Udalaitz

28-06-2001

Christiane, J. Paul, David.

Dénivelée : 785m

Total : 6H00 (montée 2H00)

Grand beau temps.

La Montagne Basque de Miguel Angulo

Départ de Biarritz à 8H10, nous prenons l'autoroute en direction de Bilbao jusqu'à Eibar où nous prenons la route de Mondragon (Arrasate). Seize à dix sept kilomètres plus loin, après avoir dépassé l'intersection qui mène sur la gauche à Oñati et Arantzazu, nous prenons une route sur la droite en direction de Elorrio, et nous montons jusqu'au col de Kanpazar.

-    9H55 - 457m Nous profitons immédiatement d'une vue magnifique sur Udalaitz. Nous remontons la route qui mène à la carrière, nous franchissons le portail et contournons les bâtiments par la gauche pour trouver un chemin qui part au Sud-Est. Malgré la pollution des camions qui soulèvent des nuages de poussière, le Géranium Herbe à Robert, le Lotier corniculé et la Cardère des foulons poussent sur les bords du chemin.

-    10H02 Nous empruntons un sentier qui monte sur la droite. Le sous-bois est parsemé de Scabieuses colombaires et d'Oeillets de Montpellier.

-    10H25 Nous sortons de la forêt au niveau d'un petit col où nous tournons à droite. Le sentier grimpe dans la pelouse rocailleuse, fleurie de Serpolet et de Germandrée des Pyrénées. Nous remarquons au passage, les fruits en forme de piments du Dompte-venin.

-    11H00 Nous atteignons un ressaut rocheux que nous franchissons par le dessus, et nous montons ensuite vers la gauche sur un itinéraire cairné qui nous conduit à la crête.

-    11h30 Arrivant à un petit col de la crête Est, nous découvrons en dessous de nous les ruines de l'ermitage d'Udala qui date de 1771. Sur la gauche, se dresse une grande  croix qui domine Mondragon; au Sud-est, se détache le massif de l'Aizkorri et à l'Ouest se dresse la superbe face pyramidale de l'Anboto avec le Gorbea en arrière plan sur sa gauche.

La croix qui domine Mondragon.Ruines de l'ermitage d'Udala, avec la pyramide de l'Anboto à l'arrière.

Nous faisons un petit tour par la croix pour apprécier la vue de ce belvédère. Il faut cependant reconnaître que les bâtiments industriels ont envahi la vallée et qu'il est préférable de se retourner vers Gorbea, Anboto et Udalaitz...

-    Nous passons à droite de l'ermitage et avançons à flanc sous le sommet d'Udalaitz pour "visiter" une grotte aménagée pouvant servir d'abri en cas de mauvais temps.

-    Nous reprenons le fil de l'arête pour atteindre le sommet d'Udalaitz (1092m) à midi.

Maison "boite aux lettres" au sommet d'Udalaitz. Au fond Anboto et à gauche Gorbea.Croix au sommet d'Udalaitz. A l'arrière le massif de l'Aizkorri.Table "carte d'orientation" au sommet d'Udalaitz.

L'arête ouest que nous dominons est magnifique, et l'Anboto nous présente sa plus belle face.

-    12H45 Nous entamons le descente par la crête Ouest.

-    13H12 Nous passons à la pointe centrale (comme son nom l'indique) Erdikoatxa 1042m. Derrière nous, le sommet d'Udalaitz est majestueux avec des à-pic versant nord, et une très belle grotte versant sud. La vue sur le massif de l'Anboto et le Gorbea est de plus en plus belle.

Gorbea et Anboto vus depuis Erdikoatxa.

-    13H40 Toujours par la crête, nous arrivons à la3ème pointe: Atxaurutixugagne, 1040m, où nous sommes accueillis par un troupeau de chèvres...

Udalaitz.Anboto.

-    Nous descendons la crête Ouest jusqu'à une petite brèche où se trouve une croix à la mémoire de Garay Barandiaran'tar Juan Luis, mort à 33ans le 9 juin 1997, "Beti gurekin: toujours avec nous".

De là, nous dévalons la pente herbeuse du flanc Sud pour rejoindre le sentier principal. Pendant que nous dégustons un café, un circaète nous survole en lançant des cris comme pour nous faire remarquer son passage.

Nous descendons le sentier vers l'Ouest pour rejoindre un col à 500 mètres d'altitude environ. Nous tournons à droite (panneaux indicateurs) pour revenir par le chemin qui traverse le flanc Nord d'Udalaitz en dessous des crêtes que nous venons de parcourir.

Flanc Nord d'Udalaitz.Escarpements Nord d'Udalaitz.

Dans les coins ombragés, nous rencontrons des Cirses des marais. Un bourdon se dépêche de butiner les dernières fleurs de Digitales pourpres. Sur le bord du chemin, une très jolie petite fleur rose attire notre attention: il s'agit de la Petite Centaurée délicate.

-    15H36 Col de Kampazar, nous retrouvons la voiture, la route bruyante, la carrière poussiéreuse, mais aussi la "clim" que nous apprécions sur la route du retour. Nous sommes à Biarritz à 17H30.

Randonnées