Les ermitages de Tella

25-05-2006

Christiane, J. Paul.

Dénivelée : 50 m

Total : 1H30

Grand beau temps.

Carte Ordesa y Monte Perdido 1/40.000

Parque Nacional

Editorial Alpina

 

Voir l'itinéraire

L'ermitage de la Virgen de Fajanillas

Après avoir passé la nuit dans le camping-car à Piau-Engaly, nous déjeunons en observant les isards juste en face de notre fenêtre...

Nous franchissons le tunnel de Bielsa et descendons côté aragonais par le "Paso de las Devotas", jusqu'à LaFortunada, puis nous tournons à droite pour monter au village de Tella.

Un kilomètre avant d'arriver à Tella, nous faisons un petit arrêt pour aller voir, sur la gauche de la route, le dolmen de Piedra de Vasar. Ce monument, qui fut mis à jour en 1954, date du néolithique. Constitué d'une grosse dalle posée sur quatre pierres plantées dans le sol a servir de sépulture.

Le dolmen de Tella: "Piedra de Vasar" avec le Castillo Mayor à l'arrière-plan.

Nous stationnons sur le parking à l'entrée du village de Tella, à 1384m d'altitude. La plus ancienne trace écrite du village de Tella date de 1210, dans la collection du monastère San Victorián, situé à seulement quelques kilomètres, au Sud-est de la Peña Montañesa. On y apprend qu'à cette époque, Tella comportait sept églises... En comptant celle du village, notre rando nous permettra d'en voir quatre.

Tout les édifices religieux du secteur furent détruits ou brûlés en 1938 au cours de la "Bolsa de Bielsa", lors des terribles combats de la guerre civile. Vu sa situation géographique, Tella constituait alors un enjeu stratégique éminemment important pour le contrôle de la vallée du río Cinca.

-  10H00 Nous empruntons sur le sentier horizontal qui démarre devant l'église paroissiale San Martín, qui date de 1595. Un panneau indique: "Circuito ermitas". Nous dominons le village de Tella, apercevant dans le col à l'Ouest, l'ermitage Virgen de Fajanillas. Nous trouvons déjà: de Véronique Germandrée, de l'Aubépine, des Mauves sylvestres, du Serpolet et des Jacinthes améthyste

L'église San Martín.Nous dominons le village de Tella, apercevant dans le col à l'Ouest, l'ermitage Virgen de Fajanillas.

- 10H05 Un panneau nous indique de monter sur la droite "Ermitas".

- 10H06 Au petit col, le sentier se poursuit sur la gauche (panneau "Ermitas"). Nous cheminons à l'horizontale parmi les sapins et les buis, trouvant de l'Euphorbe petit Cyprès, des Gentianes printanières, des Hépatiques, du Polygala des Alpes, des Céphalanthères à longues feuilles et de l'Hellébore fétide.

- 10H16 Nous arrivons au superbe ermitage "de los Santos Juan y Pablo". Consacré en 1019 par Monseigneur Borellus, évêque de Roda de Isabena, il est considéré comme l'édifice le plus ancien de la région du Sobrarbe. Son abside à plan outrepassé d'origine wisigothique et sa crypte sont magnifiques de simplicité, et emplissent le visiteur de sérénité... Cet ermitage a été restauré en 1976 par Ricardo Beneded, curé de Lafortunada. La vue sur le Mont Perdu, las Tres Marias, et les magnifiques falaises du Castillo Mayor, est exceptionnelle.

L'ermitage "de los Santos Juan y Pablo" avec le Castillo Mayor sur la gauche.L'ermitage "de los Santos Juan y Pablo" avec le massif du Mont Perdu sur la droite.

A l'intérieur, une Vierge a été abondamment fleurie, et sur le pourtour du chœur, de très nombreuses petites croix en bois ont été déposées.

Le choeur de l'ermitage "de los Santos Juan y Pablo"Saint Jean et Saint Paul.

Vierge dont le vêtement est décoré avec une grande délicatesse.Croix déposées par les fidèles, témoins d'une ferveur pleine de simplicité.

- 11H38 Nous revenons au chemin, pour monter au col situé entre l'ermitage de la Virgen de Fajanillas et celui de la Virgen de la Peña (10H45). Nous trouvons de l'Hélianthème des Pyrénées, de l'Androsace velue, des Fraisiers, de la Vesce cracca et des Orchis mâles.

L'ermitage "de los Santos Juan y Pablo" vu du col.L'ermitage "de los Santos Juan y Pablo" et celui de la Virgen de Fajanillas.

Nous montons sur la droite, à l'ermitage Virgen de la Peña (10H50) qui date du XIIIème siècle. La vue sur la Peña Montañesa est superbe; nous dominons le village de Tella. Nous faisons découvrir à un couple qui se trouve là, la Jusquiame noire, l'Anthyllide des montagnes, la Ramondia, les Globulaires rampantes et le Sainfoin à feuilles de Vesce.

L'ermitage de la Virgen de Fajanillas vu depuis l'ermitage Virgen de la Peña.L'ermitage Virgen de la Peña, avec las Tres Marias à l'arrière-plan.

La superbe voûte de l'ermitage Virgen de la Peña.Vue sur le village de Tella depuis l'ermitage Virgen de la Peña.

- Nous descendons à l'ermitage de la Virgen de Fajanillas, dédié à San Martín qui fut consacré en 1509. Il est composé d'une nef unique et d'une abside semi-circulaire. Fajanillas évoque les "fajas", nombreuses en Aragon, dont elle serait la protectrice. Aux alentours s'épanouissent: l'Erine, le Géranium herbe à Robert et le Lin vivace.

Descente sur l'ermitage de la Virgen de fajanillas.L'ermitage de la Virgen de fajanillas.

Serrure de l'ermitage de la Virgen de Fajanillas.L'intérieur de l'ermitage de la Virgen de Fajanillas

- 11H27 Dans la descente en direction du village, nous trouvons de la Germandrée des Pyrénées, de la Molène floconneuse, des Scabieuses des Pyrénées et du Cirse acaule.

- 11H42 La boucle est bouclée... Ballade modeste, mais superbe!

Nous reprenons la route en direction d'Ainsa, où nous tournons à gauche pour traverser le pont sur le río Cinca. Juste après le pont, nous prenons une route sur la gauche en direction du monastère de San Victorián. Nous passons à Pueyo de Arraguas, Torrelisa et Oncins pour nous stationner à côté du monastère San Victorián.

Randonnées