Jeudi 18 juillet 2002

Lever vers 5H45, départ à 6H45 avec ½ heure d'avance sur l'horaire prévu.

Aziz est habillé en homme bleu: Est-ce le signe que notre ascension sera plus rude? ... plus froide? ... plus poussiéreuse? Aziz nous recommande de faire 10 minutes de pause toutes les 40 minutes de marche: nous suivons scrupuleusement cette consigne.

Au fond le village de Tacheddirt.

L'une de nos équipières fait une crise d'asthme: la ventoline se révèle efficace, Aziz l'accompagne avec attention, Bernard se charge de son sac, et tout se passe bien...

La notion d'altimétrie marocaine ne semble pas être au niveau de la précision de l'I.G.N. ... Nous sommes tout surpris d'atteindre Tizi n'Likemt à 10H00 (3555m d'altitude). Les premiers encouragent l'arrière garde en chantant: "Elle monte à la montagne sans cheval, sidiya ya youpi...".

Tizi n'LikemtTizi n'Likemt

Tizi n'Likemt, vue panoramique.

Au col, Mohamed notre cuisinier, nous offre un casse-croûte pantagruélique: oeufs durs, pommes de terre au cumin, filets de maquereaux, vache qui rit, kiri, pain, plus un dessert composé d'un mélange de biscuits, d'amandes et de dattes...

Alex, Jean Paul et Christiane emboîtent le pas des muletiers dans la descente. Les muletiers chantent en dialogue avec Mohamed tout en hélant leurs mules pour les faire accélérer. La mules soulèvent des nuages de poussière, mais notre plaisir est immense...

12H10, le jeudi 18 juillet 2002, au milieu du Haut Atlas... un chevreau vient de naître sous nos yeux ! Il esquisse maladroitement ses premiers pas alors que sa maman s'empresse de venir le lécher... Même sur quatre pattes, l'équilibre demande un apprentissage laborieux!

Le groupe se reforme auprès d'un ruisseau, à l'entrée d'Azib n'Likemt. Azib n'Likemt est un hameau d'alpage occupé durant la saison estivale par des bergers de la région de "Tifnout" (ou "Tobkal") qui transhument depuis le versant Sud. Deux enfants viennent à notre rencontre, deux femmes ramènent leurs vaches, chargées d'un fardeau de fourrage. Elles font une halte à l'arrière du groupe par timidité, par pudeur ou par discrétion...

Femmes descendant du fourrage.

13H30 Arrivée au camp ou le traditionnel thé à la menthe nous est servi... suivi d'un repas que personne n'attendait après le casse-croûte !

Le spectacle de la toilette de ces dames européennes au bord de l'oued est fort apprécié de la gente masculine berbère locale...

Surprise: pour le goûter Mohamed a préparé d'excellentes crêpes !

Puis jeu berbère à base d'une étoile à 5 branches sur laquelle on doit éliminer des cailloux pour n'en laisser qu'un. Aziz nous épate, puis nous laisse progressivement entrevoir la solution qui finit par être diffusée à toute l'équipe.

Notre campement à Azib n'Likemt

Accueil Toubkal