Mardi 16 juillet 2002

Lever à 5H45 pour prendre un copieux petit déjeuner.

7H00, nous remontons la vallée de l'Oussertek. Sur la droite, au fond de la vallée, une mosquée émerge de la végétation, nous signalant le village d'Ouanskra.

La végétation est essentiellement composée de genévriers et de chênes verts. Nous croisons un autochtone qui descend à Imsker sur son âne.

À 8H30, nous arrivons au village de Tidli en longeant le muret du cimetière. Nous faisons une halte à la fontaine pour déguster une orange. Les peaux font le régal du troupeau de chèvres qui stationne au bord du chemin. Les mules nous rattrapent et nous traversons le village. Une femme nettoie de la laine dans le lit du ruisseau où elle a allumé un feu pour faire bouillir de l'eau dans un chaudron.

Femme nettoyant la laine.

La flore est composée d'espèces autochtones mais aussi de Campanules, Cirses laineux, Chicorée sauvage, Coquelicots, Esparto et Chardons bleus. Alors que nous faisons une pause sous les noyers, nous apercevons un faucon crécerelle. Sur une terrasse, un groupe de paysans travaille le blé.

Nous nous arrêtons à Agadir (2100m), dans un "bar", sous les arbres où nous dégustons un schweps frais pour 10 dirhams négociés à 5...

Hussein nous sert un thé à la menthe, et le repas traditionnel (salade composée accompagnée d'un plat chaud de riz ou de nouilles) est partagé; puis sieste.

A 14H45, nous quittons le village sous le regard des enfants qui n'ont cessé de piailler et de nous observer depuis notre arrivée.

Les enfants nous observent.Chargement des mules à Agadir.

16H30 Nous arrivons à Tizi n'Oukaïmeden où nous trouvons des oeillets et des linaires.

A l'entrée du village, Aziz, notre guide, nous montre des gravures rupestres qui datent de 3000 ans avant Jésus Christ. Nous traversons un immense champ de rumex où les mules font un festin. Montage des tentes, toilette au ruisseau et thé à la menthe... (ou café!)

Il fait enfin frais et nous sortons les tricots. Après le repas du soir, les muletiers et le cuisinier font un concert, chantant à tue tête avec un plaisir non dissimulé et s'accompagnant sur des bidons, gamelles métalliques avec cuillères et fourchettes. Nous avons même esquissé quelques pas de danse...

Accueil Toubkal