Véloroute de la vallée de la Rance

Maurs - Marcolès - Salers - Ytrac

Maurs: blason à coquilles sur le portail de l'abbatiale Saint Césaire.

Mardi 26 avril

Dès 8H40, nous quittons le Verger de Flore pour rejoindre Maurs.

Serrée autour de l'abbatiale Saint-Césaire qui date des XIVème et XVème siècles, la cité a conservé la forme d'un cercle que dessinaient à l'origine ses remparts, Aujourd'hui, ils sont remplacés par un boulevard où la circulation est intense, et qui a été implanté sur les douves, comblées en 1774.

Nous allons (à pied) jusqu'au centre de la cité pour voir l'abbatiale classée monument historique, dont le chœur est entourée de belles statues en bois. Au dessus du portail, nous remarquons un blason à coquilles (voir photo ci-dessus).

Maurs: le portail de l'abbatiale Saint Césaire.

Nous rejoignons Saint Etienne de Maurs, et commençons à remonter la vallée de la Rance.

Il est 10H00 lorsque nous prenons, les vélos pour faire une superbe boucle de 39km qui nous conduit par la D217, puis la D64 jusqu'à Marcolès, avec un retour par la D66 et la D217, avec un brève pause pour aller voir le trou du diable....

Place de la fontaine à Marcolès.

Marcolès, cité médiévale au cœur de la châtaigneraie auvergnate, valait bien que l'on y fasse une petite pause... Nous y entrons depuis la place de la fontaine, pour parcourir les petites ruelles pavées de cette cité dont l'architecture circulaire traduit le caractère militaire de ses origines.

Profil idéal de faux-plat montant au départ, suivi d'une sévère côte sur la D64 pour rejoindre Marcolès, et un retour en descente continue jusqu'au camion...

Nous passons à proximité de Saint Mamet-la-Salvetat et passons en périphérie d'Aurillac, pour remonter au Nord sur la D922 jusqu'à Saint Martin Valmeroux. Nous y faisons la vidange sur l'aire de services camping-cars, à proximité du camping municipal.

Salers: la place du château.

Nous allons jusqu'à Salers (15H40), beau village médiéval, situé à 950 m d'altitude dans le parc naturel des volcans d'Auvergne. Ses remparts datent du XVème siècle, et les magnifiques demeures du XVème et XVIème siècles, bâtis en pierre volcanique avec de lourdes toitures en lauze, reflètent tout le charme et l'élégance de la Renaissance.

C'est en 1852 qu' Ernest Tyssandier d'Escous, né à Salers en 1813, obtint l'appellation officielle "Race Bovine de Salers". Cette race est renommée pour son aptitude au travail, pour la qualité de sa viande et pour la richesse de son lait. Avec ce lait, les fromages A.O.C. "Cantal" et A.O.C. "Salers" sont fabriqués dans tout le Cantal. Ce sont des fromages au lait cru qui prennent la forme de grosses "fourmes" d'environ 45 kilos.

L'A.O.C. "Salers" est fabriqué à la ferme, uniquement du 1er mai au 30 octobre et est affiné au moins trois mois avant sa commercialisation.

Dans toute la région, nous pouvons admirer de superbes troupeaux de Salers, avec de belles paires de cornes en forme de lyre, et des poils longs et frisés.

Une porte à Salers.

Nous revenons en direction d'Aurillac, et nous allons à Ytrac, où nous nous installons sur l'aire de camping-cars située à proximité du gymnase (156km).

Nous passons la soirée à Aurillac avec notre neveu Raphaël, qui nous fait faire une visite rapide de la ville.

Adossée aux Monts du Cantal, et traversée par la Jordanne, Aurillac est située à 631 mètres d'altitude, à la charnière de la montagne et de la plaine. Nous parcourons les rues paisibles, remarquant une quantité étonnante de marchands de parapluies.

En effet, c'est à Aurillac que se trouve le berceau du parapluie français. Depuis la fin du XIXème siècle, on y trouve les plus anciennes fabriques de parapluies de l'hexagone. Cette tradition locale et ce savoir-faire ancestral y est toujours perpétué...

La berges de la Jordanne constituent une superbe lieu de promenade très animé.

Nous revenons à Ytrac pour passer une nuit parfaitement calme.

 

Jour suivant

Cantal - Ht Languedoc

Nos sorties

Camping-car

jpdugene.com