Samedi 12 avril 2003

- 7h45 Nous quittons notre gîte pour un transfert en minibus. Le temps est gris, les essuie-glaces fonctionnent par intermittence... Nous descendons presque jusqu'à Salazie en contournant le Piton d'Enchaing pour remonter jusqu'au Bélier.

La route forestière étant fermée par un limiteur de gabarit, le minibus nous dépose à 1250m.

Le Bélier et le Piton d'Enchaing.

- 8H40 Nous démarrons sur la piste carrossable pour atteindre la parking supérieur à 9H45 - 1628m.

Là, nous partons sur un sentier à flanc (flanc est, côté Hell-Bourg) où nous trouvons un superbe spécimen d'orchidée rose de 60cm de haut qui nous fait penser à un Orchis à fleurs lâches.

Orchidée laissant penser à un Orchys à fleurs lâches.

Jean Michel nous montre le Petit bois de rempart (Agauria buxifolia). C'est en l'occurrence un sujet épiphyte, c'est à dire qu'il pousse sur un autre végétal qui lui sert de support, sans pour autant le parasiter. Il peut également prendre la stature d'un arbrisseau pouvant atteindre une hauteur maximale de 5 mètres (rare). Ses fleurs rouges en forme de clochettes constituent une grappe faisant penser au muguet. C'est un "bois de belle mère", ce qui signifie à La Réunion que c'est un poison...

Petit Bois de rempart.

Nous rencontrons également une espèce d'orchidée épiphyte.

Nous apercevons en face, le col de fourche que nous devons franchir, mais derrière nous, les sommets de Cimendef et de la Roche Écrite commencent à être menacés par les nuages...

Cimendef, la Roche Ecrite et le Piton Marmite au dessous.

- 11H25 - 1950m Après quelques marches éreintantes dans les derniers mètres du chemin, nous arrivons au col de Fourche. Quelques gouttes commencent à tomber et nous mettons les ponchos pour entamer la descente dans le cirque de Mafate.

- 12H00 - 1810m Nous rejoignons le chemin qui descend du col des Boeufs à notre droite et rangeons les ponchos...

Un peu plus bas, nous nous arrêtons pour nous restaurer dans une forêt de tamarins qui a beaucoup souffert du passage du cyclone Dina. C'est la première fois que nous croisons autant de randonneurs... Jean Paul fait une bonne sieste sur un rocher. Nous découvrons juste avant de quitter les lieux, un beau spécimen de Fahame: une orchidée dont la feuille , une fois légèrement séchée, entre dans l'élaboration des rhums arrangés traditionnels (rhum + fahame + vanille + cannelle + fruits...); excellent...

Fahame avec en arrière plan le Morne de Fourche.

Nous prenons sur la gauche, un petit sentier détourné qui nus conduit à un belvédère dominant l'îlet de La Nouvelle.

La Nouvelle.

Alors que nous descendons sur La Nouvelle, nous dégustons des tomates "pok pok" qui poussent à l'état sauvage sur le bord du chemin.

Tomate pok pok.

Arrivée dans un gîte très agréable à côté du terrain de foot à 15H25 (1443m).

Le gîte de La Nouvelle.

Michaël organise une séance d'étirements pour les volontaires.

Une cabine téléphonique sur le bord du passage (dans l'herbe...) nous permet d'établir une communication avec la métropole. Pas un fil, rien ne permet de soupçonner cette possibilité: aussi banale en métropole et aussi incongrue dans ce lieu isolé...

Jean Paul et Christiane logent d'une chambre à deux au bénéfice de l'âge... Le reste de la troupe est installé dans un dortoir.

Le cadre du gîte et de l'îlet en général est superbe. Nous sommes dominés par le Grand Bénare et nous avons une vue imprenable sur le col du Taïbit.

Dans la soirée, un orage éclate dans le cirque de Salazie, et nous procure des éclairages magnifiques.

Le col du Taïbit et le Grand Bénare.Lumières d'orage sur La Nouvelle.

Nous profitons d'une salle à manger avec un beau feu de cheminée. Pour le repas du soir, nous avons une salade de cresson à l'oignon excellente suivie comme tous les soirs d'un carry. Celui-ci est cuisiné avec un poulet de l'élevage local d'un goût exceptionnel. On remarquera même la taille gigantesque de ses os... Le gâteau maison était accompagné d'une infusion de citronnelle, suivie d'un rhum arrangé digne d'une liqueur haut de gamme...

 

Accueil La Réunion