Larla

13-05-2012

Catherine, Marie Claire, Christiane, Jean Paul.

Dénivelée : 635m

Distance : 10.800 km

Total : 4H59 (montée 2h03)

Temps nuageux devenant ensoleillé au retour.

Carte IGN TOP25 - 1346 OT

Saint Jean Pied de Port

Les repères de type (LAR01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Partis de Bayonne à 9H00, nous allons jusqu'à Bidarray où nous traversons le pont sur la Nive et tournons à gauche pour passer devant le pont Noblia (interdit à la circulation des véhicules). Nous ne montons pas à droite en direction du village, mais continuons sur la petite route qui part en face à l'horizontale, en passant devant une pâtisserie artisanale où nous ne manquons pas d'acheter un gâteau basque.

Nous laissons la première route à droite qui part vers Baïgorri et franchissons le petit pont en face de nous. Nous prenons la seconde route à droite en direction d'Arrossa (flèche bleue "Refuge randonneurs pèlerins"). Nous avançons 500 mètres sur cette route, laissant deux embranchements goudronnés sur notre droite, et nous nous arrêtons au départ d'un chemin sur la droite, juste avant un petit pont, et avant le gîte Errekaldia.

 - 9H53 - 111m (LAR01) Nous démarrons sur le petit chemin qui s'élève vers le Nord entre un mur de pierres et une clôture. Il y a des Ancolies, du Géranium herbe à Robert, de la Lysimaque des bois, des Véroniques petit-chêne et du Lamier maculé. Nous passons devant la maison Oxandabourg, datée de 1822. Quelques mètres plus loin, nous rejoignons une route goudronnée que nous remontons sur une dizaine de mètres vers la gauche.

- 9H58 - 128m (LAR02) Avant d'atteindre le portail de la maison la plus élevée, nous prenons le sentier balisé en jaune qui démarre très raide sur la droite, direction Sud. Nous trouvons de la Bugle rampante, des Myosotis, de l'Euphorbe des bois, des Cirses des marais, des Silènes enflés, du Lotier corniculé et de la Piloselle. Sur notre droite (Ouest), nous voyons l'église de Bidarray, entourée par le cimetière.

La pâtisserie artisanale de Bidarray, et la route que nous prenons...L'église de Bidarray.

- 10H07 - 205m (LAR03) Le sentier, très bien tracé, devient un peu moins pentu...

Le sentier, très bien tracé, devient un peu moins pentu...Le chemin suit la crête.

- 10H14 - 236m (LAR04) Nous passons un point haut de la ligne de crête.

- 10H17 - 216m (LAR05) Nous laissons une sente qui descend sur la droite, pour continuer sur le sentier de crête qui se dirige vers le Sud.

- 10H45 – 373m (LAR06) Nous atteignons une superbe borde en pierre au toit de tuiles rouges nommée "Harlepoko borda". Un panneau indique vers la gauche la direction de Saint-Martin-d'Arrossa, mais nous continuons à monter en face vers le Sud. Nous trouvons alors quelques Scilles printanières ainsi que des Asphodèles.

Nous atteignons Harlepoko bordaNous continuons à monter vers le Sud.

- 10H54 – 418m (LAR07) Un sentier nous rejoint par la droite et nous continuons à monter en face.

- 11H01 – 463m (LAR08) Nous sommes maintenant sur une sente qui part à flanc sur le versant Ouest, et traverse un pierrier constitué de dalles de grès rose. Quelques cairns balisent l'itinéraire qui reste relativement facile à trouver.

Nous traversons un pierrier.

- 11H07 – 469m (LAR09) La sente cairnée monte et descend à flanc, en se dirigeant toujours vers le Sud. Nous repérons un vautour posé sur la crête au-dessus de nous à l'Est. Quel n'est pas notre étonnement que de voir qu'il est affublé d'une énorme étiquette jaune fixée sur  son aile gauche, portant les lettres "AXF". La protection de la nature justifie-t-elle un tel marquage? Je reste très sceptique sur le sujet...

Un vautour est posé sur la crête..."AXF" ! ! !

- 11H18 – 527m (LAR10) Le sentier, un peu plus diffus, monte brusquement vers la gauche (Est).

- 11H25 – 567m (LAR11) Nous atteignons la ligne de crête où sont posés çà-et-là quelques vautours. Un peu plus haut, nous contournons par la droite un grand troupeau de chèvres, et, vu la taille des cornes du bouc, nous avons probablement bien fait de ne pas les déranger...

Nous repartons vers le Sud

Une partie du troupeau de chèvres...Les cornes du bouc sont impressionnantes...

- 11H39 – 627m (LAR12) Nous laissons "Harretcheko borda" un peu en contre-bas sur notre gauche, et nous poursuivons notre ascension vers le Sud.

Nous laissons "Harretcheko borda" en contre-bas sur notre gauche

- 11H47 – 655m (LAR13) Le sentier traverse l'enclos de pierres sèches de Palengoborda, et oblique au Sud-Ouest.

- 11H56 – 700m (LAR14) Nous voici au sommet de Larla. Le Baigura a toujours un chapeau de nuages, mais nous voyons Haltzamendi et Laina à l'Ouest, au Sud-est l'Arradoy et au Sud-sud-est le Jara. Juste devant nous au Sud, nous voyons l'antenne placée au sommet d'Urchilo, alors qu'à l'Ouest, les crêtes d'Iparla sont prises dans les nuages.

Nous voici au sommet de Larla.Vue en direction du Sud.

- 12H01 – 681m (LAR15) Nous nous installons pour manger au creux d'une redoute.

- 12H27 Nous poursuivons notre rando en descendant vers le Sud.

- 12H31 – 670m (LAR16) Nous passons un point haut marqué par des cairns où paissent quelques chevaux accompagnés de leurs poulains. De nombreuses tranchées semblent indiquer que nous sommes encore sur une redoute... Un traquet motteux est posé sur le sol juste devant nous. Il a l'élégance d'attendre qu'on le prenne en photo avant de prendre son envol.

Un traquet motteux

- 12H39 – 640m (LAR17) Après avoir franchi un fossé, quelques pierres marquées de peinture bleue marquent la sente que nous prenons sur la gauche, alors que le sentier principal continue en face.

- 12H40 – 638m (LAR18) Sur la ligne de crête, une grosse de pierre marquée en bleu, balise le sentier qui descend à flanc vers le Sud sur le versant Ouest, en faisant un petit lacet au départ. Nous trouvons quelques pieds de Stellaire holostée.

Le sentier qui descend à flanc sur le versant Ouest, en faisant un petit lacet au départ.

Vue sur l'église de Saint-Martin d'Arrossa

- 12H56 – 549m (LAR19) Arrivés sur un replat dans le secteur d'Harizondo, un gros rocher de poudingue, lui aussi marqué en bleu, nous montre le sentier que nous allons prendre sur la gauche pour repartir vers le Nord.

- 12H59 – 540m (LAR20) Un chemin nous rejoint par la droite et nous le suivons vers le Nord, laissant des enclos en pierres sèches en-dessous de nous sur la droite.

- 13H05 – 528m (LAR21) Nous passons devant une borde en ruines.

Nous passons devant une borde en ruines.

- 13H09 – 504m (LAR22) Une piste nous rejoint par la droite au niveau d'un abreuvoir, nous continuons vers le Nord malgré la croix jaune.

- 13H11 – 503m (LAR23) Le chemin se déporte d'une vingtaine de mètres sur la droite pour pénétrer (direction Nord) dans un champ ceinturé de fils de fer barbelés.

- 13H14 – 495m (LAR24) A la sortie du champs clôturé, nous laissons l'itinéraire d'Arrossa balisé en jaune qui descend sur la droite pour continuer sur la piste en face qui se dirige vers le Nord.

- 13H24 – 451m (LAR25) Nous passons devant les vestiges d'une mine de fer spathique (un fer d'excellente qualité qui permet de produire directement de l'acier), qui selon Eugène Goyhenetche, fut exploitée de 1908 à 1914.

La vue sur le Baigura se dégage enfin...

La vue sur le Baigura se dégage enfin...

Bien plus près de nous, nous avons l'immense plaisir de trouver quelques pieds de Drosère à feuilles rondes sur un bas-côté humide du chemin. Nous trouvons également une mousse qui me permet de faire ce que je considère comme une superbe photo en macro, il s'agit du Philotonis montana. Cette identification a été possible grâce à la collaboration des membres du forum de PyrénéesTeam.com que je remercie, et "Mezzman" en particulier.

Remarquer les deux insectes pris dans les poils de la Drosera...Philotonis fontana

- 13H31 – 448m (LAR26) Encore un abreuvoir au croisement d'une piste: nous poursuivons en face.

- 13H32 – 448m (LAR27) Nous passons devant "Ohetako Borda" où nous remarquons un robinet avec de l'eau potable sur la façade qui se trouve au bord du chemin. Nous trouvons du Lin vivace et du Trèfle des prés.

Derrière nous, l'Arradoy et le Jara

- 13H38 – 447m (LAR28) Alors qu'un ruisseau traverse la piste, nous remarquons que l'eau sort d'une galerie de mine sur la gauche. Nous tentons une visite, mais au bout d'une vingtaine de mètres elle est obstruée par un éboulement de terre d'où jaillit l'eau qui forme un véritable ruisseau à la sortie.

- 13H44 – 446m (LAR29) Nous remarquons encore une galerie sur la gauche, mais elle est fermée par une porte de bois équipée d'une chaîne et d'un cadenas... Nous prenons le sentier qui monte vers la gauche. La grimpette est un peu "casse-pattes" mais elle ne dure guère...

- 13H48 – 468m (LAR30) Nous franchissons le portail d'une clôture pour continuer en face vers le Nord, remarquant un beau chemin creux (très pentu) qui nous rejoint par la droite.

- 13H49 – 469m (LAR31) Nous rejoignons une large piste carrossable que nous descendons avec l'Ursuya en ligne de mire. Il y a des Violettes de Rivin, des Véroniques petit-chêne et de la Cardamine des prés.

- 14H06 – 354m (LAR32) Après avoir rejoint une route que nous avons descendue sur une vingtaine de mètres sur la droite, nous prenons la route qui descend à gauche vers Bidarray. Sur le côté gauche de cette route se trouve un poste d'adduction d'eau potable de la commune de Saint-Martin-d'Arrossa. Nous passons devant la ferme "Kalonjaénéa" et trouvons du Polygala des Alpes.

- 14H11 – 335m (LAR33) Nous suivons la route qui descend sur la gauche où nous trouvons du Lychnis, de la Grande Chélidoine, des Scabieuses et un pied isolé de Petite Pervenche.

- 14H19 – 339m (LAR34) Nous prenons encore la route qui descend sur la gauche face au sommet de l'Artzamendi, laissant une route en impasse en face de nous.

En face de nous: l'Artzamendi.L'Iparla

- 14H30 – 246m (LAR35) Nous faisons deux minutes de pause dans le lacet de la maison "Harlepoa" (dont dépend la borde "Harlepoko Borda" où nous sommes passé ce matin).

Les crêtes d'Iparla sont maintenant bien dégagées.

- 14H38 – 214m (LAR36) Dernier lacet de la route avant l'arrivée. Nous remarquons un superbe Robinier hybride (appelé également robinier faux-acacias Casque Rouge) à l'angle du terrain de la maison Errekaldia qui sert de gîte pour les pèlerins et les randonneurs.

Un Robinier hybrideLa maison Errekaldia

- 14H52 Nous sommes de retour à la voiture.

Marie Claire nous offre un pot sur la place de Bidarray avant de rentrer sur Bayonne et Bardos pour une fin de journée ensoleillée.

 

Randonnées