Curemonte - Beaulieu-sur-Dordogne - Carennac - Loubressac - Autoire

Beaulieu-sur Dordogne

Lundi 2 septembre 2013

Nous quittons Collonges la rouge à 9H30, et passons par Branceilles où nous prenons à gauche la D106 en direction de Curemonte.

A 1,700km de Branceilles, nous faisons une halte pour visiter l'église Saint Hilaire de la Combe qui date du XIème siècle et qui fut partiellement reconstruite au XVème. C'est l'une des plus anciennes églises de Corrèze. elle fut sauvée de la ruine au début des années 60 puis réhabilitée au début des années 80 à l'initiative des "Amis de Curemonte".

Nous remarquons tout particulièrement à l'extérieur, une belle série de modillons sculptés représentant des figures géométriques, ainsi que des têtes de personnages ou d'animaux.

L'église Saint Hilaire de la CombeModillons sculptés sur l'église Saint Hilaire de la Combe

Continuant sur la D106, nous nous arrêtons sur le parking situé au-dessus du village de Curemonte où nous nous rendons à pied. Le village qui s'étire sur une ligne de crête est littéralement écrasé par ses trois châteaux.

CuremonteChâteau de Curemonte

La halle du début du XIXème siècle abrite un étonnant pied de calvaire gothique, et nous apprécions également quelques maisons superbement restaurées qui font de ce village un très bel ensemble architectural.

Halle de CuremonteCuremonteFenêtre à meneau - Curemonte.

Maison de Curemonte

Nous descendons jusqu'à la D15 et nous prenons la D106 à droite en face de l'église Saint Genest.

Nous faisons une halte à Beaulieu-sur-Dordogne dont le quartier ancien conserve de nombreuses maisons à colombages.

La maison dite "Renaissance" date du XIXème siècle et présente une façade décorée de sculptures en réemploi provenant d'une demeure Renaissance. Ces sculptures: angelots, sirènes, homme sauvage, arquebusier, hallebardier, rappelleraient les fêtes données durant le voyage de Catherine de Médicis à travers la France pour présenter son fils, Charles IX, aux Français de 1564 à 1566. Au centre, un sculpteur d'époque différente a représenté une femme faisant sa toilette, appelée traditionnellement "la nymphe bellocoise".

ArquebusierLa maison dite "Renaissance" de Beaulieu-sur-DordogneHallebardier

"La nymphe bellocoise"

Le magnifique portail sculpté de l'abbatiale date du début du XIIème siècle, et représente le Jugement Dernier. Le pilier central du portail est également sculpté, il représente un personnage longiligne qui soutien le tympan.

L'abbatiale de Beaulieu-sur-DordognePortail sculpté de l'abbatiale de Beaulieu-sur-Dordogne

Tympan de l'abbatiale de Beaulieu-sur-DordognePilier central du portail de l'abbatiale de Beaulieu-sur-Dordogne

La Chapelle des Pénitents qui se mire dans les eaux de la Dordogne est particulièrement harmonieuse dans le paysage.

La Chapelle des Pénitents de Beaulieu-sur-Dordogne

12H10 Nous repartons pour Bretenoux, bastide avec place centrale entourée de passages couverts, mais qui est hélas une fois de plus envahie par les voitures... Nous fuyons et nous nous arrêtons au bord de la D803, avant de traverser la Dordogne (aire de pique-nique).

14H10 Nous stationnons à Carennac, sur un parking bien indiqué, un peu à l'écart du centre du village. Un chemin piéton nous permet de rejoindre le cœur du village en quelques minutes.

Carennac a été construit autour d’un prieuré clunisien du XIème siècle où séjourna longtemps le prélat et écrivain Fénelon.

Nous allons voir l'église Saint Pierre, de style roman, qui date du XIIème siècle.  Nous apprécions particulièrement son tympan inspiré par celui de l’église de Moissac.

Portail de l'église de CarennacTympan de l'église de Carennac

Les maisons qui bordent la rivière sont ornées de sculptures et de fenêtres à meneau. Certaines datent du XVème siècle, époque où Carennac a connu un nouvel essor.

Maison de Carennac

Nous ne sommes cependant pas vraiment conquis par ce village pourtant labellisé "Plus beau village de France"...

14H50 Nous repartons déjà en direction de Loubressac, apercevant sur notre gauche le monumental château de Castelnau.

Zoom sur le château de Castenau

15h15 Nous stationnons sur le parking situé à l'entrée du superbe petit village de Loubressac, perché sur un promontoire d’où l’on jouit d’un superbe panorama sur la vallée de la Dordogne et les châteaux alentours.

Tout au long des petites ruelles fleuries, nous apprécions vraiment le charme de ses maisons médiévales aux pierres ocre et aux pointes de toits relevées superbement restaurées, protégées par la porte fortifiée.

Maison de LoubressacLoubressacLoubressac

L’église Saint Jean Baptiste, bien que son tympan soit assez dégradé, et le château, valent bien la petite montée pour y accéder...

Tympan de l'église de Loubressac

Une dame vend ses confitures maison devant la porte, ce qui pourrait donner quelques idées à Christiane...

Il ne nous faut qu'un petit quart d'heure pour rejoindre Autoire où nous nous stationnons en arrivant au village sur la gauche, en face du cimetière (aire de camping-cars).

16H10 Nous partons à pied pour une courte randonnée jusqu'à la cascade. Nous traversons ainsi le village niché dans un cirque et entouré de falaises calcaires, mais qui ne présente cependant rien de vraiment exceptionnel... Quelques gentilhommières sont pourvues de tourelles et de pigeonniers.

AutoirePigeonnier d'AutoireEglise d'Autoire

Nous remarquons encore quelques modillons sculptés sur l'église.

Modillon de l'église d'AutoireModillon de l'église d'Autoire

Modillon de l'église d'AutoireModillon de l'église d'AutoireModillon de l'église d'Autoire

Nous suivons le sentier balisé qui nous conduit jusqu'au fond du cirque où l’Autoire, un petit ruisseau surgit du Causse et se jette du haut des falaises formant une fine cascade moussue d'une trentaine de mètres de hauteur. Le final de l'itinéraire est quand même un peu délicat pour les personnes mal chaussées et peu habituées aux terrains accidentés...

Sentier en forêt en direction de la cascade d'Autoire.La cascade d'Autoire.

Nous trouvons de nombreuses fleurs malgré l'avancée de la saison: Origan, Chélidoine, Campanules agglomérées, Saponaire officinale, Géranium herbe à Robert, Campanules à feuilles rondes, Vipérine et de nombreuses Scolopendres.

17H45 Nous sommes de retour au camping-car et restons sur place pour passer la nuit.

Jour suivant Septembre 2013 Nos sorties Camping-car jpdugene.com