Mardi 8 avril 2003

Lever 5H30 pour prendre un bon petit déjeuner...

Petit déjeuner au gîte de la Plaine des Chicots.Petit déjeuner au gîte de la Plaine des Chicots.

- 6H45 - 1837m Nous repartons sur le même chemin que la veille jusqu'à l'intersection de la mare aux cerfs (7H30 - 1925m).

Nous poursuivons au Sud-Est en suivant le balisage blanc, alors que le vent souffle de plus en plus fort et que le brouillard s'épaissit...

- 8H10 - 2276m Nous sommes au sommet de la Roche Écrite, la visibilité est nulle... Nous ne faisons qu'une petite halte le temps d'enfiler les capes, et l'averse démarre avec notre prompte descente. Elle ne cessera pas jusqu'à notre retour au gîte de la Plaine des Chicots à 9H25.

Nous sommes trempés, les chaussures sont comparables à des éponges, les pantalons sont à tordre et le poncho de Christiane ne tient pas la route...

Jean Michel allume un feu et prépare un café pour nous réchauffer. Nous tentons de faire sécher nos affaires au coin du feu mais les chaussettes de Jean Paul brûlent...

Après le repas de midi, nous nous rhabillons en "mouillé".

Ambiance humide sous les calumets...

- 12H15 Nous entamons la descente dans une superbe végétation tropicale détrempée. Il ne pleut presque plus et le temps semble vouloir se lever, ce qui est fort nécessaire pour le moral des troupes... Nous apercevons face à Nous (à l'Ouest) l'îlet des orangers.

Au centre de la photo: l'îlet des orangers.

Jean Michel nous montre une orchidée "Ticarambole" de la famille des Bulbophilum; puis il nous fait sentir le parfum de la fleur du "Losto café" (Gaertnera vaginata), encore un arbrisseau endémique de La Réunion à l'écorce sillonnée et la feuille luisante. La fleur blanche est charnue, son nom provient de son fruit noir contenant deux graines ressemblant à celles du café.

Superbe forêt tropicale.Et la météo qui s'arrange...

Le temps se lève et nous pouvons apercevoir le Piton Cabri et la crête d'Aurère. Nous percevons entre deux nuages, le col du Taïbit qui fait partie de nos objectifs. A nos pieds, se développe le Bras Sainte Suzanne que nous dominions sans le voir de la Roche Écrite. Nous surplombons la rivière des galets.

La riviere des galets.Le bras Sainte Suzanne.Le Piton Cabri.

Au fond, le col du Taïbit.Arc en ciel sur le cirque de Mafate.

Tout à coup, un miaulement retient notre attention... La présence d'un chat dans un secteur aussi sauvage nous paraît bien incongrue... Jean Michel nous explique qu'il s'agit du "Merle Pays" qui émet des miaulements identiques à celui d'un chat...

- 15H00 - 1445m Nous dominons "Dos d'âne" et apercevons la ville du Port au bord de la mer.

Dos d'âne.Au fond: La ville du Port.

Nous parcourons maintenant une très belle crête très habitée... Ses occupants sont les Bibes (Nephila Inaurata)... C'est la variété la plus spectaculaire des araignées de La Réunion. Elle possède de très longues pattes noires et oranges, un corps glabre dont la partie dorsale de l'abdomen est jaune soufré, et d'énormes crocs. Son envergure peut atteindre 7 cm; les femelles sont énormes, mais les mâles sont beaucoup plus petits. En théorie, la bibe est inoffensive pour l'homme, mais dans certains cas très rares sa piqûre est vive et nécrosante. Ses toiles sont si coriaces qu'elles furent tissées autrefois à Madagascar pour faire des vêtements. Certaines études menées dernièrement envisagent de réaliser des gilets pare-balles avec ce fil...

Bibe.Bibes mâle en haut et femelle en bas.Bibes mâle en haut et femelle en bas.Bibe.Bibe.

Bibe perchée sur un arc en ciel...

Bibe.Bibe devant le Piton Cabri.Bibe devant le Piton Cabri.Bibe devant le Piton Cabri.

Nous apercevons "zoiseau la Vierge" ou "chacouat" (Gobe-mouches des Mascareignes), gris dessous et rouille dessus avec une longue queue rouge.  Les créoles considèrent que cet oiseau est sacré car il a vu la Vierge Marie, et si on le prend dans un piège, on est maudit!

La crête devient un peu plus escarpée, elle est merveilleusement fleurie de Galabers roses et orangés: un genre de lantana avec des épines acérées en forme de griffes de chat.

Galaber.Galaber.

- Nous atteignons la "Roche verre bouteille" où nous tournons à droite sur un sentier envahi par une végétation luxuriante pour descendre à Dos d'âne (16H00).

Nous sommes au pays de la salade: laitues, lolorosa, feuille de chêne, frisée... Nous trouvons quelques bananiers sur le bord du chemin.

Au pays de la salade.

16H30 Nous voici au gîte des acacias (1050m environ) où nous sommes très bien accueillis. Nous apprécierons particulièrement au moment de l'apéritif, le rhum arrangé aux litchis. A zot' !

 

Accueil La Réunion