Cordillère de Vilcanota - Cusco

Mercredi 8 mai 2013 :

Les plus courageux du groupe se lèvent aux aurores (3H30) pour aller voir le lever de soleil sur l’Ausangate (6372 m), point culminant de la cordillère Vilcanota. Comme nous le voyons très bien depuis notre gîte, nous choisissons de rester au lit et de les retrouver pour le petit déjeuner...

L’Ausangate (6372 m), vue de notre lodge à Tinki.

8H00 Nous partons en autobus jusqu’au col de Piruayani, à 4 725 mètres, où nous sommes au point le plus haut de la route qui relie Cusco à l’Amazonie péruvienne. Vue extraordinaire sur tout le versant nord de la cordillère de Vilcanota hérissé de pics desquels descendent de superbes glaciers. Un peu partout, les bofedales (pâturages marécageux) sont parsemés de petits lacs dans lesquels se mirent les sommets.

Kallangate - 6110mCol de Piruayani

Nous faisons une superbe randonnée jusqu’à un point de vue situé à environ 4920 mètres d'altitude, pour admirer l’ensemble de la cordillère. L'altitude se fait sentir, mais Glauber nous marque le tempo de façon très professionnelle, et tout le monde peut profiter pleinement de ces superbes paysages. L’endroit est fréquenté par de nombreux troupeaux de lamas et d’alpagas et nous avons la chance de voir encore quelques vigognes, un peu plus sauvages que celles que nous avions vues dans la réserve de Pampa Cañahuas vendredi dernier.

Départ en randonnéeTroupeau d'alpagasAlpaga

Glauber nous marque le tempo de façon très professionnelleAu sommet - 4900m environ.

A la descente, nous sommes étonnés de voir la multitude de chenilles qui jonchent le sol. C'est peut être une des raisons de la présence du pic des rochers (Colaptes rupicola) qui ne semble pas très perturbé par notre présence...

DescenteVigogneBofedales

Une des innombrables chenillesPiic des rochers (Colaptes rupicola)

 Les fleurs sont assez rares... Nous relevons cependant la présence de nombreux pieds de Nototricha obtusa, une petite plante aux feuilles très velues de la famille des Malvacées (les Mauves). Il y a aussi le Senecio canescens, que l'on appelle communément "Oreille de lapin", et la Gentiana sedifolia...

Nototriche obtusaSenecio canescens - Oreille de lapinGentiana sedifolia

Nous revenons à Tinki pour manger, avant de prendre la route de Cusco (3400m) où nous arrivons à 16h30. Notre hôtel est proche du centre ville, ce qui nous permet, en fin d'après-midi, de partir à pied pour assister à une représentation de musique et danses traditionnelles au "Centro Qosqo de Arte Nativo". Fondé en 1924, il semble être la vitrine du folklore régional, et les représentations attirent aussi bien les touristes que la population locale.

Nous poursuivons jusqu'à la place d'armes où nous rentrons dans un restaurant pour manger... une pizza !

Nous approchons les 2 000km depuis Lima...

 

Jour suivant Pérou Randonnées jpdugene.com