Pic de la Géla

31-07-2006

Christiane, Jean Paul.

Dénivelé : 1400m

Distance : 15.250 Km

Total : 8H17 (montée 4H25)

Départ dans le brouillard, puis, beau temps.

Carte IGN TOP25 - 1748 OT

Gavarnie - Luz-Saint-Sauveur

Les repères de type (GE01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Au sommet du Pic de la Géla.

Nous passons la nuit dans le camping-car, une centaine de mètres sur la droite, avant l’auberge « Le Refuge », située à Héas, juste avant le péage de la route du cirque de Troumouse.

- 7H05 – 1510m (GE01) Le temps est complètement bouché, nous sommes dans les nuages... Malgré cela, nous démarrons sur le sentier qui monte vers le Sud-ouest derrière l’auberge. Dès le départ, nous trouvons des fleurs à profusion : Aconit Napel, Achillée millefeuille, Vesce cracca, Raiponce orbiculaire, Crêtes de Coq, Œillets de Montpellier et Œillets à delta, Scabieuses, Serpolet, Dompte-venin et Gaillet jaune.

- 7H08 – 1527m (GE02) Au bout d’une centaine de mètres,, un panneau nous indique sur la gauche : « Cabane de l’Aguila 1H15, cabane des Aiguilous 2H30, Hourquette de Héas 3H45 ». Nous prenons donc ces directions. Nous trouvons de la Coqsigue, de l’Euphraise, de l’Oseille, des Carlines acaules et des Carlines artichaut, de la Crapaudine, de l’Hélianthème nummulaire, de la Joubarbe toile d’araignée, des Silènes penchés, de l’Orpin réfléchi, des Framboises, de la Bruyère, de l’Anthyllide vulnéraire, des Silènes saxifrage et du Millepertuis de Burser.

- 7h48 – 1735m (GE03) Après un passage taillé dans la roche et une portion dallée, nous passons en bordure de la cascade de l’Aguila, au niveau d’un ouvrage hydraulique.

Brouillard... Passage taillé dans le rocher.Portion dallée du chemin.

Tout à coup, le ciel se dégage en quelques secondes, et nous surplombons une superbe mer de nuages, avec vue sur la Munia au Sud-est. Nous trouvons de magnifiques pieds de Daphné camélée, et de l’Angélique.

Mer de nuages...

- 8H03 – 1824m (GE04 Nous entrons dans le Parc National des Pyrénées Occidentales. Nous trouvons des Mérendra faux Bulbocodium, de la Petite Astrance, des Parnassies des marais, des Ancolies et de l’Aconit tue loup.

- 8H13 - 1873m (GE05) Nous laissons sur la gauche, le petit pont qui conduit à la cabane de l’Aguila, pour continuer rive gauche en direction de la cabane des Aguilous 1H30) et la Hourquette de Héas. On accède ainsi à un alpage où les vaches semblent particulièrement vives, avec de superbes cornes. Nous entendons crier les marmottes de toutes parts. Nous trouvons du Saxifrage jaune des montagnes et de l’Hellébore vert.

Balisage du Parc National.Une vache devant un bouquet d'Aconit Napel...

- 8H22 – 1891m (GE06) Face à la cabane de l’Aguila, nous faisons un petit arrêt à l’oratoire de la sainte Famille. Une plaque indique que deux colombes se désaltéraient à cette fontaine. Prenant leur essor, elles allèrent se poser, l’une à l’endroit où fut bâtie la chapelle de Héas, et l’autre sur le mamelon de Poeylaun. Nous poursuivons au Nord-est.

Fontaine et oratoire de la Sainte Famille.La Sainte Famille.

- 8H41 – 1981m (GE07) Le sommet des Aiguilous (Soum des Salettes) nous domine au Nord-ouest, alors que le sentier vire au Sud-est. Voici de l’Orpin blanc, des Iris des Pyrénées et des Daphnés-bois-joli.

- 9H28 – 2267m (GE08) Nous laissons la cabane des Aiguilous sur la gauche (sept minutes de pause), pour continuer rive gauche (vers l’Est) du ruisseau des Aiguilous qui est à sec. Nous pouvons enfin voir face à nous le col de la Géla avec à gauche le pic de la Géla et à droite le pic de Gerbats. Le sentier est bien tracé et cairné. Les moutons lèchent le sel qui a été répandu sur les dalles de schiste.

Cabane des Aiguilous.Col et Pic de la Géla.

- 9H45 – 2321m (GE09) Alors que l’on domine un vaste plateau sur la gauche, on évite par la droite, un mamelon côté 2409 sur la carte. Nos progressons en direction du pic de Gerbats. Les Chardons des Pyrénées sont encore en fleurs.

- 9H57 – 2386m (GE10) En haut de la combe, le sentier semble filer vers l’Est, mais les cairns nous indiquent clairement d’obliquer sur la droite, et la pente se redresse. Nous trouvons de la Renouée vivipare, des Vergerettes à une fleur, des Gentianes champêtres et de la Camomille.

- 10H17 – 2513m (GE11) Nous sommes en haut du ressaut, le Pic de la Géla et le Pic de Gerbats commencent vraiment à se rapprocher… Voici de nombreux coussinets de Silènes acaules.

Les Aiguilous et le Campbieil.Pic de Gerbats.

- 10H32 – 2594m (GE12) Nous passons un gros cairn, le Pic de Gerbats nous fait face. En dessous de nous, une harde de quatorze isards profite calmement du soleil. Nous trouvons des Gentianes printanières.

- 10H46 – 2657m (GE13) Nous obliquons vers l’Est, et trouvons quelques Linaires des Alpes, et du Trèfle des Alpes.

- 10H55 2711m (GE14) Nous voici au col de la Géla, avec une superbe vue plongeante sur le refuge et les lacs de Barroude dominés par le Pic de Troumouse. Nous faisons un quart d’heure de pause, tout en discutant avec un couple de randonneurs très sympathiques.

Col et Pic de la Géla.Arête Sud du Pic de la Géla.

- Nous parcourons la ligne de crête en direction du Nord-est, vers la base du Pic de la Géla.

- 11H15 – 2739m (GE15) Nous voici au pied de l’arête que nous montons sans difficulté par un itinéraire cairné. Nous repérons au passage de l’Armérie des Alpes et de l’Androsace velue.

Vue sur Barroude.Montée dans l'arête sud du Pic de la Géla, avec le Pic de Gerbats à l'arrière-plan.

- 11h32 – 2851m (GE16) Nous sommes au sommet du Pic de la Géla. Superbe vue sur les Aiguillous, le Pic Long, le Campbieil et le Pic d’Estaragne. Très belle vue sur Barroude et le pic de Troumouse. Nous voyons partiellement les sommets du cirque de Gavarnie qui sont un peu pris par les nuages. Le Vignemale nous présente un glacier qui commence à être bien noir : glace à vif, la neige fond…

- 11H52 Nous repartons toute crête Nord-nord-ouest. Le départ est un peu aérien, mais l’itinéraire cairné passe souvent versant Est, et finalement ça passe bien… Crête que je déconseille quand même aux personnes sujettes au vertige…

Arête Nord-Ouest, en direction de la hourquette de Héas.Passage dans l'arête.

- 12H08 – 2786m (GE17) Nous franchissons un petit col et continuons sur l’arête. Nous dominons le lac de Badet, niché dans le vallon qui monte de Piau.

Le lac de Badet, niché au creux du vallon de Bat-Segue.Le lac de Badet.

- 12H16 – 2732m (GE18) Lorsque nous accédons sur un plateau herbeux (gros cairn), nous ignorons les cairns qui partent sur la gauche, pour continuer dans le prolongement de l’arête, en direction des Aiguilous (Nord-Ouest), en évitant la petite pointe côtée 1741.

- 12H35 – 2622m (GE19) Nous passons au gros cairn de la Hourquette de Héas, et passons versant Sud, sur le sentier parfaitement bien tracé qui descend en faisant d’immenses lacets « paresseux ».

Les Aiguilous, vus de la Hourquette de Héas.

- 13h06 2394m (GE20) Nous rejoignons le plateau, et le sentier file à l’Ouest.

- 13h26 Ouf ! Nous voici de retour à la cabane des Aiguilous : on mange !

- 14H00 C’est reparti pour la descente. Nous avons la chance de rencontrer une superbe marmotte qui ne se presse même pas pour s’éloigner…

- 14H44 Passage à l’oratoire de la Sainte Famille.

- 15H24 Nous sommes de retour au camping car où nous trouvons la douche et le coca frais !

Nous passons la soirée sur place, et avons le loisir d’observer un couple de circaète Jean le Blanc qui siffle abondamment, et nous fait un véritable spectacle pendant une heure !

Randonnées