Sestrales Bajo - Sestrales Alto depuis Bestué

12-05-2001

Christiane, J. Paul, Nadette, J. Pierre.

Dénivelée : 1300m

Total : 10H00 (montée 6h00)

Beau temps chaud.

Carte Ordesa y Monte Perdido

Sestrales vu de Bestué

Partis de Biarritz le vendredi soir, nous avons passé la nuit à Piau Engaly (trajet 2H30).

La journée a bien commencé: nous avons observé aux jumelles deux renards qui parcouraient les champs de neige de la station.

7H45 Nous quittons Piau et passons le tunnel de Bielsa. Dans la descente sur l'Aragon, des bouquets de Grand Muflier jalonnent notre itinéraire. Nous tournons à droite à Escalona en direction du canyon d'Añisclo. Tout de suite après, nous tournons à nouveau à droite vers Puertolas. Après avoir passé le village, nous bifurquons à gauche pour rejoindre Bestué où nous laissons la voiture sur la place ombragée.

-  9H15 (1220m) Le coq se met à chanter sur la place du village pour nous signifier le signal du départ. Nous saluons au passage les quelques habitants qui devisent sous les arbres: ils nous annoncent une journée de chaleur. Ils nous confirment également qu'il existe un sentier "relativement facile" pour monter aux Sestrales...

- Nous démarrons au sud par le GR15 en direction de Nérin (panneau du GR). Le sentier se faufile entre les murs de pierre pendant 150 mètres environ, puis descend à droite, sur le flanc d'un mamelon caractéristique côté 1228 sur la carte. La Bourrache officinale prolifère le long du chemin, quelques pieds sont de couleur blanche. Au fur et à mesure de la descente vers le río, les Hépatiques et les Primevères élevées sont en pleine floraison.

-  9H45 (935m) Nous parvenons au fond du barranco, le GR est clairement balisé sur chaque rive, mais nous préférons revenir sur nos pas sur 150 mètres environ et trouver une sente qui conduit à une passerelle métallique. Il est 9H50, l'heure de mettre le short et de s'enduire de crème solaire.

-  Nous remontons jusqu'à une clairière où nous trouvons sur la gauche un sentier qui redescend à une seconde passerelle sur le río Airés (10H00). Nous retrouvons le GR sur notre gauche, et la montée peut enfin commencer!

-  10H20 (1070m) Nous franchissons une barrière, le GR est très bien balisé.

-  10H34 (1150m) Nous passons devant une quèbe (abri sous roche) qui intéresse fort Jean Pierre...

-  10H40 (1185m) Nous tournons à droite pour suivre le GR.

-  10H45: 10 minutes de pause pour se restaurer; en face Bestué est à notre hauteur. Autour de nous fleurissent les Euphorbes Petit Cyprès et les Pulmonaires affines.

-  11H05 (1320m) Un sentier croise notre itinéraire; nous suivons toujours le GR à droite en montant. Nous arrivons trop tôt: les Fraisiers sauvages sont en fleur... Tant pis pour les gourmands!

-  11H18 (1395m) Un panneau nous indique que nous entrons dans le Parc National. Nous remarquons quelques pieds d'Euphorbe Characias.

-  11H25 (1440m) Nous voici à la crête qui surplombe le Desfiladero de las Cambras. Nous obliquons sur la droite, toujours sur le GR.

-  11H35 (1480m) Nous atteignons un belvédère qui nous offre un aperçu du spectacle dont nous jouirons toute la journée. Un peu plus loin, nous découvrons au beau milieu du chemin,  un petit faucon gisant au pied d'une falaise surplombante. Jean Pierre présume qu'il a été poussé par son congénère pour se débarrasser d'un concurrent au niveau de la nourriture...

-  11H48 Nous arrivons à un autre belvédère et remarquons sur la droite un cairn qui indique le départ d'une sente. La montagne est embaumée par le parfum de Serpolet.

Nous faisons l'erreur (à cause de la carte qui n'est vraiment pas précise) de poursuivre sur le GR; cela nous donne l'occasion de trouver de l'Asphodèle rameux avant de revenir au cairn précédent: il est 12H15.

- La sente nous mène au pied d'un couloir rocheux que Christiane monte en tête pour son plus grand plaisir.

-  12H27 (1615m) Nous atteignons un col herbeux (panneau du parc sur la droite).

- Nous prenons le chemin évident et très bien cairné sur notre gauche. Au dessus de nous se dresse un piton caractéristique. Nous cheminons horizontalement sur le flanc ouest, contrairement à la carte qui situe l'itinéraire montant franchement sur la crête... Nous doutons et revenons au col herbeux...

Il est 13H15, aucune autre solution ne s'offre à nous pour atteindre les Sestrales... Nous décidons de retenter le beau sentier cairné, et au bout d'une vingtaine de minutes, nous nous trouvons au pied d'un éboulis que nous remontons plein est par une sente toujours cairnée. C'est la clé de l'itinéraire! Le couloir se rétrécit pour finir en rocher. 14H20 (1930m) Nous trouvons un couple de Français qui prend le soleil dans le col: nous partageons une rasade de manzana!

Au sud, la vue en direction des lacs d'Ainsa  est de toute beauté!

-  Nous escaladons sans difficulté l'éperon rocheux qui nous domine au nord par une voie excellemment bien cairnée. Surprise: l'itinéraire passe sur le flanc est! Le contraire de la carte qui est décidément totalement fausse!

Nous cheminons à l'horizontale au pied d'une grande falaise. Nous parvenons au pied d'une cheminée qui constitue une superbe brèche dans le flanc est du Sestrales Bajo.

Nadette et  Jean Pierre dans la cheminée. Bestué dans l'axe de la cheminée.

- 14H40 nous émergeons sur la plate-forme sommitale à côté d'un gros cairn.

-  Nous montons à l'ouest sur des pentes enneigées pour atteindre le sommet du Sestrales Bajo à 14H50 (2075m). Nous profitons d'une superbe vue sur le Sestrales Alto.

Sans traîner, nous descendons au nord et remontons sur neige et rochers au sommet du Sestrales Alto (15H20 - 2101m).

La vue sur les plissements du Mondotó est très belle, le fond du canyon d'Añisclo est à 1000 mètres sous nos pieds, le Sestrales Bajo nous présente son meilleur profil. A l'est, le Castillo Mayor nous paraît un peu écrasé, au sud-est, la Peña Montañesa semble nous donner rendez-vous pour bientôt...

Sestrales Bajo Mondotó Castillo Mayor

-  16H00 Le repas nous a donné des forces, nous amorçons la descente en profitant des magnifiques points de vue sur le canyon, et sur le Sestrales Alto derrière nous.

Sestrales Alto
Sestrales Alto face nord

-  A 2000 mètres d'altitude, au niveau du col de la Forqueta, nous descendons sur la droite pour rejoindre directement le petit plateau de las Planas que nous dominons. Nous traversons un incroyable champ de Gentianes des Alpes et de Gentianes printanières.

-  A 1500 mètres d'altitude, voici que nous nous trouvons dans un jardin de Jonquilles.

-  17H00 (1545m) Nous passons près d'une cabane à côté de laquelle se trouve un grand abreuvoir. Sur le petit plateau, nous nous ravissons d'un parterre d'Euphorbes d'Irlande exceptionnel. Quelques Orchis mâles se dressent çà et là.

Nous descendons rive gauche le barranco de las Planas et nous trouvons un chemin qui nous conduit à un gué (17H27 - 1345m). Nous franchissons un second gué un peu plus loin; le chemin est parfois boueux mais très nettement tracé.

-  1365 mètres: nous arrivons à une clôture en fil de fer, une cabane en ruine se trouve sur notre droite. Nous remontons à gauche dans la clairière pour trouver un cairn à l'amorce d'un chemin qui traverse un nouveau ruisseau à gué. Nous admirons une nouvelle fois un papillon blanc avec le bout des ailes orange vif.

-  18H18 (1405m) Le chemin qui longe des murs de pierre se transforme en torrent. Nous passons près d'une cabane en ruine au pied de laquelle le Muscari en grappe cherche un peu d'ombre.

-  18H28 (1435m) Nous remarquons un bel abreuvoir taillé dans un tronc d'arbre. Nous avons retrouvé les marques du GR15. Au sud-ouest, la vue sur les champs en terrasses nous émerveille.

Cultures en terrasses. Cultures en terrasses

Nous rencontrons un berger qui ne semble pas comprendre l'Espagnol de Jean Paul... Peut-être est-il sourd? Nous finissons la randonnée en suivant un troupeau de brebis et de chèvres qui rentre au village.

Chèvres devant la Peña Montañesa Retour du troupeau
Retour du troupeau Troupeau devant la Peña Montañesa Bergeries

-  19H15 Nous entrons à l'auberge de Bestué: une "cerveza" pour les hommes, un Vermouth pour les filles... et "unas tapas de jamón y queso con aceitunas" pour tous!

Nous visitons Bestué et Puertolas avant de rentrer dormir à Piau.

Cerise sur le gâteau: nous rencontrons 2 isards (et un lapin) sur la route, juste avant de rentrer dans Piau!

Randonnées