Puy Griou

26-07-2020

Christiane et Jean Paul.

Dénivelée : 448m

Distance : 7,400km

Total : 3H32 - Montée : 1H47

Temps très nuageux.

Carte IGN TOP25 au 1/25000 2435OT - "Monts-du-Cantal / P.N.R. des volcans d'Auvergne"

Les repères de type (PUYG01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Puy Griou

Nous avons quitté Bardos en camping-car le samedi 25 juillet. Passant par Bidache, nous avons pris l'autoroute A64 à Peyrehorade en direction de Toulouse. Nous avons enchaîné avec l'A62 et l'A20 pour passer à proximité de Montauban, avant de quitter l'autoroute au niveau de Caussade. Nous sommes passés à Caylus avant d'éviter Villefranche-de-Rouergue par le Nord-ouest, et nous sommes remontés jusqu'à Figeac. Nous avons poursuivi par Maurs et Saint-Mamet-la-Salvetat pour rejoindre Aurillac. La N122 nous a alors conduit par Polmihac, Vic-sur-Cère et Saint-Jacques-de-Blats pour franchir le tunnel du Lioran. Nous sommes montés au col de Font-de-Cère, pour nous installer sur un parking afin d'y passer la soirée et la nuit.

Comme nous avons du temps, nous en profitons pour faire le tour du parking en observant la flore... La moisson se révèle particulièrement abondante : Myosotis des marais, Laitue de Plumier, Platanthère à deux feuilles, Vesce Cracca, Grande Astrance, Épilobe des montagnes et Épilobe à tiges glanduleuses, Gaillet jaune, Galéopsis des champs, Pensée tricolore, Trèfle des prés, Compagnon rouge, Achillée millefeuille, Petit Rhinanthe, Cirse laineux, Millepertuis perforé, Silène enflé, Renouée poivre d'eau, Orpin bâtard, Rosier rugueux, Gentiane jaune (en fruit), Armoise-citronnelle, Collomia, Bouillon blanc, Épilobe à feuilles étroites, Vipérine, Oeillet de Séguier, Calament clinopode, Campanule à feuilles rhomboïdales, Linaire rampante, Cirse des champs, Anthémis noble, Aconit Napel, Séneçon de Fuchs et Cirse érisithale...   

- 8H28 – 1294m (PUYG01) Nous démarrons à côté du Buron du col de Font de Cère, en suivant les indications d'un panneau : "Puy Griou 390m de dénivelé - 8,500km et 4H00 aller-retour". Ces chiffres ne correspondent pas tout à fait à ce que nous avons réalisé, mais peu importe, du moment que nous prenons la bonne direction en suivant le balisage rouge et blanc des GR4 et GR400... Le chemin s'élève sur l'emprise d'une piste de ski nommée "Piquet", tracée dans le bois de Combe Nègre. Nous trouvons de la Jasione lisse, du Lotier corniculé et de la Germandrée scorodoïne.

Le balisage est abondant...

- 8H34 – 1317m (PUYG02) Nous suivons le sentier qui monte sur la droite, relevant au passage la présence du Genêt des teinturiers, de la Digitale pourpre, de l'Orpin réfléchi ainsi que de nombreuses framboises.

- 8H40 – 1353m (PUYG03) Nous retrouvons la piste que nous avions quittée un peu plus bas. Sur notre droite, le Rocher du Bec de l'Aigle, le Téton de Vénus et le Puy Bataillouse commencent à émerger au-dessus des nuages. Nous remarquons la présence de la Stellaire des bois.

- 8H44 – 1362m (PUYG04) Un panneau nous indique de prendre le sentier qui pénètre dans la forêt sur notre droite. Après les framboises, voici les fraises, mais aussi la Reine des prés et le Calament à grandes fleurs.

- 9H01 – 1452m (PUYG05) Nous poursuivons sur un large chemin confortable, où le balisage est abondant. Nous poursuivons notre relevé botanique : Aconit tue-loup, Euphorbe d'Irlande, Épilobe des montagnes, Lis Martagon, Serpolet, Oeillets de Montpellier, Géranium des bois, Renouée Bistorte et Centaurée noire.

- 9H12 – 1487m (PUYG06) Nous sortons au-dessus de la forêt, dont le biotope était particulièrement riche sur le plan botanique. Mais, ce n'est pas fini : voici l'Arnica, l'Alchémille des Alpes  et la Sanguisorbe officinale.

- 9H17 – 1498m (PUYG07) Nous franchissons le portillon d'une clôture.

- 9H20 – 1514m (PUYG08) Juste avant d'arriver à un abreuvoir, nous virons à gauche en direction du Puy Griou (panneau), laissant en contre-bas sur notre droite, l'arrivée du télésiège de Rombière.

- 9H22 – 1523m (PUYG09) Nous franchissons encore un portail pour continuer sur le sentier qui part à flanc direction Sud-ouest. Nous trouvons de la Callune, de l'Astragale de Montpellier, de l'Aconit Napel, du Cirse des marais, du Petit Rhinanthe et beaucoup de Myrtilles.

- 9H37 – 1547m (PUYG10) À la faveur d'un virage du sentier, nous découvrons la pyramide sommitale du Puy Griou en face de nous. Nous allons jouer à cache-cache avec le sommet au bon vouloir des nuages qui n'arrivent pas à se dissiper totalement...

Puy Griou

- 9H44 – 1551m (PUYG11) Encore un portillon à franchir, et nous continuons à flanc sur le sentier pratiquement horizontal. Nous trouvons une belle station d'œillets mignardise.

- 9H50 – 1555m (PUYG12) Nous franchissons à nouveau un portail pour monter en face en direction du Puy Griou et de Saint-Jacques-de-Blats, alors que le chemin de Saint-Jacques vire à droite en direction du col de Perthus. Des travaux de restauration des sols ont été réalisés pour réparer les dégâts provoqués par la fréquentation élevée de cet itinéraire.

Nous franchissons à nouveau un portail pour monter en facePuy Griou

- 9H54 – 1574m (PUYG13) Énième portillon à franchir en arrivant au col qui se trouve au pied du cône sommital du Puy Griou. Un panneau nous met en garde : "Prudence, ascension technique sur le pierrier, chaussures de marche obligatoires, personnes sujettes au vertige s'abstenir"... Nous continuons, et dès la première division du sentier, nous prenons le sentier qui monte sur la droite.

Un panneau nous met en garde...

- 9H58 – 1602m (PUYG14) Nous continuons sur le sentier de droite qui monte "presque" sagement à flanc sur le versant Nord. Nous remarquons que la Pulsatille des Alpes est en fruit.

- 10H01 – 1615m (PUYG15) Le sentier vire franchement à gauche, et la pente se redresse... Nous trouvons de la Mélampyre des prés et du Séneçon à feuilles d'Adonis.

- 10H05 – 1641m (PUYG16) Nous prenons le sentier de droite qui semble être le plus confortable... Nous sommes dans la pierraille et les sentiers sont nombreux, il faut donc se fier à son intuition pour choisir son itinéraire.

Nous sommes dans la pierraille...

- 10H10 – 1671m (PUYG17) Nous prenons pied sur de la roche franche, et nous ne sommes pas mécontents de terminer cette ascension sur un sol stable, même si certains passages peuvent s'avérer un peu acrobatiques.

Nous prenons pied sur de la roche franche...

- 10H15 – 1690m (PUYG18) Après avoir dépassé un premier cairn implanté sur un avant-sommet, nous atteignons le cairn sommital du Puy Griou. Nous sommes hélas dans les nuages, et nous ne bénéficions que de quelques aperçus fugaces sur les sommets environnants.

Un premier cairn implanté sur un avant-sommetArrivée au sommet du Puy GriouAu sommet du Puy Griou

- 10H32 Nous amorçons la descente.

- 10H49 Nous repassons au col où nous prenons le sentier qui part en face sur la croupe direction Est-nord-est.

- 10H58 – 1618m (PUYG19) Nous passons au sommet d'un mamelon herbeux où nous trouvons un très beau pied de Joubarbe des toits. Poursuivant notre chemin vers le Nord-est, nous voyons le col de Font de Cère en contre-bas sur notre droite. Nous trouvons de la Piloselle, de l'Épiaire officinale et de la Renouée vivipare.

Nous voyons le col de Font de Cère en contre-bas sur notre droite.

- 11H08 – 1584m (PUYG20) Nous suivons la sente qui part à flanc sur la droite (direction Est).

- 11H21 – 1553m (PUYG21) Nous franchissons un dernier portillon, et nous tournons à gauche pour descendre en direction du sommet du télésiège de Rombière (Nord-ouest).

Nous descendons en direction du sommet du télésiège de Rombière

- 11H28 – 1517m (PUYG22) Nous fermons la boucle et descendons par l'itinéraire que nous avons suivi à la montée. Nous repérons au passage un très joli papillon en train de butiner, il s'agit du Damier Athalie.

Damier Athalie

Le Rocher du Bec de l'Aigle, le Téton de Vénus et le Puy Bataillouse se dégagent sur notre gauche. Nous avons en projet pour demain, une randonnée qui passe par ces trois sommets.

- 12H00 Nous sommes de retour au camping-car.

Dans l'après-midi, nous descendons jusqu'au parking de la station du Lioran pour passer la soirée et la nuit (45°05'15,4'' Nord - 2°44'52,0'' Est).

Randonnées