Dordogne

 26 février - 3 mars 2005

Sur l'aire de camping-cars à La Roque Gageac.

Samedi 26 février 2005

-  Biarritz - Pau : Nous achetons des chaînes chez Ossau Diffusion car la météo du moment incite à la plus grande prudence...

Aire sur Adour, Villeneuve de Marsan, carrefour de Pillelardit où l'on tourne à droite sur la D933, Saint Justin, Houilles, Damazan, Aiguillon, Le Temple et nous arrivons à Sainte Livrade sur Lot. Nous rejoignons l'aire de camping-cars gratuite de Sainte Livrade, située avenue René Bouchon, à proximité de l'ancienne gare SNCF et des pompiers. L'endroit n'est vraiment pas agréable, nous ne nous sentons pas bien et décidons de continuer notre route...

Nous repartons pour Villeneuve sur Lot que l'on traverse en restant sur la D911, puis nous continuons à l'Est pour aller jusqu'à  Saint Sylvestre sur Lot. Un camping cariste local qui a participé à l'élaboration de l'aire de camping-cars nous acceuille place du Lot; 12 places gratuites au bord du Lot, au cœur du village, derrière l'Intermarché, avec vue sur Penne d'Agenais, dominé par la basilique Notre Dame de Peyragude. Très calme, à recommander (il faut manœuvrer avec habileté pour accéder à la grille de vidange d'eaux usées...)

Vue sur Cénac et la butte de Penne d'Agenais depuis l'aire de Saint Sylvestre sur Lot.

Dimanche 27 février 2005

Après une excellente nuit, nous traversons le Lot pour aller visiter Penne d'Agenais. Cet ancien bourg fortifié est situé sur une butte, au confluent du Lot et du Boudouyssou.

Penne d'AgenaisPenne d'Agenais

Nous traversons le village en remontant en direction du sommet de la colline sur laquelle se dresse la basilique notre Dame de Peyragude (XIX-XXème siècles).

La basilique Notre Dame de Peyragude.

De l'esplanade, nous bénéficions d'un superbe panorama sur la vallée du Lot et sur les Causses du Quercy.

Nous rejoignons Monflanquin, ancienne  bastide construite en 1269 par Alphonse de Poitiers sur une colline que contourne la Lède. Les rues étroites en forte pente convergent vers la place centrale entourée d'arcades, hélas transformée en parking et donc envahie de voitures. La restauration de l'ensemble n'est pas vraiment une réussite...

Nous passons à Villeréal où nous admirons la superbe halle avant d'arriver à la merveilleuse bastide de Monpazier. On dit que c'est la plus parfaite du Périgord... Archétype du modèle anglais avec sa place centrale bordée de remarquables maisons à arcades, au cœur d'un plan en damier. On doit sa construction à Édouard 1er d'Angleterre; comme quoi la présence des Anglais en Périgord n'est pas un phénomène nouveau...

MontpazierMontpazier

Mesures à châtaignes sous la halle de MontpazierMontpazierMontpazier

Nous reprenons la route pour Belvès que nous visitons sous la neige qui tombe à gros flocons...

Nous rejoignons les rives de la Dordogne à Siorac en Périgord, nous passons à "Le Buisson Cussac", et faisons un crochet par Cadouin (où l'abbaye est en travaux). Nous traversons la Dordogne à Lalinde pour rejoindre le Cingle de Trémolat (où le manque de visibilité ne nous permet pas vraiment d'apprécier le point de vue). A partir de Limeuil, nous remontons la vallée de la Vézère, nous passons au "Bugue", et nous traversons Les Eyzies de Tayrac Sireuil pour aller visiter la grotte du Grand Roc. Cette grotte  offre une extraordinaire floraison de concrétions naturelles d'une infinie variété, elle vaut le voyage; par contre, l'abri Préhistorique de Laugerie Basse n'est à visiter que si vraiment on a du temps à passer en attendant la visite de la grotte du Grand Roc située au même endroit.

L'aire de Camping-cars des Eyzies est située dans le village sur un parking en contre-bas de la route, nous ne sommes pas vraiment séduits... En route pour Saint Cyprien, Beynac et La Roque Gageac où nous nous installons pour passer la nuit sur un parking en bordure de la Dordogne réservé pour les camping-cars (payant en saison, mais gratuit le reste de l'année). Emplacement de rêve avec levé de soleil sur les falaises de la Roque Gageac en prime! La borne flot-bleu est gelée car la température descend au-dessous de moins dix la nuit... Réservoir d'eaux usées gelé au petit matin...

A l'extrémité gauche des parkings, au bord de la Dordogne, l'aire réservée aux camping cars.

Lundi 28 février 2005

Nous commençons par visiter la Roque Gageac, malgré une température sibérienne...

La Roque Gageac et le château de Vézac qui se mirent dans la Dordogne.

La Roque GageacUne maison semi-troglodyte de La Roque Gageac

Le château de Vézac, vu de l'aire de La Roque Gageac.

Nous stationnons le camion à Cénac, puis nous montons à pied jusqu'à Domme... Cette bastide fut érigée par Philippe le Hardi, de 1280 à 1310, sur un promontoire dominant de 150m la vallée de la Dordogne. En fait, il est possible de s'approcher de Domme en camping-car en faisant un détour de 7 ou 8km par la D46E (itinéraire fléché).

Vue sur la vallée de la Dordogne depuis Domme.

Nous repartons par la D50 pour descendre, à partir de Saint Cybranet, la très jolie vallée du Céou, avant d'aller visiter le château de Castelnaud (grand parking gardé et payant).

Le château de Castelnaud vu en arrivant  de la vallée du Céou.Le château de Castelnaud vu du parking.

Le musée de la guerre au Moyen Age que l'on visite à l'intérieur du château est vraiment intéressant. De l'esplanade du château, la vue sur la vallée de la Dordogne est superbe. L'éperon sur lequel ont été édifiés le château et le village de Beynac-et-Cazenac surgit à l'aval du confluent de la Dordogne et du Céou, alors qu'à l'amont se dressent les rochers de Vézac et de La Roque Gageac.

Beynac, vu du château de Castelnaud.

Nous mangeons sur le parking avant de passer au pied du château des Milandes, puis de traverser la Dordogne à "Allas les mines" pour s'arrêter à Beynac où nous montons à pied jusqu'au château. Là aussi, la visite est payante: nous ne la ferons pas....

BeynacBeynac

Nous voila repartis pour Sarlat où nous nous garons sur le parking situé à côté de l'aire de service des camping-cars, place "Flandre Dunkerque", à 500m du centre ville, près du cimetière, en bordure de la D704.

Sarlat fut choisie par André Malraux, alors ministre de la culture, comme l'une des premières villes de France à réhabiliter.

Nous allons à l'office du tourisme pour récupérer un plan de la ville. Au dos du plan un itinéraire de visite de la cité médiévale est proposé avec de nombreux renseignements sur les divers édifices rencontrés. Nous faisons cette visite par un froid glacial et revenons congelés au camping-car. Il doit être beaucoup plus agréable de faire cette visite au printemps... Nous avons la chance d'observer au passage, un magnifique pic Vert. 

Sarlat: la maison de La Boétie, construite en 1525.Sarlat: la tour Saint Bernard, appelée aussi: lanterne des morts.

Les oies de Sarlat sur le marché aux "Trois -Oies"

Nous revenons à La Roque Gageac pour passer la nuit, car nous avons été séduits par l'aire de camping-cars merveilleusement située au bord de la Dordogne.

Sur l'aire de La Roque Gageac.Le ghâteau de Vézac.

Mardi 1er mars 2005

Départ de La Roque Gageac pour Sarlat, nous suivons la D704 pour rejoindre Montignac et La grotte de Lascaux que nous visitons. Il n'est plus possible de visiter la grotte originale, mais le fac-similé que l'on visite est merveilleusement réussi. Il suffit de quelques minutes pour oublier que nous sommes dans une copie, et l'émerveillement est total...

Nous repassons où nous tournons à gauche pour longer la Dordogne et passer à Souillac où l'on prend à droite pour descendre la N20 vers le Sud jusqu'à Payrac. Nous empruntons la D673 qui nous permet de rentrer dans le parc régional des Causses du Quercy.

Nous sommes à Rocamadour en début d'après-midi. Nous devons nous acquitter d'un euro à l'office du tourisme pour obtenir le plan du village afin de le visiter. Nous descendons à pied la "voie sainte" pour atteindre le village qui est en travaux, et à l'ombre de surcroît... Je conseillerais de visiter Rocamadour le matin pour bénéficier de l'ensoleillement... Nous montons "l'escalier des pèlerins" pour aller au sanctuaire. Nous allons voir la fameuse Vierge noire devant laquelle Francis Poulenc s'est converti et à qui il dédia ses fameuses "Litanies à la Vierge noire"... Il faut bien reconnaître que cette chapelle n'est pas extraordinaire et qu'elle ne nous a pas vraiment inspirés...

RocamadourRocamadour

RocamadourRocamadour

Nous quittons Rocamadour un peu déçus... Nous empruntons la D32 pour passer à Couzou, Carlucet, Labastide-Murat, puis nous rejoignons la N653 qui descend la vallée du "Vers". A Vers, nous prenons à gauche pour remonter le Lot jusqu'à Saint Cirq-Lapopie.

Après être monté au village pour constater que les parkings sont interdits la nuit pour les camping-cars, nous redescendons à la base nautique où il y a une aire de Camping-cars. Nous nous retrouvons devant l'entrée du camping où nous nous installons à côté d'un couple qui n'a rencontré personne depuis la veille... Les canalisations d'eau sont gelées mais nous pouvons nous brancher à l'électricité...

Mercredi 2 mars 2005

Nous quittons le camping quelques minutes après nos voisins d'une nuit sans avoir vu personne. Mais quelques centaines de mètres après la sortie, une voiture nous fait une queue de poisson: c'est le propriétaire du camping qui nous rattrape pour nous faire payer 18 euro pour la nuit... Nous sommes gênés de ne pas l'avoir vu mais il faut dire que nous n'avons vu personne pendant que nous étions sur son terrain... Un mal-entendu qui nous laisse cependant un petit goût amer, avec en plus la sensation d'avoir fraudé, même si ce n'était pas intentionnel ! Nous comprenons alors que l'aire municipale pour camping-cars est située au bord do Lot, derrière le camping... C'est là que je recommande à tout le monde d'aller...

Nous visitons le superbe village de Saint Cirq- Lapopie, érigé sur un promontoire rocheux surplombant le Lot d'une centaine de mètres.

Saint Cirq-Lapopie.

Maison médiévale du XIVè siècle et l'église.Saint Cirq-Lapopie au travers d'une porte médiévale.

Nous remarquons en particulier, une maison médiévale dont les solives sont superbement sculptées en tête.

Nous quittons le village par la D8, nous passons aux Vitarelles et rejoignons Arcambal. La route est pittoresque et nous faisons une halte pour aller voir de près un magnifique borie.

Borie

Une déviation nous donne l'occasion de faire un détour, et nous découvrons par hasard le magnifique belvédère du Mont Saint Cyr d'où l'on domine Cahors qui se niche dans un méandre du Lot.

La ville de Cahors, vue du Mont Saint Cyr.

Nous descendons à Cahors et allons voir (et traverser) le superbe Pont Valentré.

Le pont Valentré.Le pont Valentré.

Après le repas, nous descendons la rive droite du Lot jusqu'à Mercuès, et nous traversons le Lot à Douelle pour rejoindre Saint Vincent d'Olt. Nous passons à Villesèque, Montcuq, Lauzerte, Montesquieu et nous parvenons à Moissac où nous allons visiter l'abbatiale Saint Pierre (XIème-XVème). Le portail est un chef-d'œuvre de l'art roman, illustrant l'Apocalypse. On dit que le cloître du XIème, avec ses 76 arcades et ses chapiteaux est l'un des plus beau du monde... L'ensemble est magnifique, mais dans le détail, on s'aperçoit que les têtes des personnages ont été martelées. Ceci enlève un peu de sa splendeur à l'ensemble, par contre les motifs végétaux en particulier sont de toute beauté.

Nous repartons par Saint Nicolas de la Grave et Caumont avec l'idée de passer la nuit à Beaumont de Lomagne. L'aire de camping-car est situé entre un rond-point et la voie ferrée, une circulation intense nous fait déguerpir sans hésiter...

Alors que nous roulons sur la D928 en direction de Solomiac, nous repérons sur la gauche, le village fortifié de Maubec. Après avoir stationné derrière les remparts, un monsieur nous dit que nous serons très bien sur la place de l'église, à proximité des sanitaires publics... Dès la nuit tombée, l'église est éclairée par des projecteurs, et la cloche sonnera toutes les heures de notre halte.

L'église de Maubec.

Jeudi 3 mars 2005

Nous revenons par Auch, Mirande et Tarbes alors qu'il neige à gros flocons...

Nous faisons la vidange à l'aire de Peyrehorade, puis nous rentrons à Biarritz.

Nous avons fait 1200km ,notre consommation moyenne s'est élevée à 9,04 litres de gas-oil aux 100km.

 

Nos sorties Camping-car Randonnées jpdugene.com