Pacay Mayo - Runkurakay - Sayaqmarka - Phuyupatamarka - Wiñay Wayna

Lundi 13 mai 2013 :

7H00 Départ sur un sentier très raide entrecoupé d'escaliers aux marches escarpées, jusqu'au site de Runkurakay situé à 3760 m d'altitude sur un éperon rocheux (7h45). Cette construction de forme circulaire nommée "tambo", servait de refuge aux messagers incas, les "chasquis", qui se relayaient en courant pour faire passer les messages. Un message pouvait être ainsi transmis en 5H00 entre Cusco et Machu Picchu, ce qui représente une vitesse moyenne approximative de 20km/heure...

Départ de Pacay MayoRunkurakayRunkurakay

Nous découvrons une superbe orchidée de couleur jaune avec quelques pointes de rouge, c'est l'Odontoglossum rigidum, mais nous retrouvons aussi la Calceolaria cypripediiflora que nous avions vue hier, ainsi qu'une espèce de Gentiane...

Odontoglossum rigidumOdontoglossum rigidum

Calceolaria cypripediifloraGentianella...

Nous poursuivons jusqu'au col Runkurakay (3950m), puis le sentier plus facile nous conduit au pied du site de Sayaqmarka (3730 m).

Encore quelques marches d'escaliers peu confortables...Sayaqmarka (3730 m)

Il nous faut monter un escalier très raide pour aller visiter cette forteresse édifiée sur une crête rocheuse dominant la vallée (9h10). Son nom signifie en langue quechua "ville inaccessible". Pour nous, ce qui est certain, c'est qu'elle se mérite...

L'escalier très raide qui conduit à Sayaqmarka.Sayaqmarka (3730 m)

Cet ensemble architectural témoigne du savoir-faire exceptionnel des bâtisseurs incas. Une dizaine de familles nobles vivaient là sur cinq niveaux de terrasses, dans un enchevêtrement de maisons, de placettes, de ruelles, d'escaliers et de fontaines.

Nous revenons sur nos pas jusqu'au pied du fameux escalier, et il ne nous faut que quelques minutes pour passer à Conchamarca, où se trouve les ruines d'un autre "tambo", refuge pour les messagers incas. Nous avons la chance d'observer un superbe oiseau : un tangara à ventre rouge. Glauber lui-même ne l'avait jamais rencontré...

Nous revenons sur nos pas jusqu'au pied du fameux escalierConchamarca

Tangara à ventre rougetangara à ventre rouge

En suivant le chemin pratiquement toujours pavé, entouré d'une végétation luxuriante, nous passons à Chaquiqocha où nous faisons une courte pause pour profiter d'une très belle vue sur Sayaqmarka et sur la vallée en contre-bas. Glauber nous montre encore quelques orchidées...

Chemin pavé entouré d'une végétation luxurianteOrchidéeOrchidéeOrchidéeChemin pavé entouré d'une végétation luxuriante

Franchissant un tunnel taillé dans la roche (10h50), nous poursuivons jusqu'à notre salle à manger privée (la tente-mess qui est déjà montée à notre arrivée), implantée sur une plate-forme juste au-dessus du site de Phuyupatamarka à 3656m d'altitude (11H30).

Un tunnel taillé dans la rocheNotre salle à manger privée (la tente-mess)...Un papillon qui refuse de s'envoler...

12H30 Nous descendons jusqu'à Phuyupatamarka situé à 3650m d'altitude. Son nom qui veut dire "ville au-dessus des nuages" se justifie bien aujourd'hui... A l'entrée du site, nous pouvons voir une série de fontaines sur la droite, puis le reste est constitué de terrasses interrompues par un escalier central. En partie inférieure, nous remarquons d'étonnants murs tortueux comme nous n'en avons vu sur aucun autre site.

Encore des escaliers...Phuyupatamarka - 3650m

Fontaines à l'entrée de PhuyupatamarkaOn descend encore !D'étonnants murs tortueux...

13H00 Longeant brièvement la ligne de crête, nous pouvons voir Aguas Calientes au fond de la vallée.

Nous pouvons voir Aguas Calientes au fond de la vallée.Zoom sur Aguas Calientes

13H20 Nous dominons le site de Wiñay Wayna constitué de nombreuses terrasses, et niché au cœur d'une végétation dense.

Un BégoniaNous dominons le site de Wiñay WaynaEncore une orchidée

13H30 Nous franchissons un nouveau tunnel, plus long et plus sombre que le précédent, et avec en prime des marches à descendre...

Toujours des marches d'escalier...Nous franchissons un nouveau tunnelEscalier à l'intérieur du tunnel.Laurent à la sortie du tunnel

Vers 14H30, nous arrivons au camp de Wiñay Wayna, et sans perdre de temps, nous allons visiter le site inca du même nom qui ne se trouve qu'à quelques minutes de marche horizontale (2689m). Wiñay Wayna, dont le nom signifie "toujours jeune", n'a été découvert qu'en 1942 par Julio C. Tello, soit 31 ans après Machu Picchu. Cc site est souvent qualifié de "petite sœur de Machu Picchu". Un bâtiment important servant probablement à la défense du site est situé en partie supérieure, alors qu'on trouve un groupe assez important d'habitations en partie basse. Mais ce qui fait la beauté du site est l'ensemble de terrasses parfaitement conservées qui épousent en arc de cercle la pente de la montagne.

Wiñay WaynaLe groupe devant le site de Wiñay WaynaWiñay Wayna

En soirée, Akilino nous concocte une nouvelle fois un excellent repas à la fin duquel les porteurs nous rejoignent. Nous échangeons quelques chants avant de les remercier pour leur travail. Ces hommes mettent tout leur courage et tout leur cœur pour nous rendre le séjour agréable. Ce sont des personnes de confiance extrêmement dévouées. Un grand merci donc à toute l'équipe !

Le camp de Wiñay WaynaAkilino, notre cuisinier.Akilino et nos porteurs

 

Jour suivant Pérou Randonnées jpdugene.com