Montagne de Ciboure

"Ziburu Mendi"

03-01-2004

Christiane, Jean Paul.

Dénivelée : 330m

Distance : 4,100 km A-R

Total : 2H00 Montée: 1H05

Beau temps.

La crèche à l'intérieur de l'oratoire.

Partis de Biarritz, nous passons par saint Jean de Luz puis Ascain où nous prenons la route d'Ibardin. Au quartier Trabenea, nous tournons à gauche pour aller au parking situé derrière à droite du gîte d'étape.

- 13H35 - 100m Nous faisons connaissance avec deux adorables petits chats qui nous emboîtent le pas (et plus particulièrement celui de Christiane), lorsque nous démarrons sur le chemin qui monte au Sud-ouest à l'extrémité du parking.

Rencontre...

- 13H39 Nous laissons sur la gauche, un chemin fléché en bleu pour suivre en face les flèches jaunes.

- 13H45 - 155m Nous poursuivons sur ce large chemin en passant à proximité de deux sources.

- 13H54 - 198m Alors que le chemin se dirige maintenant plein Sud, nous prenons une sente qui nous conduit à une borde en ruine qui nous domine sur la gauche.

- 13H57 - 220m Dans le petit col situé à côté de cette ruine, nous prenons le sentier balisé en bleu qui se dirige vers l'Est. (Nous aurions pu suivre le fléchage bleu dès le départ...)

- 14H11 - 340m Le sentier, toujours balisé en bleu, pénètre sur la droite dans les Ajoncs.

- 14H21 - 390m Nous arrivons sur un lieu d'extraction de pierres que nous traversons.

- Nous découvrons une étrange chapelle entourée d'un mur de pierre que l'on franchit par un portail. Le bleu vif du portail et de la charpente qui abrite l'oratoire est assez surprenant. Ce lieu, a été récemment aménagé par un anonyme à la suite d'un voyage en Yougoslavie, après que la Vierge soit apparue à de jeunes enfants en 1981 à Médugorjé en Bosnie, dans un site ressemblant à celui-ci. À l'origine de couleur saumon, la charpente et le portail ont été mystérieusement repeints en bleu (couleur de Médugorjé) à l'insu du fondateur... Icônes, statues et ex-voto se multiplient... Il semble être très diversement apprécié par les instances ecclésiastiques, politiques ou par les randonneurs et habitants du voisinage...

La chapelle.Intérieur de la chapelle.

Image de la Vierge placée sur le pignon de la chapelle.Vierge qui a été cassée en deux...Détail de la crèche.Tête du Christ placée à l'intérieur de la chapelle.

Première page du cahier mis à disposition des passants...Page présisant le lien avec la Vierge de Medjugorge...Message en espagnol...Remerciements de Emma Irazoqui...

Nous prenons le temps d'observer les lieux, et plus particulièrement une crèche réalisée avec des personnages en épis de maïs. Nous lisons quelques pages du "livre d'or" (protégé par une boite étanche)... La première indique que ces lieux ont été profanés... Un tel acte est fort regrettable, mais qui doit décider ou non de l'implantation d'un oratoire? Au nom de quoi ou de qui peut-on édifier de tels monuments? Quelles sont les règles à suivre, tant sur le plan de l'urbanisme et de la protection des sites que sur le plan religieux? Toutes ces questions s'enchaînent sans que l'on ne puisse y répondre avec clarté, impartialité, dans le respect réciproque des croyants et du reste de la société...

- 14H40 Après avoir fait partager un "casse-miettes" à nos deux félins accompagnateurs, nous montons au sommet (411m) où nous trouvons un parapentiste qui décolle sous nos yeux. Nous observons une vierge située dans une niche protégée par un dôme de pierres surmonté d'une croix.

Le sommet avec la rhune en arrière plan.

- Nous descendons au Sud-est vers un petit éperon rocheux sur lequel subsistent quelques ruines (14H59 - 359m).

Descente face à La Rhune

- Avant de rejoindre le col du Grand Deskarga (Deskargahandiko lepoa), nous rejoignons un bosquet de chênes sur la gauche (15H08 - 300m).

- Nous descendons une sente vers l'Est pour rejoindre le GR10 (15H12 - 243m).

- Nous descendons sur le GR vers le Nord, alors que les petits chats préfèrent suivre au Sud, un groupe de promeneurs qui montent à la venta Yasola.

-15H37 Nous rejoignons la voiture.

    En 1603, donc, lors de la division d'Urrugne qui a donné naissance aux communes de Ciboure et Biriatou, une partie de la montagne située au pied de la Rhune a été donnée à Ciboure : 1.500 hectares le long de la route d'Olhette, au cœur d'Urrugne.

En 1804, sous Napoléon 1er, Ciboure plutôt tourné vers la mer échange avec Urrugne, la moitié de ce territoire contre Socoa. Il est stipulé dans cet accord que 73 ha sont la propriété communale de Ciboure.

En 1835, Ciboure passe un accord avec les fermiers du coin pour qu'ils aient la jouissance du terrain pour les récoltes de fougères et de bois. La situation est restée inchangée depuis lors. La commune de Ciboure finance annuellement l'entretien de cet espace, dont elle a confié la gestion à l'Office National des Forêts.

Randonnées