Mercredi 17 juillet 2002

Départ à huit heures après une très bonne nuit sous tente. Le soleil chauffe immédiatement et nous prenons la direction du col de Tizi n'Addi.

Les mules nous rattrapent dans la montée et nous atteignons le col à 9H30.

Les muletiers font une pause au col Tizi n'Addi.Aziz, notre guide.

 10H00 Nous changeons de versant pour descendre sur Tacheddirt que nous rejoignons à 11H30. Des enfants sont à la fontaine accompagnés d'un âne, des paysans foulent le blé avec des mules... Bernard remarque que Tacheddirt est un "douar" à forte natalité au vu des cohortes d'enfants qui ne savent que mendier: bonbons, stylos et médicaments. La montre de Gérard à même failli s'envoler au passage...

Tacheddirt.Tacheddirt.

Nous prenons le repas à la sortie du village au bord d'un petit canal, dans un espace ombragé fleuri d'Achillée millefeuille. Le thé à la menthe a un goût particulier car il a été préparé avec de la Menthe sauvage cueillie sur place. C'est nettement moins bon!

15H45 Nous levons l'ancre pour rejoindre le campement sur le versant opposé au village de Tacheddirt. Nous sommes quatre groupes à bivouaquer sur le site!

Aziz au bivouac

Nous observons des femmes qui descendent de la montagne en croulant sous le poids de leurs fagots d'épineux. Certaines sont très jeunes et descendent très vite. D'autres, plus âgées, sont pliées à 90° pour placer le poids de leur charge sur les reins. Les deux dernières traînent aux abords du bivouac et chantent comme pour se faire remarquer... Quelques muletiers vont à leur rencontre et bavardent... Puis elles font une nouvelle station au bord du canal et un autre muletier prend le prétexte de faire boire sa mule pour leur parler... Les deux jeunes filles repartent en chantant à tue tête et très vite un jeune muletier rattrape les belles en courant, et ils disparaissent ensemble au loin en direction d'un village de la vallée... Son retour ne se fera que durant la nuit...

Au fond, le village de Tacheddirt.

Accueil Toubkal