Les vignobles du Bordelais en vélo

Vendredi 28 octobre 2022

Nous partons d'Itxassou vers 15H00, et nous prenons l'autoroute A63 à Anglet, en direction de Bordeaux. Nous quittons l'autoroute à la sortie 23 et nous passons par Saumos pour rejoindre Castelnau-de-Médoc.

Il est 18H00 lorsque nous allons nous installer sur l'aire France-Passion du Château Lalande : 45°03'15,8'' Nord - 0°49'19,0'' Ouest. Le fléchage est parfaitement clair pour trouver l'emplacement où nous devons nous installer, mais il n'y a pas âme qui vive dans la propriété... Le lieu est parfaitement calme, presque désert et on pourrait se demander si la propriété est encore en activité...

Bivouac Château Lalande 

Samedi 29 octobre 2022

La nuit fut parfaitement calme, presque un peu trop car nous avons une sensation d'isolement un peu étrange... Nous sommes levés à 8H00 et prenons le temps de déjeuner avec un excellent pastis landais (merci Brigitte...).

Comme il n'y a toujours personne au château, nous préférons partir. Nous trouvons un emplacement idéal pour garer le camping-car en bordure de la route et des vignes (45°03'09,3'' Nord - 0°48'44,5'' Ouest). C'est donc de cet emplacement que nous partons pour faire une boucle de 42km en vélo (à assistance électrique) dans le vignoble du Médoc.

Nous nous arrêtons pour visiter l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-Médoc qui date de la fin du XIIème et du début du XIIIème siècle.

L'église Saint-Saturnin de Moulis-en-Médoc

Nous avons de la chance, car une dame vient de l'ouvrir et d'allumer l'éclairage du chœur. Cette église est une des plus anciennes du Médoc, et constituait une étape réputée du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Véritable joyau de l'art roman, elle présente en particulier de magnifiques chapiteaux au sommet des colonnes qui se trouvent autour du chœur. On y retrouve des coquilles Saint Jacques, de nombreux animaux et en particulier des oiseaux, des grappes de raisin, ainsi qu'une représentation de Tobie portant un énorme poisson sur son épaule…

Choeur de l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-Médoc

Chapiteau dans le choeur de l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-MédocChapiteau dans le choeur de l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-MédocChapiteau dans le choeur de l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-Médoc

Chapiteau dans le choeur de l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-MédocChapiteau dans le choeur de l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-MédocChapiteau représentant TObie avec un poisson sur son épaule dans le choeur de l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-Médoc

Nous observons aussi une très belle Vierge polychrome placée dans une chapelle latérale, dont la plafond est décoré de peintures visiblement très anciennes qui semblent représenter le baptême de Jesus. Cette église constitue la pépite du circuit que nous allons réaliser aujourd'hui.

Vierge de l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-MédocVierge de l'église Saint-Saturnin de Moulis-en-Médoc

Nous passons devant la fontaine de la Raze où il n'y a plus une goutte d'eau...

Juste avant d'arriver à l'église de Lamarque, surmontée d'un étonnant clocher en forme de tour de 38m de haut, nous tournons à droite sur la rue des écoles, en direction du château Malescasse. Nous passons ainsi devant le splendide moulin à vent de Malescasse, également nommé "Moulin Rose de Malescasse" à cause de la couleur du crépi qui recouvrait la tour avant sa restauration en 2016-2017.

Une nouvelle charpente en chêne et pin douglas a été posée sur le Moulin, avec un voligeage en peuplier et des ailes en chêne de 15 mètres d’envergure. Ces impressionnantes ailes sont soutenues par un axe en chêne d’une seule pièce de 6 mètres de long qui provient du Massif central. La toiture est couverte en bardeaux de châtaignier, qui est un bois imputrescible. Les murs ont été décrépis pour mettre en valeur l'appareillage de pierres d'origine. Hélas, ce moulin n’est plus équipé du mécanisme permettant d’entraîner sa meule, et il ne peut donc plus fonctionner...

Moulin de MalescasseMoulin de MalescasseMoulin de Malescasse

Une plante portant de grandes fleurs blanches attire notre attention sur une parcelle située en face du moulin, il s'agit de la Stramoine épineuse.

Stramoine épineuseStramoine épineuse

 

Nous traversons Arcins, Tayrac et Soussans où nous passons devant le Château La Tour de Mons avant de prendre la route du Port sur la droite. Sans aller jusqu'à la Gironde, nous prenons un chemin de terre sur la droite où nous croisons de nombreux chasseurs de grives... Nous remarquons aussi la présence d'une cigogne qui est posée dans un champ.

Cigogne

Nous traversons le village de Margaux où nous admirons les nombreux châteaux et nous suivons la route du port d'Issan pour passer devant le célèbre Château Margaux. Nous faisons une petite halte au port d'Issan qui n'est en fait constitué que d'une simple cale envasée, à côté de laquelle sont amarrées quelques barques de pêche. Nous voyons l'île Margaux sur la gauche, un îlot sédimentaire où subsistent quelques parcelles de vigne.

Nous passons ensuite devant le château d'Issan, un monument vinicole planétaire et le château Rauzan-Ségla qui produit également un vin d'exception.

Au niveau d'Avensan, nous avons la plaisir de découvrir une station de Cyclamen à feuilles de Lierre absolument splendide... Nous avons également vu beaucoup de Compagnons blancs tout au long de notre parcours.

Cyclamen à feuilles de Lierre

Il est 11H45 lorsque nous sommes de retour au camping-car.

Nous dégustons une bonne omelette aux piments avant de prendre la route à 13H20 en direction du port de Lamarque où nous nous positionnons en tête de file pour embarquer à 15H30 sur le bac qui va nous permettre de traverser la Gironde pour rejoindre Blaye en une trentaine de minutes de navigation. Nous payons 19€ pour le camping-car et 2€ par personne, ce qui revient à payer seulement 23€. Ceci nous semble très raisonnable, d'autant que cette traversée constitue une véritable petite croisière très agréable.

Bac Lamarque - BlayeBac Lamarque - Blaye

Dès le débarquement, nous tournons à droite pour emprunter la D669 en direction de Bourg. Nous rejoignons ainsi l'aire de stationnement des camping-cars de Bourg qui n'offre aucun service mais qui a l'avantage d'être gratuite. Nous y séjournerons jusqu'au lendemain dans un calme absolu en compagnie de quelques autres camping-cars (45°02'24.5'' Nord - 0°33'51.1'' Ouest).

Cette aire est parfaitement bien placée pour nous permettre de partir à pied par un petit chemin qui longe la Dordogne jusqu'au port de Bourg (en passant devant une aire de jeux). Nous franchissons la porte du port pour pénétrer dans l'enceinte de la cité où nous avons un peu de mal à trouver un lieu pour acheter du vin...

La porte du port à Bourg

Finalement, c'est à l'extrémité Est du village que nous trouvons la boutique des Côtes de Bourg, où nous sommes gentiment accueillis par un couple de viticulteurs qui tient la permanence pendant ce week-end. Ils nous font déguster plusieurs vins de leur propriété, et nous achetons 6 bouteilles de Château Lagrange 2018, un cru bourgeois supérieur, bien représentatif de ce terroir. Il me semble bon de préciser que ces viticulteurs nous ont annoncé qu'ils seront accueillants France-Passion à partir de 2023...

Nous ne résisterons pas à l'envie d'ouvrir une de ces bouteilles, le soir au moment du souper...

Dimanche 30 octobre 2022

Une fois encore, la nuit fut parfaitement calme, mais aujourd'hui nous avons changé d'heure, et c'est ainsi que nous enfourchons nos vélos dès 8H30.

Nous démarrons vers l'Ouest sur la route des Cambes. Nous traversons la route de la Corniche pour prendre une toute petite route en face de nous qui se transforme très rapidement un chemin carrossable.

Nous nous arrêtons quelques minutes pour observer l'église de Bayon-sur-Gironde qui présente une splendide abside romane.

L'église de Bayon-sur-Gironde

Le ciel se pare de belles couleurs au-dessus du Bec d'Ambès.

Nous passons devant le très beau château Tayac (côté Nord), alors que le parcours dans le vignoble des Côtes de Bourg est particulièrement agréable.

Château TayacChâteau Tayac

Nous traversons ensuite celui des Côtes de Blaye avant de redescendre sur Blaye où nous faisons un tour dans la citadelle.

La citadelle de Blaye

Nous constatons que l'aire de camping-cars qui se trouvait au pied de la citadelle a été déplacée (il reste cependant un parking autorisé pour les camping-cars mais payant et sans aucun service). Nous allons donc voir la nouvelle aire qui a été implantée juste en face du Château Vauban (accueillant France Passion). Cette nouvelle aire est particulièrement bien aménagée et pour 6€ par 24H00, on bénéficie même d'un branchement électrique sur chaque emplacement (45°08'08.6'' Nord - 0°39'51.8'' Ouest).

Nous repassons au pied de la Citadelle, et nous retrouvons les rives de la Gironde au port de Plassac, avant de remonter sur les coteaux.

Le port de Plassac

Après Villeneuve, nous revenons au bord de la Gironde pour emprunter une route pittoresque (D669E1) qui longe le pied de falaises percées d'habitations troglodytiques qui datent du XV et XVIIèmes siècles. Ces habitats creusés dans la roche sont également appelés "Clottes". Leurs occupants, les troglodytes, sont protégés du froid et bénéficient d'un ensoleillement favorable. À l'intérieur, la température varie entre 9° et 15° quelle que soit la saison. Lors du recensement de 1173, 500 paroissiens vivaient dans cette type d'habitation, mais à ce jour, seules une dizaine sont encore habitées.

Habitations troglodytiquesCarrelet

Un panneau nous indique que nous entrons dans la réserve des "Cornichons". Il nous invite à être cool car les "Cornichons" ont les feuilles sensibles, mais on peut les approcher facilement à pied ou en vélo... Le "Cornichon" est une espèce rare très attachée à son habitat fleuri... Le "Cornichon" est un habitant de la corniche que nous allons parcourir !

Nous faisons une halte au belvédère aménagé devant le Château Eyquem, qui se trouve juste en face du Bec d'Ambès où se rejoignent la Dordogne et la Garonne pour donner naissance à l'estuaire de la Gironde.

Le belvédère aménagé devant le Château EyquemLe Bec d'Ambès

Nous repassons à Bayon-sur-Gironde avant de revenir longer la rive droite de la Dordogne pour rentrer à Bourg vers 11H30, avec 40km supplémentaires aux compteurs de nos montures.

Après le repas, nous reprenons la route par Saint-André-de-Cubzac et Libourne pour rejoindre Saint-Émilion. Nous allons nous installer au Château Arnaud Jacquemau où nous serons au calme sur un terrain facile d'accès en bordure des vignes de la propriété (44°53'57.8'' Nord - 0°10'50.7'' Ouest). Nous payons 5€ pour pouvoir bénéficier d'un branchement électrique.

Château Arnaud JacquemauLes vignes du Château Arnaud JacquemauBivouac au Château Arnaud Jacquemau

Lundi 31 octobre 2022

Nous enfourchons nos vélos dès 8H30 pour partir en direction du village de Saint-Émilion. Nous passons devant le splendide Château Angélus, surmonté d'un étonnant campanile en métal. Composé de deux cloches principales d’un poids respectif de 700 et 305 kg, ce carillon est complété par 18 cloches qui permettent, sur le plan musical, de couvrir une octave et demie. Les propriétaires ont programmé plus de 80 compositions musicales qui se déclencheront à distance au moyen d’une télécommande… ou même par téléphone ! Les visiteurs du monde entier auront désormais la surprise d’être accueillis au son de leur hymne national, interprété par le carillon du Château Angélus…

Château AngélusChâteau AngélusCarillon du Château Angélus

Ce domaine viticole familial de 42 hectares est classé Premier Grand Crû Classé A en 2012. La propriété familiale des "de Boüard de Laforest" aurait été fondée en 1782 et les dirigeants actuels représenteraient la huitième génération de la famille sur la propriété...

La route qui nous mène au village de Saint-Émilion se faufile ensuite entre des murs de pierres qui ceinturent des domaines viticoles prestigieux. Nous traversons Saint-Émilion qui est parfaitement désert à cette heure, et nous faisons une courte halte en passant devant l'église monolithe qui fut entièrement creusée dans la roche au XIème siècle.

L'église monolithe de Saint-Emilion

Nous sortons de Saint-Émilion par la D245 pour partir vers l'Est. Nous remarquons que le Château Lassegue présente un grand cadran solaire sur sa façade Sud.

Château LassegueCadran solaire du Château Lassegue

Les châteaux Grand Crû Classés se succèdent au point d'en devenir la norme... Les vignes sont implantées sur des coteaux aménagés en terrasses exposées au Sud sur un terrain argilo-calcaire qui donne sa typicité aux vins de Saint-Émilion.

Nous passons à côté de Saint-Laurent-des-Combes dont nous apercevons l'église romane, Saint-Hippolyte et Saint-Étienne-de-Lisse où nous devons monter une côte significative...

Nous passons à côté du village de Montagne avant de traverser les vignes de l'appellation Pomerol, une des plus fameuse du Bordelais. Nous avons une pensée pour le papa de Christiane en passant devant le Château Pétrus dont il nous avait fait déguster quelques bouteilles...

Suivent le Château Certan et Cheval Blanc avant de passer devant le Château La Grâce Dieu pour revenir au Château Arnaud Jacquemau.

Nous sommes très gentiment accueillis pour déguster le vin de la propriété, dont deux millésimes Grand Crû. Nous achetons évidemment quelques bouteilles...

Nous reprenons la route vers 14H00 et rentrons par Langon et Mont-de-Marsan pour arriver à Itxassou à 18H00.

 

Nos sorties

Camping-car

jpdugene.com