Bearreztegi - Alkurruntz

30-09-2012

Christiane - Jean Paul

Dénivelée : 470m

Distance :  5.850 Km aller-retour

Total : 2H38 (montée 1H59)

Beau temps passagèrement nuageux.

Les repères de type (AL01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Bearreztegi et Alkurruntz

Partis de Bardos à 12H30, nous passons par La-Bastide-Clairence, Cambo et Aïnhoa, pour franchir la frontière à Dantcharria, et monter au col d'Otsondo. Quelques centaines de mètres après le col, nous atteignons un second petit col: Lizarmeaka, où nous tournons à droite sur une route  indiquée "ORABIDEA". Nous laissons le parking sur la droite, franchissons un passage canadien et continuons encore environ 500m au petit col suivant "Anzola", au pied de la crête de l'Alkurruntz.

Alkurruntz vu depuis notre point de départ.

- 13H42 – 562m (AL01) Nous démarrons côté gauche de la route, sur une piste carrossable qui vire aussitôt vers l'Est. Les Crocus d'automne nous rappellent que l'été est fini, mais le vent sait aussi bien nous le faire sentir... Il y a aussi quelques Ajoncs d'Europe encore en fleurs.

- 13H45 – 581m (AL02) La piste pénètre dans un bois, et l'itinéraire est balisé en vert et blanc. Nous voyons très bien le sommet du Mondarrain au Nord, et Gorramendi et Gorramakil se reconnaissent facilement en face de nous grâce aux antennes implantées sur leurs sommets.

Le Mondarrain.Gorramendi

- 13H51 – 564m (AL03) Une piste nous rejoint par la gauche et nous poursuivons vers le Sud.

Couleurs d'automneBalisage blanc et vert.

- 13H57 – 588m (AL04) Nous remarquons deux départs de galeries sur la droite du chemin. Seules les bruyères subsistent encore: Bruyère à quatre angles, Bruyère vagabonde et Daboecie des Monts Cantabres. Devant nous, en contre-bas sur la gauche, nous voyons le clocher de l'église de Maya del Bastan (Amaiur), et dans le même axe, nous devinons le village d'Erratzu, au pied de l'Autza.

PottokMaya del Bastan et Erratzu au pied de l'Autza.

- 14H16 – 673m (AL05) Une marque verte et blanche a été placée sur un gros rocher à droite de la piste. Les fleurs sont rares, on n'omettra donc pas de citer la présence des Pâquerettes vivaces.

Le gros rocher en bord de piste.

- 14H23 – 698m (AL06) Alors que la piste fait un lacet vers la droite, nous lisons les indications (trilingues) du panneau placé côté gauche, et qui parle des mégalithes de la vallée du Bastan. Nous prenons alors le petit sentier balisé en vert et blanc qui franchit un petit ruisseau et s'élève vers le Sud derrière ce panneau. De superbes pottoks ne semblent pas être outre mesure dérangés par notre passage.

N'est-il pas adorable?Le petit sentier balisé en vert et blanc qui franchit un petit ruisseau et s'élève vers le SudLe virage où nous avons quitté la piste (on voit le gros rocher à droite).

- 14H27 – 713m (AL07) La direction d'Alkurruntz (qui se trouve dans notre dos) est indiquée en face sur le panneau, nous invitant à monter raide en face de nous au creux d'un vallon encaissé. Nous préférons suivre le sentier qui part vers la gauche (Est) en direction de Betarte (indiquée sur le panneau). Des petits piquets bois, peints en vert et blanc sont plantés dans le sol pour nous éviter de perdre la sente dans les fougères.

Le balisage est clair

- 14H34 – 749m (AL08) Alors que le sentier va franchir une clôture à proximité d'une source, pour rejoindre le menhir de Betarte, nous virons à droite sur la sente presque horizontale qui revient à flanc vers l'Ouest. Nous atteignons ainsi un petit plateau herbeux où est pratiqué le tir aux pigeons... Nous sommes effarés de voir les milliers de cartouches vides en plastique qui jonchent le sol. Visiblement, contrairement à ce qu'ils revendiquent, les chasseurs ne sont pas tous des écologistes...

L'Alkurruntz est au Nord.

Sans commentaire!

- 14H39 – 757m (AL09) Nous laissons sur notre droite, l'auvent du tir aux pigeons, pour virer à gauche, car nous ne résistons pas à l'envie de grimper sur le petit sommet rocheux qui nous domine au Sud-est.

BearreztegiLe Mondarrain

- 14H43 – 773m (AL10) Nous franchissons la clôture au niveau d'un portail et montons directement en direction du sommet.

Nous montons directement en direction du sommet.Arrivée au sommet de Bearreztegi

- 14H50 – 827m (AL11) Nous voici au sommet de Bearreztegi, marqué par un cairn, et une borne portant une rainure sur le dessus pour matérialiser une limite de territoire. La vue sur Autza est superbe, et le sommet de l'Adarza se détache dans l'alignement du col d'Izpegi. A nos pieds, Maya del Bastan est dans le même axe que le village d'Erratzu plus éloigné de nous. Nous revenons par le même itinéraire jusqu'à l'auvent du tir aux pigeons.

Nous voici au sommet de Bearreztegi, marqué par un cairn.Vue sur Autza.

Maya del Baztan.Nous redescendons par le même chemin.

- 15H01 – 750m (AL12) Nous passons devant une cabane en excellent état, édifiée dans un bosquet, et prenons la piste qui descend légèrement vers l'Ouest.

- 15H02 – 748m (AL13) Au croisement de pistes, nous prenons la sente balisée en vert et blanc qui s'élève en face de nous.

- 15H03 – 759m (AL14) Nous retrouvons déjà une nouvelle piste que nous empruntons vers la droite (Nord) en direction de l'Alkurruntz. Un milan royal et quelques vautours sont à la recherche de quelques charognes. Nous admirons un superbe pied de Houx un peu en-dessous de la piste.

Un superbe pied de Houx

Bearreztegi derrière nous.Bearreztegi derrière nous.

- 15H17 – 801m (AL15) Après un petit enclos clôturé de grillage, nous abandonnons notre chemin qui va maintenant monter en lacet vers le sommet, pour prendre celui qui monte à gauche vers un col.

- 15H18 – 807m (AL16) Un grand piquet peint en vert et blanc nous indique le sentier qui monte sur la droite vers le col.

- 15H20 – 818m (AL17) Arrivant au col, nous découvrons une superbe vue sur la Côte Basque et plus particulièrement sur Saint-Jean-de-Luz. Nous montons à droite en suivant le ligne de crête en direction de l'Alkurruntz (Nord-ouest).

La Rhune et Saint-Jean-de-Luz

Vue à l'Ouest.Ibantelli, Atxuria et la Rhune.

Montée à l'Alkurruntz.

- 15H30 – 890m (AL18) Nous atteignons le pied d'un étonnant escalier en pierres que nous allons monter en direction d'un enclos grillagé.

L'étonnant escalier

- 15H34 – 902m (AL19) En haut de cet escalier, sur la gauche, nous découvrons l'entrée d'une galerie. Au-dessus de l'entrée, on trouve l'inscription "Fortaleza", surmontée de la représentation d'une tour fortifiée. L'intérieur est boueux, et nous ne tenterons donc pas l'exploration, préférant suivre la sente cairnée qui serpente en s'élevant sur la droite.

La "fortaleza"

- 15H41 – 934m (AL20) Nous voici au sommet de l'Alkurruntz, matérialisé par un gros cairn édifié sur un imposant socle de béton peint en blanc. A proximité se trouve également une petite maison métallique miniature qui peut servir de boite aux lettres pour ceux qui désirent laisser une trace de leur passage.

Arrivée au sommet de l'Alkurruntz.

La vue sur la côte est splendide, mais nous faisons quand même le tour d'horizon des sommets: Beriain (San Donato) se détache au Sud-ouest, puis les Peñas de Haya, le Jaïzquibel qui nous paraît tout plat, Ibanteli, Atxuria, et La Rhune. Nous voyons très bien la baie de Saint-Jean-de-Luz, Bidart, Biarritz, la Côte landaise, Bayonne, plus près de nous Aïnhoa, puis la chapelle de l'Aubépine, Erebi, Atxulegi, Mondarrain, Gorospil, Ursuya, Artzamendi, Peñas de Itsusi, Baigura, Gorramakil, Gorramendi, Autza et Peña de Alba.

- 15H43 Le vent est frais, et nous entamons déjà la descente en suivant la ligne de crête rocheuse vers le Nord.

Descente de la crête Nord.

Les cairns sont bien visibles.

- 15H47 – 907m (AL21) Un cairn placé sur la crête nous indique que nous sommes sur le bon itinéraire. Lorsque cela s'avère nécessaire, nous évitons quelques petites difficultés par la droite sans trop nous éloigner de la crête pour l'instant.

- 15H54 – 854m (AL22) Au niveau d'un cairn, nous obliquons franchement sur la droite (Est), en direction d'une dalle dressée caractéristique.

Une dalle dressée caractéristique.

- 15H57 – 823m (AL23) Parvenant à cette dalle dressée, nous virons à gauche pour suivre la sente peu marquée qui descend à flanc vers le Nord.

- 16H01 – 803m (AL24) Un gros cairn marque le chemin.

Un gros cairn marque le chemin.

- 16H06 – 764m (AL25) Nous passons devant les deux étonnants monolithes d'Artxubieta. Dressés là depuis le néolithique, ils ont probablement servi de repère géographique au fil des siècles. Découverts et publiés par le père capucin Francisco Ondarra, ils ont été étudiés postérieurement par Xabier Peñalber. Il y a près de 600 mégalithes (Cromlechs, menhirs, dolmens) dans la vallée du Bastan, érigés par les premiers groupes humains depuis 5000 ans et jusqu'à l'arrivée des Romains.

Les monolithes d'Artxubieta.

- Nous contournons l'éminence rocheuse suivante par la gauche.

- 16H12 – 692m (AL26) Nous n'avons plus qu'à plonger directement vers le Nord.

Nous n'avons plus qu'à plonger directement vers le Nord.

- Il est 16H20 lorsque nous rejoignons la voiture.

Au retour, nous prenons à droite au col d'Otxondo, en direction de Gorramendi, et 2,750km plus loin, nous prenons la piste à gauche qui nous permet de rejoindre le col des Veaux en suivant la direction de la Venta Burkaitz. Du col des Veaux, nous descendons sur Itxassou, et nous rentrons à Bardos pour 18H30.

Randonnées