Lauriolle

27-06-2004

Christiane, Jean Paul, Jean Pierre.

Dénivelée : 1200m

Distance 10km (aller-retour)

Total : 7H25 (montée 3H25)

Brume matinale puis grand beau temps, passagèrement nuageux.

Carte IGN TOP25 - 1546 ET

Laruns - Gourette - Col d'Aubisque - Vallée d'Ossau

Le Lauriolle derrière un massif de Rhododendrons.

Nous partons de Bielle en traversant le village, nous passons devant l'église, puis nous continuons vers le haut pour rejoindre la rive droite du ruisseau (l'Arriou Mage). Nous poursuivons ensuite par une route goudronnée jusqu'à la cabane de Bourdiou d'Aspeigt. Nous dépassons le virage situé au dessus de cette cabane pour laisser la voiture au niveau d'une barrière à partir de laquelle il est interdit de circuler en voiture (panneau d'interdiction de circulation A.M. du 18-8-98).

- 9H10 - 920m Nous franchissons la barrière pour monter sur la piste carrossable. Nous grappillons quelques fraises, observant au passage des Compagnons rouges, du Géranium Herbe à Robert, du Méconopsis du Pays de Galles, du Gaillet jaune, des Campanules étalées, de la Petite Pyrole et du Saxifrage des lieux ombragés.

- 9H20 - 1000m Nous traversons l'Arriou Lassourde au niveau d'un virage en lacet. Nous tournons aussitôt après à droite avant un gros rocher portant le numéro 57 marqué à la peinture. Le sentier remonte rive gauche de l'Arrec de las Crambes. Nous pouvons bientôt constater que ce passage a été conforté par un muret en pierres sèches. Nous découvrons alors l'entrée d'une galerie qui faisait partie des mines de cuivre d'Aspeigt (9H24 - 1025m).

- 9H27 - 1045m Nous retrouvons le chemin carrossable au niveau d'un cairn édifié sur le bas-côté. Voici des Orchis à deux feuilles, de l'Érine, des Ancolies, des Cirses des marais, du Géranium livide, des Gesses jaunes et Silènes enflés.

- 9H38 - 1100m Nous rejoignons le bâtiment principal des mines, aujourd'hui complètement abandonné.

- Nous poursuivons le chemin qui monte en lacets sur la gauche. Nous repérons de la Grassette à grandes fleurs, du Serpolet, des Crêtes de Coq, des Digitales pourpres, du Géranium des forêts et des Orchis à fleurs lâches.

- 9H47 - 1145m Nous passons sur un petit pont de bois et prenons le sentier qui démarre très vite après sur la gauche (cairn). Nous faisons une pause photo devant un superbe pied de Néottie nid d'oiseau.

- 9H59 - 1195m Nous retrouvons le chemin principal que nous empruntons.

- 10H03 - 1220m Nous prenons un sentier à gauche après le virage (cairn). Voici les Rhododendrons et la Raiponce noire.

- 10H08 - 1255 Nous retrouvons à nouveau la piste.

- 10H12 - 1275m Après avoir remarqué une source jaillissant au pied d'un gros rocher, nous montons (30 mètres plus loin) sur le talus à gauche pour prendre un sentier marqué par un cairn. Nous trouvons du Trèfle des Alpes et des Vesces des Pyrénées.

- 10H28 - 1370m Nous passons au bord d'un virage de la piste, mais nous prenons un sentier (cairn) aussitôt sur la gauche.

- 10H34 - 1405m Nous rejoignons une dernière fois la piste qui redescend bientôt sur la gauche. Nous trouvons du Lamier maculé et de la Vipérine.

- 10H42 1450m Nous franchissons un petit pont sur l'Arriou Lassourde, avant d'atteindre la cabane pastorale d'Ibech (10h44 - 1443m). Nous prenons le temps de nous restaurer un peu en compagnie des bergers, et plus particulièrement d'Auguste, ami de longue date de Jean Pierre.

Les bergers sortent le troupeau.

- 11H10 Miracle! La brume a totalement disparue pour laisser place au grand beau temps! Nous montons au Sud-ouest au dessus de la cabane, trouvant de l'Horminelle des Pyrénées, des Pensées cornues, de l'Hélianthème nummulaire, de l'Hellébore vert, des Fritillaires, du Dompte-venin,  et des Asphodèles.

Auguste avec le Lauriolle à l'arrière plan.

- 11H48 Alors que nous montons vers l'Ouest sur le flanc Sud du Lauriolle, nous passons sous un massif rocheux situé sous un couloir. Nous tournons à droite pour le contourner et passer au dessus. Puis en traversée, nous rejoignons le milieu du couloir au niveau d'un gros rocher sur lequel a été scellée une plaque à la mémoire de deux jeunes décédés en ces lieux. Il y a de l'Androsace velue, des Gentianes acaules, et des Globulaires à tiges nues.

Montée sur le versant Sud du Lauriolle.

- Remontant ce couloir fort raide, nous trouvons sur la droite un point rouge sur le rocher qui indique la base de la cheminée qui conduit  au sommet (12H20 - 1740m).

La voie...

- La base du couloir est encaissée, le rocher n'est pas de bonne qualité, et le risque de chute de pierres est important. En suite le terrain devient herbeux conduisant à un petit col. Il faut prendre un peu avant sur la gauche, une vire très exposée marquée par un cairn. Ensuite, s'approchant d'une petite brèche, dont la roche est percée à la manière d'une fenêtre, il faut franchir un petit mur pour prendre pied sur l'arête au dessus de cette brèche. Là, il ne reste plus qu'à monter sur le versant Nord en suivant la ligne de crête pour rejoindre la croix du sommet (12H35 - 1858m).

La croix du sommet, avec le Pic de Gerbe et le Cinq Monts.La croix du sommet.

Cet itinéraire est extrêmement exposé, dans un rocher de mauvaise qualité qui présente cependant de bonnes prises si on sait les choisir… Ne s'aventurer sur ce sommet que si l'on est totalement insensible au vertige, qu'on a de la souplesse pour franchir les difficultés, et que l'on a une bonne expérience de la montagne. Les randonneurs doivent faire preuve de beaucoup de prudence car il ne s'agit plus là de randonnée, mais bien d'escalade délicate (sans pour autant être vraiment difficile). C'est la nature de la roche et l'exposition de la voie qui peuvent conduire à des accidents, ce que personne ne souhaite…

- De là haut, la vue est très intéressante sur le Pic de Gerbe et le Cinq Mont, au Sud, l'Ossau et le Signal Barca, la vallée d'Aspe est cachée sous une superbe mer de nuages. La descente se fait avec la plus grande prudence, et il faut bien retrouver prises de la montée pour ne pas prendre de risques… Il faut dire que d'en haut, le couloir est vertigineux...

Mer de nuages sur la vallée d'Aspe.

- Revenus en pied de couloir, nous décidons de rejoindre la crête Ouest qui domine la vallée d'Aspe pour se restaurer (13H20 - 1755m).

- 13H45 Nous montons sur la butte qui nous domine (1803m), et trouvons des Ibéris de Tenore, des Dryades à huit pétales, du Rosier des Alpes, des bouquets d'Aster et des Edelweiss.

- Nous redescendons au Sud jusqu'à un col (1758m) et remontons à la pointe suivante (Fontaine du Lauriolle - 14H15 - 1787m). Nous avons une très belle vue sur le Lauriolle, mais aussi sur le Pic de Gerbe et le cinq Monts.

Vue sur le Lauriolle, le Pic de Gerbe et le Cinq Monts.

- Nous redescendons tranquillement au travers des pâturages pour rejoindre la cabane d'Ibech (15H20) où nous retrouvons Auguste.

Vue de la voie à suivre.Miss Lauriolle...

- 15H45 Nous quittons la cabane et rejoignons la voiture à 16H35.

Randonnées