Vendredi 26 juillet 2002

- Départ 8H00 accompagnés par le chant des cigales. Nous passons au village de Matate qui a failli être déménagé au moment de l'installation de l'exploitation minière. Une galerie passe même sous les habitations…

Matate

- 9H20 Nous rejoignons la piste qui relie Marrakech à Imlil. Nous faisons une pause sous les noyers au bord d'un petit canal. Dès leur arrivée, les mules s'empressent de se désaltérer dans le canal, ne nous laissant que le choix de nous écarter…

- Nous remontons en direction d'Imlil sur cet affreux chemin poussiéreux où le trafic de camions et voitures est intense. L'odeur de gasoil nous fait mesurer combien la civilisation était loin de nos préoccupations…

- Nous prenons notre repas à l'entrée d'Imlil sous les noyers, puis nous faisons la sieste.

La rue principale d'imlil

- A 15H00 nous traversons le village pour nous rendre chez Mohamed Driouich, le responsable de "La Balaguère" (l'agence qui a organisé notre voyage) au Maroc. Thé à la menthe, douche chaude, mouton cuit au four, les conditions matérielles sont bonnes mais l'accueil n'est pas chaleureux. Mohamed Driouich joue du banjo à la fin du repas et les muletiers semblent obligés de l'accompagner pour le mettre en valeur. La soirée sonne faux et nous ne sommes pas à l'aise malgré un excellent repas assis sur des chaises et mangeant sur une table, ce qui ne nous était pas arrivé depuis si longtemps… L'âme de nos musiciens est restée dans la montagne et nous éprouvons de la nostalgie en repensant à nos soirées passées…

- En fin de soirée, Aziz nous réchauffe un peu le cœur en nous jouant un peu de banjo à son tour et nous l'applaudissons chaleureusement avant d'aller nous coucher sur la terrasse pour une dernière nuit à la belle étoile.

Accueil Toubkal