Pic Lasnères

26-05-2001

Christiane, J. Paul, J. Pierre

Dénivelée : 1600 m

Distance : 14,600 Km

Total : 9H12 (montée 4h18)

Beau temps chaud (sur la mer de nuages)

A gauche, l'Escala

Partis d' Anglet à 7H00, nous passons par Oloron pour rejoindre Laruns. Nous faisons toute la route sous les nuages, mais en entrant dans Laruns, nous apercevons le ciel bleu en direction d'Arrioutort...

Après avoir traversé la place, nous nous montons la rue à l'ouest pour laisser la voiture au pont de Barthèque.

-         (9H00, alt. 552m) Un percnoptère nous survole, le signal du départ est donné. Nous traversons le pont étroit, sur les margelles duquel s'accrochent des Linaires et de l'Érine des Alpes. A la sortie du pont, nous tournons à gauche pour emprunter un chemin sur lequel subsistent quelques passages pavés. Un peu plus haut, l'appareillage des pierres est réalisé en forme de rigole, car ce chemin servait de glissoir pour descendre les troncs au temps de la marine à voile.

La flore est en pleine explosion, nous citerons: le Géranium herbe à Robert, les Silènes enflés, les Ancolies, la Valériane des Pyrénées, le Bugle pyramidal, la Grassette à grandes fleurs, le Lamier Jaune, la Dentaire pennée (Cardamine à sept feuilles), la Cardamine à larges feuilles, le Saxifrage hirsute, la Raiponce noire, la Céraiste des champs, les Fraisiers sauvages... Les superbes corolles du Méconopsis du Pays de Galles se disputent la vedette avec la Lathrée clandestine omniprésente...

-           9H58 A 860 mètres d'altitude, nous passons un pont en remarquant la superbe gorge qui nous domine sur la gauche.

-           10H10 Alors que nous passons la barre des 1000m, la flore diminue considérablement. Nous trouvons cependant du Géranium livide et du Compagnon rouge.

-           10H20 Aux alentours de 1050 mètres, nous croisons un grand chemin que nous traversons (cairns). A 1100m, les Myrtilles sont déjà en fruit. Nous traversons encore cinq fois cette piste carrossable (10H26, 10H34, 10h44, 10H48 et 10H53) sans jamais l'emprunter.

Vers 1150m, les jeunes fougères forment des crosses qui font l'admiration de Christiane, et les jeunes pousses des sapins dessinent un feston sur chaque branche.

Crosses de fougères Crosses de fougères. Crosses de fougères.
Jeunes pousses

Nous rencontrons maintenant de l'Euphorbe des bois, des Pulmonaires affine, des Scilles- Lis-Jacinthe, un parterre de Consoude tubéreuse, des Benoîtes des ruisseaux et de l'Euphorbe d'Irlande.

-           11H05 - 1375m  Voici la Populage des marais le long des nombreux petits ruisselets, la Renoncule des Pyrénées, la Primevère farineuse, la Gentiane printanière et la Gentiane des alpes, les Scilles printanières et la Primevère intriquée.

-           11H40 - 1540m Nous atteignons le plateau d'Arrioutort sous un grand ciel bleu, alors que la vallée est sous les nuages. Face à nous se dressent l'Escala, le Mardas, le Pic Lasnères, le col d'Arrioutort et le Lorry. Nous décidons de monter au Pic Lasnères alors que nous avions prévu d'aller au Pic de la Gentiane qui nous semble un peu trop proche...

-           Nous nous remettons en route à 12H00. Juste avant de franchir l'Arrec de Lasnères, je fais un petit détour sur la droite pour aller voir une petite cascade, et je tombe sur un jardin d'Anémones Sylvie. Nous passons près du refuge d'Arrioutort où nous tournons à gauche en direction d'une belle cascade. Sur le bord du chemin, nous remarquons quelques Anthyllide des montagnes avant de passer à la cabane de Lasnères qui est en ruine (1515m 12h08).

Nous suivons une sente qui nous fait passer au dessus de la cascade où nous trouvons quelques Hépatiques trilobées, des Globulaires incanescens et des Soldanelles des Alpes.

-           13H00 Nous franchissons un névé pour accéder au col de la Taillandière. Hélas, les très nombreux affûtoirs creusés dans la roche (d'où le nom de Taillandière) sont sous la neige, et Jean Pierre ne peut nous les montrer... Nous montons la crête du pic Lasnères par un sentier qui chemine entre les à-pic et une clôture électrique dégradée par la neige hivernale. A l'approche du sommet, de superbes bouquets de Primevères hirsutes se nichent au creux des rochers.

-           13H18 - 2000m Nous sommes au sommet du Pic Lasnères d'où nous constatons que toute la plaine est sous la mer de nuages! Nous profitons d'une superbe vue sur le Montagnon d'Iseye, le Pic du Midi d'Ossau, le Lurien, le Palas, le Gourzy avec le Pic de Ger à l'arrière plan, le Cinq Monts, le Lauriolle et le Lorry. En dessous de nous le Pic de la Gentiane domine à peine le plateau d'Arrioutort...

Après avoir mangé au sommet avec un monsieur de Bordeaux et son fils, partagé la manzana et le rioja, nous amorçons la descente à 14H15 en direction du col d'Arrioutort. Nous passons près d'un petit lac et rencontrons quelques Hellébores verts. En dessous de nous sur la droite, nous apercevons des champs de Jonquilles.

-           14H50 - 1698m Col d'Arrioutort. Nous allons voir la croix gravée sur les premières roches claires au nord au-dessus du col. Cette croix de bornage communal est encadrée par un A et un L (A: Aydius, L: Laruns).  

Croix de bornage entre Aydius et Laruns.

Croix au col d'Arrioutort.

Au col d'Arrioutort parmi les Gentianes.

-           Au pied de la croix s'épanouissent des coussins d'Ibéris toujours vert, au dessus nous reconnaissons les magnifiques rosettes du Saxifrage à longues feuilles qui n'est pas encore en fleur. Nous prenons au sud-est le sentier qui nous ramène vers le plateau de Lasnères; un percnoptère nous survole... Nous traversons un gisement exceptionnel de Corydales solides; la vue sur le Lorry est mise en valeur par les bouquets de jonquilles.

Le Lorry.

-           Nous remontons légèrement sur la croupe pour aller voir une grotte située à 1700 mètres environ. Sur la paroi intérieure, Jean Pierre nous montre des inscriptions datant de 1653. Ce sont apparemment les plus anciennes laissées par les bergers en vallée d'Ossau...

Iohan de Puloncq

Iohan Berges...

A l'intérieur de la grotte, les Daphnés Lauréole  ont élu domicile.

-           1650m - 15H30 Nous retrouvons le sentier de la montée, juste au dessus de la cascade de Lasnères. Christiane découvre un spécimen de Gentiane printanière albinos! (blanche)... juste avant d'arriver à la cabane de Lasnères, nous remarquons un tumulus.

-           16H05 - 1530m Nous faisons une halte au refuge d'Arrioutort qui est parfaitement propre, avec une cheminée et un dortoir de 8 lits. (Le grenier servira certainement ce soir, compte tenu du monde qui arrivait pour dormir...)

-           16H30 Nous reprenons le chemin du retour et nous observons au passage la perte de l'Arrec de Lasnères avant de rentrer dans la forêt et rejoindre Laruns. Nous repérons de l'Aspérule odorante et des Gesses jaunes.

-           18H00 Les cloches sonnent à toute volée... pour annoncer notre retour? Dans la dernière portion du sentier, une tour de pierre nous fait face, vestige d'une ancienne exploitation de minerai.

-           18H10 Nous sommes à l'auto.

Randonnées