Conques - St Félix et St Jean de Mirabel

Padirac

 

Lundi 25 avril

Malgré une excellente nuit parfaitement calme, c'est très dur de se lever à 6h45 quand il pleut! Mais nous avons rendez-vous avec Nadette à 8H00 devant l'accueil pèlerins pour lui faire une "conduite"...

Lorsqu'un compagnon quittait une ville, une entreprise ou une "cayenne", il faisait l'objet d'une "conduite en règle" durant laquelle, après quelques verres et chansons d'adieu, la société tout entière l'accompagnait sur la voie publique jusqu'aux portes de la cité, chacun muni de sa canne et ses rubans...

Il y avait également chez certains compagnons du Devoir les conduites ordinaires et les conduites simples.

La simple conduite n'exigeait que la présence du "Rouleur" ; pour une conduite ordinaire il n'était pas exigé d'être en habits, bien qu'ils devaient avoir une tenue correcte...

 

Nous lui faisons donc une "conduite ordinaire" jusqu'à la chapelle Sainte Foy...

Nous descendons donc sous la pluie la rue Charlemagne, et passons la porte du Barry avant de franchir le pont sur le Dourdou, puis nous remontons jusqu'à la chapelle.

La porte du Barry.Traversée du pont sur le dourdou.

 Christiane en profite pour se rincer les yeux à la source miraculeuse, qui est censée guérir les affections oculaires...

Nous laissons Nadette continuer son chemin et revenons à Conques en faisant un crochet par la chapelle Saint Roch, d'où la vue sur le village est superbe.

Saint Roch et son chien.Conques.

 

On adjoint souvent un chien dans les représentations de saint Roch, car la tradition veut qu'à la fin de sa vie, touché à son tour par la peste et par la faim, il fut nourri dans une forêt près de Plaisance par un bon chien qui lui apportait chaque jour un pain dérobé à la table de son maître. Ce-dernier, intrigué par le manège de l'animal, le suivit en forêt et découvrit notre saint blessé qu'il put ainsi secourir. Voilà pourquoi, pour parler de deux personnes inséparables, le proverbe dit : "c'est saint Roch et son chien".

Il est 10h00 lorsque nous quittons Conques en camping-car pour remonter les gorges du Dourdou jusqu'à Saint Cyprien sur Dourdou.

L'eau du Dourdou a la même couleur que les maisons...

Passant par Noailhac, nous avons la surprise de croiser Nadette, qui évitant les chemins trop boueux, faisait un petit détour par la route.

Un peu plus loin, nous nous arrêtons pour voir les très beaux vitraux contemporains de la chapelle Saint Roch.

Vitrail de la chapelle Saint Roch.Vitrail de la chapelle Saint Roch.

Nous évitons Decazeville et passons à Livinhac le Haut pour rejoindre Saint Félix de Mirabel. Nous faisons un arrêt pour aller voir le tympan de l'église romane Sainte Radegonde. Datant du XIème siècle, il représente Adam est Ève de part et d'autre de l'arbre de la tentation sur lequel s'enroule un serpent.

Nous allons voir, non loin de là, l'église de Saint Jean de Mirabel dont le tympan du XIIIème siècle représente la crucifixion, avec la Vierge et Saint Jean de chaque côté de la croix, ainsi que la représentation du soleil et de la lune.

Remarquez bien le soleil et la lune...

12H10 Nous passons à Figeac, mais la météo ne nous invite guère à sortir du camion, aussi nous continuons par Gramat jusqu'au gouffre de Padirac (13H00).

Nous faisons la visite de 14H00 à 15H20. Nous sommes émerveillés par le magnifique réseau souterrain, atteignant une hauteur sous voûte de 91m. Des concrétions calcaires géantes atteignent 70 mètres de hauteur et plusieurs mètres de diamètre. La visite commence par une descente dans une cavité naturelle de 75 m de profondeur et 33 m de diamètre qui s'ouvre dans la surface du Causse de Gramat. Nous sommes ensuite conduits en  barques par des bateliers qui nous commentent parfaitement la progression, tout en assurant au millimètre la trajectoire de notre embarcation. Le guide qui nous prend en charge pour visiter la deuxième partie de la grotte est très intéressant, et le site est absolument magnifique.

Nous repartons par Saint Céré, Sousceyrac, Latronquière et Saint Cirgues pour rejoindre Germe - Laroche (près de Maurs) où nous sommes reçus par Françoise et François Sournac au "Verger de Flore".

Il s'agit d'une nouvelle aire France Passion, qui n'est pas encore tout à fait organisée pour nous recevoir... L'antipatinage de mon Fiat Ducato ne suffit pas pour accéder sur l'emplacement qu'on nous propose, mais dont le sol est totalement détrempé... Finalement, après plusieurs essais, quelques manœuvres et un détour par derrière la maison, nous nous installons au sommet du champ avec une vue imprenable sur les monts du Cantal.

Nous faisons provision de jus de pomme, et visitons les vergers.

Les "Vergers de Flore".Fleurs de pommier

 

Jour suivant

Cantal - Ht Languedoc

Nos sorties

Camping-car

jpdugene.com