - 531m (IP15) Nous passons un point bas de la ligne de crête et remontons en face en appuyant légèrement sur la gauche. Nous voyons très bien le village d'Irissarry au pied du Baïgura.

Le village d'Irissarry au pied du massif du Baïgura.

- 12H03 - 543m (IP16) Avant de rejoindre l'angle d'une clôture, nous atteignons le sommet de Pagaburu, matérialisé par une borne. Nous avons alors un très beau point de vue sur Sen Julian, Ihizgorri et Arradoy, que nous avions parcourus en 2011. Nous descendons sur la droite en longeant la clôture (direction Nord-ouest).

Nous atteignons le sommet de PagaburuPoint de vue sur Sen Julian, Ihizgorri et ArradoyNous descendons sur la droite en longeant la clôture

- 12H17 - 438m (IP17) Au pied d'un alignement de postes de chasse à la palombe, nous prenons la piste qui part sur la droite en franchissant un portail. Nous parvenons ainsi très vite à une route goudronnée que nous allons emprunter.

Postes de chasse à la palombe

- 12H33 - 337m (IP18) Nous rejoignons le col des Palombières où nous retrouvons la voiture de Beñat, qui nous ramènera au col d'Ipharlatze après avoir pris le temps de déguster un bon casse-croûte.

Vue 3D de notre parcoursNous rejoignons le col des PalombièresLe profil de notre rando

 

Nous rentrons par Iholdy, Armendaritz, Méharin, Saint-Martin d'Arberoue et Isturits. Sur la route d'Ayherre, nous tournons à droite en face du château de Belzunce pour rejoindre le quartier Pessarou de Labastide-Clairence. Nous passons au quartier La Chapelle et nous rentrons à Bardos pour 15h00 environ.

Randonnées