Mercredi 9 avril 2003

Nous quittons le gîte pour descendre en direction de la rivière des galets. Nous descendons à travers le village et faisons une étape pour acheter le pain et quelques provisions à l'épicerie. Les autochtones semblent sceptiques sur nos chances de rejoindre Grand Place... Jean Michel ne se laisse pas impressionner et nous engage à poursuivre notre route...

La pluie redouble de violence et les routes sont transformées en torrents, les escaliers en cascades...

Alors qu'il nous fait maintenant nous engager sur un sentier qui nous permettra de descendre vers la rivière, Jean Michel se rend à l'évidence et prend la décision d'annuler cette étape et donc celle du lendemain...

L'état des troupes au moment de battre en retraite...

Nous sommes déçus mais soulagés car ces conditions météorologiques étaient difficilement surmontables...

Nous voici donc de retour au gîte pour une journée d'attente que quelques uns agrémenteront dans l'après midi d'une ballade jusqu'au Cap Noir. La vue sur Mafate leur donne quelques regrets sur cette étape manquée car le temps a fini par s'améliorer légèrement, et la vue s'est dégagée.

Pendant leur balade, nous observons depuis le gîte, un papangue qui survole les crêtes environnants. Le papangue, ou busard de La Réunion est un oiseau protégé, semblable à un faucon.

Le soir, nous bénéficions d'un merveilleux coucher de soleil.

 

Accueil La Réunion