Endarlatsa - Erlaitz - Embalse de Endara

16-12-2013

Jean Marie et Jean Paul

Dénivelée : 712m (sans compter les itinérances superflues)

Distance : 17,400km (sans compter les itinérances superflues)

Durée totale : 6H16 (Montée jusqu'à Erlaitz 1H30)

Grand beau temps.

Les repères de type (ERL01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Fort de Pagogaña

Nous partons de Mouguerre à 8H00, prenant l'autoroute jusqu'à la frontière. Nous quittons l'autoroute à Béhobie, c'est à dire à la première sortie sur la droite juste après le péage et la frontière. Nous prenons alors la N121A sur un peu plus de 6km en direction de Pampelune (Iruña). Nous quittons la nationale à la sortie "Endarlatsa". La route passe sous la 4 voies avant de franchir la Bidasoa. A la sortie du pont, nous prenons le chemin carrossable sur la gauche (rive gauche) qui repasse sous la nationale. Nous stationnons devant une maison, juste à l'endroit où le río Endara se jette dans la Bidasoa. Une stèle placée contre une borne indique l'ancien emplacement du pont de Boga qui datait de 1698.

Une stèle placée contre une borne indique l'ancien emplacement du pont de Boga

- 8H47 – 19m (ERL01) Nous démarrons presque du niveau de la mer en empruntant le GR balisé en rouge et blanc qui débute par un escalier, rive gauche du río Endara qui marque la frontière entre le Guipúzcoa et la Navarre. Au pied de cet escalier, un panneau indique que nous pénétrons dans le parc naturel de "Aiako Haria". La mention "Ongi etorri" nous souhaite la bienvenue... En haut de l'escalier, nous franchissons un portillon pour prendre pied sur un sentier étroit et escarpé qui se faufile entre rochers et quelques restes de murs en maçonnerie où pousse de l'Ombilic des rochers.

- 8H52 – 46m (ERL02) Nous passons devant la tour d'Endarlatsa que nous laissons sur notre droite pour continuer sur le sentier qui s'élève sur la ligne de crête. Ce début de randonnée va en effet se dérouler sur la ligne de défense d'Endarlatsa qui date du XIXème siècle, à l'époque des guerres carlistes. En particulier en 1875, lors de la troisième guerre carliste, Charles VII, le prétendant carliste vaincu, traverse la Bidassoa avec quelques 10 000 partisans peu après que le curé Santa Cruz et ses amis, ses partisans, aient détruit des lignes télégraphiques, abîmé des lignes de chemin de fer et assassiné les gardes du poste de Endarlatsa. Sur la rive opposée de la Bidasoa nous pouvons voir un petit bâtiment doté d'un clocheton, et au-dessus le sommet d'Alkozpe, où passe la frontière entre la France et l'Espagne, on pourrait dire aussi entre la province du Labourd et la Navarre. Au sujet de frontière, nous avons pu voir en repartant, sur la rive droite de la Bidasoa, la borne frontière n°1, implantée sur un rocher difficile d'accès, nommé "Chapitelaco-arria". Pour tout savoir sur les bornes frontières, il est indispensable d'aller voir l'excellent site de Robert aux bornes des Pyrénées.

AlkozpeLa tour d'EndarlatsaBorne frontière n°1Zoom sur la borne frontière n°1

- 9H01 – 110m (ERL03) Nous laissons une bergerie restaurée sur notre droite, alors que nous commençons à voir la silhouette des Peñas de Haya entre les branches des arbres au superbe feuillage en livrée automnale. Alors qu'il faisait 1° ce matin en passant à Briscous, le vent de Sud nous permet de profiter d'une température de 18°! Déjà quelques vautours fauves commencent à tournoyer dans le ciel. Nous remarquons un magnifique pied de houx couvert de boules rouges.

Montée sous les arbres au superbe feuillage en livrée automnale

- 9H07 – 157m (ERL04) Après avoir franchi un échalier à droite d'un portail métallique qui barre la piste, nous prenons le sentier balisé en rouge et blanc sur la gauche qui grimpe sur la ligne de crête. La vue sur les Peñas de Haya est maintenant parfaitement dégagée, et nous voyons aussi, plus au Sud, le Risco de San Antón.

Levé de soleil sur Risco de San Antón et Peñas de Haya

- 9H17 – 237m (ERL05) Nous passons maintenant à la tour de Pika, et la vue sur l'océan commence à se dégager.

La tour de PikaProgression sur la ligne de crête.

- 9H24 – 266m (ERL06) Alors que nous franchissons un petit col où est implanté un poste de tir au vol, nous laissons un chemin qui descend sur la droite pour poursuivre notre ascension sur la ligne de crête. Nous voyons très bien le Choldokogaina avec le rocher des Perdrix sur la gauche (au-dessus d'un pylône électrique) et le col d'Osin sur la droite (Osingo Lepoa).

- 9H33 – 346m (ERL07) Au-delà d'un passage plus ou moins taillé dans le rocher, le GR évite un éperon rocheux par la droite.

- 9H39 – 398m (ERL08) Nous rejoignons une piste que nous empruntons un court moment vers la gauche.

- 9H41 – 406m (ERL09) Alors que la piste part à gauche sur le versant Sud, nous la quittons pour continuer sur la crête en lisière de forêt.

Nous quittons la piste pour continuer en lisière de forêt.Erlaitz en face de nous.Belle vue sur les Peñas de Haya

- 9H56 – 478m (ERL10) Au sommet de la butte, nous atteignons le château fort de Pagogaña. Sa construction en forme de croix latine a débuté en 1891, mais elle fut abandonnée sans pour autant être achevée, dès l'année suivante... De cet emplacement, la vue en direction de la côte Basque est magnifique, bien que légèrement occultée par les arbres.

Le château fort de Pagogaña

- 10H05 – 449m (ERL11) Nous traversons la route (GI3454) qui monte d'Irun en direction du col d'Elurretxe. Après avoir escaladé le talus en face et passé la clôture ouverte à cet endroit, nous partons sur la droite dans la prairie.

- 10H08 – 454m (ERL12) Nous prenons le sentier sur la gauche qui monte dans les fougères.

- 10H12 – 492m (ERL13) Nous atteignons un bunker enterré, à proximité d'une tour qui a servi de réserve d'eau pour le fort d'Erlaitz situé juste au-dessus au Sud. Cette fois-ci, la vue est extraordinaire: nous voyons Saint-Sébastien, le Jaïzkibel, Irun, Fontarabie, Hendaye, Guéthary, Bidart, Biarritz, la côte landaise, puis le Choldokogaina, Mandalé, La Rhune, Artzamendi, Ibanteli, Atxuria, Gorramendi, Alkurruntz, Autza et le Pic d'Orhy.

Zoom sur Saint SébastienUne tour qui a servi de réserve d'eau pour le fort d'Erlaitz, et le Jaïzkibel au fond.Vue sur Hendaye

L'embouchure de la BidasoaLe fort de socoa et la baie de Saint-Jean-de-LuzBiarritz au second plan

- 10H17 – 503m (ERL14) Après un dernier petit effort, nous passons au sommet d'Erlaitz où nous découvrons une importante excavation qui correspond à un ancien fort enterré. Nous descendons vers le Sud, en direction des Peñas de Haya.

Jean Marie au sommet d'ErlaitzVue sur les Peñas de Haya avec les bâtiments de casernement au premier plan.

- 10H22 – 480m (ERL15) Nous passons à côté de quelques constructions en ruines qui constituaient des bâtiments de casernement en relation avec le fort d'Erlaitz, puis nous descendons en obliquant à gauche.

Les bâtiments de casernement en relation avec le fort d'Erlaitz

- 10H25 – 440m (ERL16) Nous traversons la route au niveau d'un petit parking pour rejoindre un espace aménagé pour le pique-nique avec tables, bancs et barbecues. Nous longeons la route vers le Sud-ouest.

De la Rhune à l'Alkurruntz

- 10H32 – 436m (ERL17) Sur la gauche de la chaussée, une piste descend vers le Sud, mais nous franchissons le portail...

A partir de là, nous tentons de suivre l'ancien GR qui figure en rouge sur ma carte de chez Garmin, avec la mention GR11 bien indiquée en divers points... Hélas ce GR a été déplacé et nous buttons à plusieurs reprises sur de la végétation impénétrable... Nous nous retrouvons, parfois sur l'ancien tracé qui se résume à une mauvaise sente sur le terrain, et souvent nous nous retrouvons trop haut, devant plonger dans la pente et les broussailles pour rejoindre enfin le canal.

Au point (ERL17) , il eût été probablement plus judicieux de descendre sur la piste pour rejoindre le canal plus confortablement à l'endroit où il se prolonge par un tunnel, au point de coordonnées 43°17'48,5"Nord - 1°46'04"Ouest (30T - 599,952 - 4794,512 en UTM-WGS84). Je ne décris donc pas nos pérégrinations aléatoires et laisse à chacun le soin de rejoindre ce canal à sa façon...

- 11H50 – 353m (ERL18) Alors que nous sommes maintenant en Navarre (nous avons vu une centaine de mètres au-dessus, la borne qui délimite le Guipúzcoa et la Navarre), nous sommes bien contents de rejoindre le sentier balisé en jaune et blanc qui longe le canal de Domiko. Ce canal provient de l'embalse de Domiko, à 2,700km au Sud de l'embalse de Endara où nous passerons tout à l'heure, et nous permet de parcourir (direction Sud) un superbe cheminement horizontal sur le versant Est des Peñas de Haya.

Le canal de Domiko

- 11H55 – 353m (ERL19) Un petit ouvrage hydraulique est aménagé pour permettre le croisement du canal avec un ruisseau sans que les eaux ne se mêlent. Habitués à voir la Rhune depuis son versant Nord, nous avons un peu l'impression de la voir à l'envers...

La Rhune

- 12H07 – 353m (ERL20) Encore un ruisseau qui traverse le canal au creux d'un vallon. Nous avons de superbes points de vue sur le sommet d'Erroilbide (la pointe la plus au Sud des Peñas de Haya) qui nous domine.

- 12H09 – 353m (ERL21) Le canal est maintenant couvert de plaques de béton, ce qui nous offre un véritable boulevard pour continuer à cheminer vers le Sud.

- 12H16 – 353m (ERL22) Encore une traversée de ruisseau aménagée.

- 12H19 – 353m (ERL23) Nous franchissons un portillon, et nous continuons sur le canal en suivant le balisage jaune et blanc.

- 12H23 – 350m (ERL24) Nous rejoignons la route (NA4000) qui va de Oiartzun à Lesaka, dans le virage en épingle à cheveux du kilomètre 18, devant le restaurant "Aialde Jatetxea". Nous prenons alors le chemin qui descend sur la gauche en direction de San Antón.

Portillon juste avant de rejoindre la route.Risco de San Antón

- 12H32 – 254m (ERL25) Lorsque nous retrouvons la NA4000, nous prenons à gauche pour rejoindre le barrage, avec le Risco de San Antón en ligne de mire.

- 12H36 – 246m (ERL26) Nous voici au barrage de l'embalse de Endara, et nous constatons que le GR11 arrive ici directement par la petite route sur notre gauche, en provenance directe du point (ERL17)... Utiliser le tracé du GR aurait été beaucoup plus confortable, mais il me semble quand même plus intéressant d'emprunter le joli sentier qui longe le canal de Domiko... Tout ceci sous-entend que je reviendrai rapidement faire un tour dans le coin pour déterminer ce qui me semble l'itinéraire le plus approprié. Mais pour l'instant, nous traversons le barrage et nous continuons à droite en bordure de route sur 500 mètres environ.

Embalse de Endara

- 12H46 – 254m (ERL27) Nous franchissons un échalier sur la droite de la route pour aller manger à côté de l'ermitage San Antón. Les portes sont fermées, nous nous installons donc sous l'auvent pour casser la croûte. Il est bon de savoir qu'il y a une fontaine où l'on peut se ravitailler en eau potable.

L'ermitage San Antón

- 13h17 Nous revenons à la route et continuons seulement une cinquantaine de mètres avant de prendre une piste bétonnée sur la gauche (13H18 - 257m (ERL28) ) qui conduit au restaurant "Ola Berri".

- 13H19 – 259m (ERL29) Dès le premier virage de cette piste, nous prenons le GR qui monte sur la droite, mais il est beaucoup plus simple de continuer en direction du restaurant et de prendre la piste bétonnée sur la gauche à l'entrée du parking.

- 13H24 – 298m (ERL30) C'est ici que nous rejoignons la piste bétonnée nommée "Auzoberriko Bidea" sur ma carte, que nous aurions pu prendre plus directement depuis le restaurant. Nous l'empruntons en montant vers l'Est. En fait nous avons préféré venir rejoindre cette piste pour monter au soleil, plutôt que de suivre le GR qui monte parallèlement dans le fond du vallon. Les éperons rocheux du Risco de San Antón qui nous dominent au Nord sont magnifiques. Nous repérons quelques pieds de Daphné lauréole qui commencent à avoir des boutons, mais il y a aussi quelques Ajoncs en fleurs.

- 13H40 – 415m (ERL31) Franchissant le col de San Antón, le GR nous rejoint par la droite et nous franchissons un passage canadien avant de poursuivre sur la piste bétonnée qui redescend vers l'Est. Juste au col, nous avons vu le sentier qui monte à gauche vers le Risco de San Antón, mais ce sera pour une autre fois.

- 13H51 – 406m (ERL32) A la croisée des pistes, nous quittons définitivement le GR qui continue en face pour prendre la piste de gauche (Nord).

Peñas de Haya et risco de San Antón

- 13H56 – 370m (ERL33) Devant la maison "Telletxeko borda", nous laissons une piste carrossable qui part sur la gauche pour continuer en face sur la piste en béton.

Zoom sur Atxuria (Peña Plata)

- 14H00 – 387m (ERL34) Nous quittons la piste en béton qui descend en impasse sur la droite pour prendre la piste carrossable de gauche qui continue vers le Nord.

- 14H10 – 398m (ERL35) Nous passons encore devant une maison, et nous continuons sur la piste qui oblique vers le Nord-est.

Encore un coup d'oeil sur les Peñas de Haya

- 14H29 – 291m (ERL36) Alors que la piste fait un lacet sur la droite, nous voyons très bien en face de nous, la crête que nous avons parcourue ce matin au-dessus d'Endarlatsa.

- 15H03 Nous venons de passer devant l'ermitage d'Endarlatsa implanté sur la rive gauche du río Endara, et nous voici de retour au point de départ.

L'ermitage d'Endarlatsa

Il ne nous faut guère plus de 3/4 d'heure pour revenir à Mouguerre où Jean Marie nous sert une bonne bière fraîche.

Randonnées