Castillo de Marcuello

24-09-2005

Christiane, J. Paul.

Dénivelée : 360m

Total : 5H25 (montée 2H15)

Beau temps.

Carta excursionista de los Pirineos 1/40 000 n°8

El Reino de los Mallos

(en vente 8,50 € à l'épicerie à l'entrée de Riglos)

Ermita y castillo de Marcuello.

Partis de Biarritz le vendredi à 14H30, nous passons par Saint Jean Pied de Port, le col d'Ibañeta, Aoiz, Lumbier et Yesa. Nous longeons l'embalse de Yesa dont le niveau est extrêmement bas, et nous faisons un arrêt à Tiermas, car c'est la première fois que nous voyons les anciens thermes hors d'eau. Cinquante voitures sont stationnées, et les gens viennent prendre un bain dans la résurgence d'eau chaude sulfureuse.

Les thermes de Tiermas, et l'embalse de Yesa. Les thermes de Tiermas.
La résurgence d'eau chaude sulfureuse. Bain et masque à l'argile.

Nous passons devant le village de Escó, puis à Puente la Reina de Jaca, où nous tournons à droite en direction de Huesca et franchissons le puerto de Santa Barbara. Nous franchissons le pont sur l'embalse de la Peña avant d'arriver à Murillo de Gallego. Environ, 2km plus loin, nous tournons à gauche pour rejoindre Riglos où nous nous installons avec notre camping-car sur le premier parking sur la droite.

- 9H45 Nous démarrons en direction du village, et prenons la première rue qui monte sur la droite. A mi-pente, le ruisseau canalisé sur le côté droit de la rue, alimente un abreuvoir.

Riglos: la rue qui conduit à la placette.L'église de Riglos.L'église de Riglos.

- Nous arrivons à une placette, remarquant en face de nous, une belle porte sculptée de motifs circulaires, et une tête gravée sur la dernière maison à gauche avant la placette.

Tête sur une façade de riglos.Porte à Riglos.

- Nous prenons à droite et passons devant une fontaine (8H55) surmontée d'un étrange blason composé de 5 flèches pointées vers le haut... Nous laissons sur la gauche, un beau chemin pavé qui accède à une propriété privée, et suivons tout droit, les marques rouges et blanches du GR1.

- Cinquante mètres plus loin, à l'embranchement marqué d'une croix de pierre, nous prenons le chemin du bas (on laisse le sentier qui monte à gauche) qui passe au milieu des jardins et des oliviers.

La croix de pierre (vue en se retournant), située à l'intersection où nous prenons à droite.

- Le chemin passe à proximité d'un assez important bâtiment moderne (9H07 - 710m) que l'on laisse sur la droite pour atteindre un réservoir d'eau (9H11 - 725m). Un panneau indique que la piste est interdite aux vélos et aux voitures, et nous retrouvons le balisage du GR.

- Nous suivons à l'Est/Sud-est la piste au bord de laquelle nous trouvons des panneaux nous indiquant que nous longeons une réserve de vautours fauves, et que toute activité pouvant déranger les rapaces est interdite (escalader, camper, faire du bruit...).

Le panneau indiquant la limite de la réserve.

- Nous passons au pied de deux aiguilles et longeons bientôt ce que nous appellerons un HLM à vautours... Ces falaises peuplées de plusieurs centaines de vautours sont indiquées sur la carte "Paredón d'os Güitres"...

Le HLM à vautours... " Paredón d'os Güitres "

- 9H36 - 745m Nous laissons sur la droite, l'itinéraire du mirador par les clavijas, bien marqué par un cairn géant et une flèche "Mirador cubilillo clavijas" au point de départ. (Selon l'épicière de Riglos, l'itinéraire a été ouvert en 2003, et ne lui a pas paru difficile... Nous nous promettons d'y passer une prochaine fois...).

- La piste pénètre maintenant dans la gorge du "barranco de los Clérigos"dont les parois sont peuplées de vautours, qui sont d'ailleurs assez bruyants, ce qui nous étonne un peu...

- 9H40 Nous laissons sur la droite, un chemin qui descend vers le ruisseau, et continuons en suivant le balisage du GR qui devient plus étroit.

- 9H55 - 830m De belles falaises ocres nous dominent sur la droite, nous prenons le sentier de gauche toujours balisé en blanc et rouge.

- 10H04 - 870m Nous passons sous de gros rochers de poudingue en bordure gauche du sentier.  Ponctuellement, nous trouvons des vestiges de dallage sur le chemin, témoins d'une activité intense dans le passé.

- 10H08 - 890m Nous traversons un secteur en terrasses, puis passons devant une grange en ruines (côté gauche).

- 10H17 - 960m Nous retrouvons une piste un peu plus large au niveau de deux cairns, nous l'empruntons sur la gauche pour rejoindre le col Santo Román (10H20 - 974m) où nous faisons une pause. La pelouse est couverte de Mérendera faux-bulbocodium, et nous remarquons la présence du Panicaut des champs.

- 10H25 Nous repartons au Sud (panneau indiquant "Virjen de Marcuello") sur le GR en suivant la piste, qui nous permet de dominer la gorge par laquelle nous sommes monté, profitant ainsi de belles vues sur les Mallos de Riglos.

Vue sur Riglos.Vue sur Riglos.Vue sur Riglos.

- Progressivement, lorsque la piste a viré à l'Est, nous voyons apparaître la silhouette du château de Marcuello.

- 10H47 Nous arrivons au col, et rejoignons sur la gauche l'ermitage San Miguel, très dégradé.

Le château de Marcuello (avec l'ermitage San Miguel à gauche).Le château de Marcuello.

- Nous poursuivons en direction du château et de l'ermitage Nuestra Signora de Marcuello, édifié au pied de la tour (11H00 - 1002m).

Très belle vue sur la vallée de Loarre et Boléa, et sur les falaises que l'on domine au Sud-Ouest (panneau d'explications géologiques).

Dans l'embrasure de la porte de l'ermitage, je découvre une fleur de lis, gravée dans la pierre...

Fleur de lis.

A proximité de l'ermitage, sur des dalles en direction d'un belvédère au Sud, je remarque des gravures dont l'une date de 1813...

Pierre gravée en 1813.

Nous allons voir la tour qui date du XIème siècle; hélas nous ne pouvons pas visiter l'ermitage qui est fermé...

Le château de MArcuello (sa tour) et l'ermitage.Le mur Ouest de la tour.

Au dessus du petit village de Linas de Marcuello, les ruines encore altières du château dominent une grande partie du paysage haut-aragonais.

Il s’agit d’un beffroi, situé sur une position stratégique pour communiquer avec les différents châteaux qui composaient la ligne Sud de fermeture de l’ancien royaume aragonais : Loarre, Aguëro, Murillo de Gallego, Eliso (San Miguel de Liso)…

Le château  fut érigé durant le règne de Ramiro I, le beffroi ayant été précédemment construit par son père Sancho III afin de consolider  la frontière Sud de ses territoires, au moment même où se faisait la première extension du château de Loarre.

Son premier propriétaire fut Petro Sangez, le château se composant alors d’une grande tour et d’une petite enceinte inférieure.

De la tour, il ne reste plus guère à ce jour que le mur Ouest. Elle comprenait quatre étages alors que l’on ne peut plus voir aujourd’hui de l’enceinte inférieure qu’une tour carrée et un morceau de mur dans l’angle nord-ouest.

- Nous reprenons la descente à 11H30 par l'itinéraire emprunté à la montée.

- 11H55 Nous mangeons au col Santo Román; 12H20 ,nous repartons en direction de Riglos, faisant au passage de longues pauses pour jumeler les vautours.

- 14H00 Nous rejoignons le camping-car à Riglos.

Le dimanche, nous repartons par Biel et Luesia (deux villages que nous visitons), et passons ensuite à Uncastillo et Sos del Rey Católico, avant de rejoindre Pampelune pour rentrer par l'autoroute.

Randonnées