Tozal de Oturia

14-10-2006

Christiane, Jean Paul.

Dénivelé : 1050m

Total : 8H55 (montée 4H35)

Grand beau temps.

Carte Rando-Editions n°24

Gavarnie - Ordesa

Les repères de type (OT01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Le Tozal de Oturia, au-dessus de la chapelle de Santa Orosia.

Cette randonnée commence par le parcours du chemin des ermitages de Yebra de Basa, pour se prolonger au-delà de la chapelle Santa Orosia, jusqu'au Tozal de Oturia.

La chapelle de l'Angusto, au près de laquelle nous avons passé la nuit.

Partis de Biarritz le vendredi après-midi, nous passons par Oloron pour rejoindre la vallée d’Ossau. Nous franchissons le Pourtalet et montons aux Baños de Panticosa. Il y a des travaux énormes, donc, nous fuyons et descendons à Sabiñanigo que nous évitons par l’Est en prenant la direction de Huesca. A la sortie de l'agglomération, nous tournons à gauche vers Yebra de Basa.

Dès l'entrée du village de Yebra de Basa, après un pont, un chemin carrossable démarre sur la gauche. Cent mètres plus loin, nous nous installons pour la soirée et la nuit devant la chapelle de l’Angusto.

Un panneau d'information nous renseigne sur les ermitages situés au dessus. Il explique l'histoire et les rites qui leur sont attachés, et plus particulièrement au pèlerinage de Santa Orosia.

 

- 8h35 - 882m (OT01) Nous partons par la piste horizontale qui démarre à gauche de la petite chapelle de l'Angusto.

- 8H39 – 881m (OT02) A proximité d’un transformateur, nous traversons un ruisseau, en suivant les indications du panneau « PR5 Santa Orosia ». Quelques mètres plus loin, on traverse un second ruisseau et on laisse la piste pour emprunter un sentier qui démarre à gauche au pied d'un mur de pierres (nouveau panneau « Santa Orosia »).  L'itinéraire est balisé en jaune et blanc.

- 8H42 A l’angle du mur (cairn), le sentier tourne à droite pour longer le mur. On monte dans une zone marneuse très ravinée, où l’on trouve des fossiles de coquillages, ce qui prouve qu’autrefois, la mer se trouvait à cet emplacement… On passe rive gauche du talweg.

Coquillage fossile, incrusté dans les marnes.

- 8H50 – 915m (OT03) On laisse une piste (très abîmée) pour monter dans les marnes au Nord-est, en suivant le balisage jaune et blanc.

- 9H00 – 962m (OT04)On retrouve une piste qui nous conduit à l'ermitage de "las Escoronillas" (9H10 – 1015m (OT05)).

L'ermitage de las Escoronillas.

- Nous continuons sur un bon sentier, parmi les buis, les chênes verts et les Genêts hérissés, qui nous conduit à l'oratoire de "las Arrodillas", curieusement édifié sur un rocher. Nous pouvons y observer des traces qui sont attribuées aux genoux de Santa Orosia… (9H36 - 1106m (OT06)).

L'ermitage de las Arrodillas.On peut voir sur la roche, les deux empreintes des genoux de Santa Orosia.

- Nous passons près d'un bâtiment en ruines sur le côté droit du chemin.

- 9H50 - 1202m (OT07) Nous traversons le ruisseau (Pasatuaras), juste au-dessus d’une cascade, dont les eaux provoquent une calcification étonnante de la roche. Quelques pieds de Romarin officinal sont encore en fleurs. Le sentier repart vers le Sud.

- 10H00 – 1249m (OT08) Dans un lacet, nous découvrons une superbe vue sur la Peña Oroël, et nous apercevons au Nord, au-dessus de nous, les ermitages de la Cueva et de San Cornelio. Un peu plus à gauche (Ouest), nous apercevons également l'ermitage San Blas, blotti dans un creux de la falaise.

Ermitage San Cornelio.... et au-dessous, l'ermitage de la Cueva.

L'ermitage San Blas.

- 10H25 - 1339m (OT09) Nous arrivons au pied de l'ermitage San Cornelio où nous montons sur la droite par un escalier de pierre récemment restauré. Hélas, un portail métallique empêche d’accéder à l’intérieur, alors que, lors de notre précédent passage en 2001, nous avions pu le visiter… Nous remarquons un beau pied de Grand Muflier, bien fleuri.

Les cloches de l'ermitage San Cornelio.

- Nous redescendons au monastère de la Cueva, situé juste en dessous, mais dont l’accès est également fermé.

- Passant au-dessous de la cascade, nous continuons sur un sentier qui se prolonge vers l’Ouest, sur une magnifique faja.

La cascade dvant les ermitages.Et la faja qui démarre de l'ermitage de la Cueva.Petit coup d'oeil en arrière sur les ermitages...

La faja...

- 10H48 – 1400m (OT10) Nous passons à l'ermitage San Blas, aménagé dans une grotte en pied de falaise. La vue se dégage sur le Tozal de Guara au Sud-est, alors que nous trouvons un superbe parterre d’Erodium glanduleux.

- 11H05 – 1475m (OT11) Voici maintenant l’ermitage Santa Barbara, lui aussi, niché au creux de la falaise.

Passage à l'ermitage Santa Barbara.

- 11h17 Nous prenons pied sur le plateau supérieur au niveau de l'ermitage de la Cruz (ou del Zoque), remarquant au passage quelques Crocus d’automne.

Arrivée à l'ermitage de la Cruz et à la croix.

- 11H19 Nous nous accordons un petit quart d’heure de pause au pied de la croix qui surplombe Sabiñanigo et Yebra de Basa. A l’Ouest, la vue sur Oroël s’étend bien au-delà de Jaca. Nous découvrons au Nord, le Mont Oturia que nous allons gravir. Mais, plus à l’Est, la vue sur les Pyrénées enneigées du Gabiétous aux Trois-Sœurs est magnifique.

Vue plongeante sur Yebra de Basa.

Vue panoramique sur le Tozal de Oturia et la chaîne des Pyrénées à droite.

La vue des Gabiétous jusqu'aux Trois Soeurs...

- Nous repartons vers le Nord, passant à droite d’un enclos, pour suivre une piste qui nous conduit à la chapelle Santa Orosia 11H47 – 1553m (OT12). Nous trouvons au passage, des Mérenderas faux bulbocodium. Encore une petite halte d’une dizaine de minutes pour observer en particulier la fontaine sur laquelle nous remarquons deux têtes gravées.

Chapelle Santa Orosia, et la fontaine miraculeuse à ses pieds.

- Nous suivons la piste qui oblique sur la droite pour traverser le plateau couvert d’herbe rase, où poussent de nombreux champignons ainsi que des Carlines artichaut et de la Piloselle.

- 12H07 – 1579m (OT13) La piste se divise, nous prenons la branche de gauche. Cinquante mètres plus loin, on coupe le lacet de la piste sur la droite, par un raccourci balisé de piquets peints en jaune et blanc.

- 12H10 – 1590m (OT14) Nous laissons sur notre droite, un réservoir d’eau en béton, entouré d’une clôture.

- 12h14 – 1608m (OT15) Nous prenons un sentier qui monte sur la gauche.

- 12H16 – 1630m (OT16) On retrouve la piste que nous montons vers la droite.

- 12H25 – 1663m (OT17) Nous passons devant un abreuvoir (côté gauche) et poursuivons sur la piste.

- 12H29 – 1671m (OT18) Nous passons une grange (côté droit) et continuons encore sur la piste.

- 13H30 – 1679m (OT19) Au niveau d’un changement de versant, la piste fait un virage sur la gauche. La magnifique vue sur la chaîne des Pyrénées enneigées ne semble pas intéresser « Iñigo », un petit garçon qui fait un gros caprice, et se calme lorsque je le prends en photo…

Un "bon petit diable", devant la chaîne des Pyrénées...Le Taillon, la Brèche de Roland et le Casque du Marboré.

- 13H32 – 1716m (OT20) Nous coupons à nouveau le lacet de la piste en montant toute crête sur la droite, en direction du sommet.

- 13H35 – 1743m (OT21) Nous croisons la piste, et poursuivons toute crête vers l’Ouest, par le sentier qui grimpe le talus au niveau d’un cairn.

- 12H50 – 1853 (OT22) Franchissant une clôture au niveau d’un gros cairn, nous accédons à la crête sommitale.

Vue plongeante sur le val Ancha, entre Sabiñanigo et Jaca, au pied d'Oroel.La crête sommitale du Tozal de Oturia.

- 13H05 – 1921m (OT23) Nous voici au sommet du Tozal de Oturia où une surprise nous attend : une superbe vue sur le Pic du Midi d’Ossau ! Le tour d’horizon est magnifique : Sabiñanigo, dominé par la Peña Oroel, et Jaca à l’extrémité de la plaine. Biescas, un peu à droite de l’Ossau, puis l’Arriel et le Lurien, vient ensuite l’enchaînement classique des Gabiétous, Taillon, Doigt de la Fausse Brèche, la Brèche de Roland, le Casque, la Tour, le Marboré, le Cylindre, le Mont Perdu, le Ramoun, le col d’Añisclo et les Trois Sœurs. Au devant, nous pouvons voir le Pelopin, avec le village abandonné de Otal à ses pieds, le Mondoto et les Sestrales, l’ermitage Santa Marina, la Peña Montañesa et le Cotiella. Au Sud-est, le Tozal de Guara domine la sierra du même nom.

Du Tozal de Oturia, vue sur le Tozal de Guara.Remarquer l'Ossau entre Christiane et le cairn du sommet.Aquarelle de l'Ossau, vu du Tozal de Oturia.

- Nous quittons le sommet à 13h55 pour descendre par le même itinéraire qu’à la montée.

Au retour, passage de la faja...Passage de la cascade au niveau de l'ermitage de la Cueva.

- 14h50 Nous passons à la chapelle Santa Orosia et à 15H05, nous accédons au sentier de la faja, nous accordant un quart d’heure de pause au pied de la croix blanche pour profiter du point de vue sur l’ensemble de notre randonnée.

- 15h45 Nous passons sous la cascade de l’ermitage de la Cueva.

- 17H30 Nous sommes de retour au camping-car.

La première moitié du parcours...... et la seconde partie...

Nous repartons à 18H00 par Sabiñanigo et Jaca pour passer à Puente la Reina de Jaca et remonter à La Pierre Saint Martin où nous arrivons à 20H30.

Randonnées