Germandrée scorodoine

Teucrium scorodonia

Germandrée des bois, Germandrée sauvage, Sauge des bois, Sauge des montagnes, Baume sauvage.

3 Juillet 2001 - La Rhune - 400m

15 juillet 2008 - Granges de Lurgues - 1400m
30 décembre 2008 - Jaïzkibel - 55m

Famille des Labiées

Plante vivace, petite à moyenne (15-80cm), pubescente, à tige quadrangulaire et rhizome ligneux ramifié donnant naissance à un grand nombre de tiges.

Feuilles en coeur à dents obtuses, en paires opposées, vertes, ridées par un réseau en creux de nervures, pétiole poilu.

Fleurs Jaune verdâtre, en longues grappes effilées, solitaires à l'aisselle de petites bractées opposées, orientées d'un même côté de la tige; lèvre inférieure à 5 lobes, le lobe central très développé et concave, pas de lèvre supérieure, 4 étamines marron dont 2 longues et très saillantes, calice vert court et renflé à la base. Le calice a 2 lèvres, la dent supérieure très large et les 4 dents inférieures plus étroites.

Clairières, landes, dunes et rocailles siliceuses.

Juin - septembre

Ses feuilles, froissées, dégagent une odeur d'ail, d'où son nom de scorodonia, du grec skorodon "ail".

Teucrium vient de Teucer, un des fondateurs de la cité de Troie, qui, selon la légende, utilisa la Germandrée comme médication.

En raison de sa saveur amère, elle a parfois remplacé le houblon dans l'île de Jersey pour aromatiser, colorer et clarifier la bière. Avec ses feuilles récoltées au printemps, on prépare un remède contre les rhumatismes.

Classement par noms français

Classement par noms latins