Peñas de Itsusi

depuis le col de Méhatché

25-04-2008

Michou, Christian, Christiane, Jean-Paul

Dénivelée : 285m

Distance AR: 5,500km

Durée totale : 3H30 (descente 2H00)

Grand beau temps chaud.

Carte IGN Top25 1345-OT Cambo-les-Bains - Hasparren

Les repères de type (PI01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Nous partons de Bardos par Hasparren et Cambo, pour rejoindre Itxassou. Nous prenons la route qui passe au Pas de Roland, et poursuivons au-delà du captage d'eau du Laxia, pour monter en direction de l'Artzamendi. Nous stationnons notre voiture au col de Méhatché.

Cette rando se déroule dans un site grandiose, mais où les personnes qui ont le vertige, peuvent se trouver en difficulté... La particularité de l'itinéraire tient aussi au fait que l'on descend en début de rando, et que le retour se fait donc en remontant...

.- 9H54 - 715m (PI01) Nous quittons le col de Méhatché, en suivant le chemin légèrement encaissé qui file plein Est. Dès le départ, nous pouvons voir en contre-bas sur notre droite (Sud), le sommet des Peñas des Itsusi.

Vue au Sud depuis le col de Méhatché.Zoom sur les Peñas de Itsusi.

La vue est déjà magnifique avec les Pyrénées enneigées face à nous. Nous reconnaissons plus particulièrement les Gabizos, le Pic d'Anie, la Table des Trois Rois et Ansabère, plus près Hauscoa, Béhorléguy et le Pic d'Orhy, et tout proches les crêtes d'Iparla et Irubelakaskoa. Nous voyons aussi le sommet d'Autza, puis les Peñas de Haya (Trois Couronnes), la Rhune, et au Nord, l'Artzamendi qui nous domine. Nous sommes sur le GR, parfaitement balisé par des poteaux en rondins, marqués de traits blancs et rouges.

- 10H02 - 705m (PI02) Nous observons le menhir, qui gît sur le côté gauche du chemin.

Menhir avec Irubelakaskoa en arrière plan.Départ sur la crête.

- 10H06 - 702m (PI03) Nous passons à la borne frontière N°82, alors que le chemin se poursuit le long de la ligne de crête (à savoir que le procès-verbal de délimitation de 1858 nomme l'endroit où se trouve la 82 : "Artateïco-sorobourouco-lépoa ou Chochaco-éya"). La silhouette massive du Baïgura nous barre l'horizon. Les pottoks qui pâturent en toute liberté, ne manquent pas d'étonner et de séduire Michou et Christian... Nous trouvons des Scilles printanières, de la Piloselle et les Ajoncs colorent le paysage de leur jaune éclatant.

Pottok avec son poulain.Troupeau de pottoks

- 10H18 - 662m (PI04) Nous passons au col d'Artzatey, où se trouve la borne frontière n°83(à savoir que le procès-verbal de délimitation de 1858 nomme l'endroit où se trouve la 83 : Artateïco-lépoa ou Ousatégui-méacéco-lépoa"). Le chemin remonte alors, en restant sur la ligne de crête, direction Sud-est. Nous reconnaissons le sommet de l'Alkurruntz à l'Ouest. Nous trouvons les premières Narcisses Bulbocodium de l'année.

La borne n°83, au col d'Artzatey.

- 10H22 - 673m (PI05) Nous rejoignons une piste que nous suivons vers la gauche (Est), sans quitter le balisage du GR10. Nous pouvons voir maintenant l'Ursuya, Garralda et Abarratia. Le sol est jonché de Pâquerettes et de Violettes de Rivin, mais nous remarquons aussi la présence de la Pédiculaire des marais. Sur notre gauche, le ravin de Zarkambidé que nous dominons est magnifique.

Le re ravin de zarkambidé.

- 10H33 - 634m (PI06) Nous parvenons au col d'Espalza, où le GR plonge dans le ravin sur la droite. Un panneau indique "Danger falaises": ce doit être pour mettre un peu d'ambiance... Avant de descendre sur le GR, nous faisons un petit aller-retour jusqu'à la bergerie de Zelhaiburu (627m - (PI07)). Restaurée récemment, elle est recouverte d'un toit en tôles, et le sol est typique de ce que l'on peut imaginer dans une bergerie... Cependant le site est magnifique, avec une vue superbe sur la pyramide de l'Irubelakaskoa.

Le cabane de Zelhaiburu, avec Irubelakaskoa à l'arrière-plan.

- 10H38 - 627m (PI08) De retour sur le GR, nous attaquons la descente (cairn) qui plonge au Sud, sur le sentier bordé d'Asphodèles.

- 10H40 - 610m (PI09) Assez rapidement, nous laissons une sente qui part à flanc en face de nous (croix de balisage rouge et blanc qui indique qu'on ferait fausse route), pour tourner à gauche en suivant le GR qui plonge dans le vallon. Même si ce passage est fort raide, sur des appuis croulants, nous observons au passage la Daboecie des Monts Cantabres, la Véronique petit-chêne, la Cardamine des prés, un beau parterre d'Orchis mâles et plusieurs pieds de Sérapias langue.

- 10H53 - 545m (PI10) Après une descente prudente, nous laissons le GR qui descend en direction de Bidarray, pour emprunter une sente qui part horizontalement à flanc sur la droite (malgré une croix rouge et blanche), pour traverser un torrent une trentaine de mètres plus loin (544m - (PI11)). Nous trouvons des Ancolies, du Polygala, de la Bugle rampante,  et de la Pulmonaire à longues feuilles.

- 11H12 - 623m (PI12) Après une belle traversée à flanc direction Sud, nous parvenons à une plate-forme, qui se termine à son extrémité Sud, par un extraordinaire belvédère, au sommet des falaises qui dominent la vallée d'Aritzakun. Nous commençons à voir sur notre droite (Ouest), le site des Peñas de Itsusi, et nous pouvons commencer à jumeler quelques vautours dans les nids. Quelques spécimens planent au-dessus de nos têtes, profitant des ascendances pour gagner de l'altitude. L'Artzamendi nous domine au Nord, et le massif du Baigura barre l'horizon à l'Est, alors que nous dominons le GR10 qui descend vers Bidarray. A l'Ouest, nous pouvons voir le sommet d'Alkurruntz

Sente à flanc, juste après avoir quitté le GR10.Le massif du Baigura barre l'horizon à l'Est, alors que nous dominons le GR10 qui descend vers Bidarray.L'Artzamendi nous domine au Nord.

Quelques vautours planent au-dessus de nos têtes.Quelques vautours planent au-dessus de nos têtes.

Superbe belvédère face à l'Irubelakaskoa.Les premières parois des Peñas de Itsusi, avec l'Alkurruntz au fond.

- 11H28 Nous redémarrons vers l'Ouest, sur une sente qui passe un peu à gauche d'un arbre isolé et d'une borde en ruine, pour se diriger vers un petit col, à droite d'un éperon rocheux.

Départ du belvédère.

- 11H34 - 641m (PI13) Nous atteignons le petit col à droite de l'éperon rocheux, et poursuivons vers l'Ouest sur le sentier.

- 11H37 - 643m (PI14) Nous voici à un second petit col, à partir duquel nous suivons le balisage jaune, qui longe la crête sur la gauche.

- 11H44 - 614m (PI15) Nous descendons en direction des Peñas en suivant toujours les traces jaunes du balisage.

Merveilleux sentier...Les Peñas de Itsusi.

- 11H47 - 602m (PI16) Arrivés dans un petit col, dominant les falaises versant Est, nous descendons sur la droite (Ouest), en direction des pyramides rocheuses des Peñas.

- 11H51 - 584m (PI17) Le sentier traverse un petit ruisseau au creux du talweg. Nous pouvons voir, au-dessous de nous, une plate-forme sur laquelle trois vautours prennent le soleil...

Vautours sur la plate-forme.Vue plongeante sur la plate-forme et les falaises.La plate-forme et les Peñas.

- 11H53 - 580m (PI18) Nous rejoignons un joli col, et allons observer les vautours de la plate-forme, à partir du promontoire situé à une dizaine de mètres au Sud du col. Vue plongeante sur les vautours, sur les falaises vertigineuses de grès rose, et sur les nids élaborés sur les nombreuses vires. Comme pour détourner notre attention, un milan royal passe tout près de nous. Nous remarquons aussi la présence de quelques Hépatiques... Nous prenons tout notre temps pour observer les falaises et les nids. La chaleur est intense pour la saison, et les parents tentent de protéger leur progéniture des rayons du soleil. Quelques atterrissages et décollages nous régalent, comme si il s'agissait d'un spectacle spécialement organisé pour notre plaisir...

Vautours sur le bord de la plate-forme.

Vautours au nid.

- Nous repartons à flanc direction Nord-ouest, sur un sentier relativement horizontal, pour rejoindre la petite cascade de la "Regata de Itsusi" (12H21 - 540m (PI19) ). Cet emplacement est un véritable petit coin de paradis, et nous y trouvons de la Lysimaque des bois (qui affectionne les lieux humides).

Cascade sur la Regata de Itsusi.

- 12H33 Nous remontons rive gauche du ruisseau.

- 12H41 - 560m (PI20) Le sentier s'éloigne d'une dizaine de mètres du ruisseau. Il parfois boueux, plus loin un peu encombré de broussailles, mais l'itinéraire est simple: il nous faut remonter le vallon rive droite jusqu'à atteindre notre point de départ...

- 12H46 - 561m (PI21) Nous retrouvons la rive du ruisseau, et remarquons la présence des beaux parterres de Désespoir du peintre.

Sur le sentier au bord du ruisseau.Et encore le long du ruisseau.

- 12H55 - 585m (PI22) Nous montons un peu à flanc, et remarquons un superbe pied de Houx sur notre droite. Nous redescendons alors à nouveau vers le ruisseau tout en progressant vers le Nord.

- 12H58 - 586m (PI23) Nous passons à côté d'une cabane en ruines.

- 13H01 - 604m (PI24) Le sentier monte à nouveau à flanc sur la droite, et nous trouvons de superbes pieds de Grassette à grandes fleurs.

- 13H04 - 612m (PI25) Nous remontons vers le Nord au creux du talweg, en suivant "à l'oreille", un ruisseau sous-terrain.

- 13H08 - 641m (PI26) Nous empruntons une sente qui part à flanc vers la gauche (Nord-ouest).

- 13H18 - 662m (PI27) Montant en direction du col, nous remarquons quelques pieds de Tofieldie caliculée.

- 13H24 - 715m (PI01) Nous voici de retour au col de Méhatché, d'où nous avons le plaisir de reconnaître au loin, la silhouette caractéristique du Pic du Midi d'Ossau.

 

Nous revenons en voiture au col des veaux, et descendons une piste bétonnée à gauche de la Venta Burkaitz, pour aller manger à la venta Lezetako Borda. Nous y sommes très bien reçus, et faisons un excellent repas "traditionnel" pour 15 euros par personne. Pour les amateurs, voici les coordonnées téléphoniques pour pouvoir réserver: 05 59 29 83 65, ou 00 34 948 39 30 01.

 

Randonnées