Col des Sarradets par l'Échelle des Sarradets

Retour par la

vallée des Pouey Aspé

19-09-2004

Christiane, Jean Paul.

Dénivelée : 1310m

Distance : 14,400 Km

Total : 8H15 (montée 4H50)

Beau temps.

Carte IGN TOP25 - 1748 OT

Gavarnie - Luz Saint Sauveur

Vue sur le Casque du Marboré.

Après une bonne nuit dans le camping-car à Gavarnie, nous partons pour enchaîner la seconde rando du week-end.

- 7H25 - 1365m Nous traversons le village de Gavarnie qui est encore complètement endormi.

- 7H40 - 1395m Nous traversons le pont Brioule en face de l'entrée du camping pour passer rive droite du gave de Gavarnie. Nous continuons sur le chemin en direction du cirque (Sud).

Vue sur le cirque qui n'est pas encore éclairé.

- 7H50 - 1400m Nous laissons sur la droite le superbe pont de Nadau.

- 7H55 - 1430 Nous remarquons une stèle sur la droite, à la mémoire de Franz Schrader. Un panneau donne de nombreuses indications très intéressantes sur le site de Gavarnie.

Le territoire 'Gavarnie - Mont Perdu' a été inscrit par l'Unesco sur la liste du patrimoine naturel et culturel mondial, le 6 décembre 1997.

- Poursuivant notre progression sur le chemin du cirque, nous trouvons du Géranium Herbe à Robert, des Mérendéra Faux-Bulbocodium, de l'Aconit Tue-loup, de l'Achillée millefeuille, des Parnassies des marais et du Lotier corniculé.

La grande cascade.

- 8H40 - 1570m Nous parvenons à l'Hôtellerie du Cirque. Il nous paraît étonnant de la voir fermée, car il nous semble que dans un tel site, il doit être assez facile de gérer ce type d'hébergement...

Cet établissement possède une étonnante histoire: en 1871, le duc de Montpensier, cinquième fils du roi Louis Philippe, en cure à Barèges, est ébloui par le site de Gavarnie. Au terme de son excursion, il tient à remercier son guide et lui offre ce qui constitue son plus cher désir: une auberge dans le cirque, face à la cascade... C'est ainsi que la famille Varguez a ouvert cet établissement, et que ses descendants continuent à perpétuer cette tradition hospitalière, mais hélas, uniquement durant la belle saison... 

L'hôtellerie du cirque.

- Deux cents mètres plus loin, nous tournons à droite pour franchir une passerelle (8H47 - 1570m). Nous trouvons des Carlines acaules et de l'Aconit Napel. A partir de la passerelle, le chemin est cairné. Une marmotte se déplace calmement, pour nous laisser passer...

Vue sur le Piméné.

- Le chemin se dirige vers la paroi Ouest du cirque, en direction d'un effondrement récent, repérable à sa couleur claire. Il nous faut franchir les blocs issus de cet effondrement pour parvenir au pied de l'Échelle des Sarradets (9H20 - 1760m), où nous faisons dix minutes de pause.

- L'Échelle des Sarradets est en fait un couloir assez redressé mais pourvu de nombreuses prises dans du bon rocher très sur. Le passage est donc plus impressionnant que dangereux, il n'est pas à conseiller aux personnes sujettes au vertige, et dans le cas d'un passage à la descente, il est plus sage de prévoir une corde d'assurance... Par contre, ne cherchez pas une quelconque échelle car il n'y en a pas...

Tout le long de la montée de ce couloir, nous sommes entourés d'Edelweiss. Attention, nous sommes dans le Parc National des Pyrénées Occidentales, il est donc interdit de les ramasser...

- Après avoir franchis plusieurs ressauts, la piste tourne brusquement au Sud et franchit encore quelques barres rocheuses.

Christiane sort de l'échelle des Sarradets.

- 10H15 - 2065m Nous prenons pieds sur les alpages. Sur notre gauche (au Sud), les pentes sont couvertes d'Aconits Napel. Nous trouvons aussi du Saxifrage jaune des montagnes. Nous suivons le sentier qui se rapproche de la petite barre rocheuse qui nous fait face, nommée "Source des Sarradets" sur la carte. Il grimpe ensuite en courts lacets dans l'axe du vallon.

- 11H00 Nous atteignons le point côté 2357m où nous sommes accueillis par une marmotte. Nous apercevons enfin la Brèche de Roland. Nous nous accordons une demie heure de pause, bien installés au soleil, face aux parois de la Tour et du Casque du Marboré.

Nous voyons la Brèche et le Casque.

- 11H30 Nous repartons plein Ouest en passant au pied des parois de la crête des Sarradets. Nous appuyons progressivement sur la gauche en suivant les cairns pour franchir successivement quelques barres rocheuses. Nous trouvons des Chardons des Pyrénées et des coussinets de Silènes acaules. Nous montons à vue en direction du refuge.

La Brèche et le Taillon.Le refuge des Sarradets et le Taillon.

- 12H05 - 2587m Nous passons au refuge des Sarradets, également appelé refuge de la Brèche. Nous ne nous attardons pas et enchaînons en direction (Nord-Ouest) du col des Sarradets (12H17 - 2589m) où nous nous installons pour manger. Nous voyons quelques pieds de Doronic.

La Brèche de Roland.Le vallon des Sarradets.Le refuge des Sarradets et le Casque du Marboré.

- 12H43 Nous redescendons au Nord-Ouest pour passer sous le glacier du Taillon, empruntant le chemin qui rejoint le col de Boucharot.

- 13H00 - 2440m Une centaine de mètres après avoir franchi les cascades, nous prenons à droite le sentier du vallon des Espécières dont le départ est matérialisé par un gros cairn. Nous trouvons de l'Alchémille. Jusqu'au point côté 2198m, la descente est fort raide sur un sentier caillouteux. Le sentier revient un peu à l'Ouest, franchissant le ruisseau issu du glacier du Taillon, et replonge dans la Vallée des Pouey Aspé.

Les marmottes sont nombreuses, grasses et peu farouches...

Une marmotte.

- 14H00 - 1885m Nous traversons le ruisseau, et nous nous offrons une pause café un peu plus bas que la cabane des soldats. Autour de nous, quelques Cirses laineux. Tout à coup, une hermine surgit et nous contourne avec des déplacements extrêmement vifs, interrompus toutes les cinq secondes pour nous observer...

- 14H20 Nous reprenons la descente vers l'Est en empruntant le sentier qui descend de Boucharo. Nous trouvons un superbe spécimen de Carline artichaut, de la Piloselle, et quelques pieds d'Hellébore fétide.

Dernier regard sur le cirque.

- 14H56 - 1710m A l'extrémité du plateau de Bellevue, un panneau indique: "Gavarnie 45 mn". Dans la dernière descente nous trouvons des Crocus d'automne, de l'Hélianthème nummulaire et quelques Raiponces orbiculaires.

- 15H40 Nous sommes de retour à Gavarnie.

Le temps de prendre une douche et de boire un thé dans le camping-car, nous partons à 16H45 et arrivons à Biarritz pour 20H00.

Randonnées