Mardi 20 avril 2004

Dénivelé: + 435m et - 385m   -   Temps de marche: 4H30

Nous quittons sans regret cet hôtel dont les seules qualités sont la gentillesse de la patronne et la taille des pique-niques. Le temps est encore superbe, et en reprenant à pied le chemin de la gare, nous observons avec curiosité le sommet qui domine Centelles au Nord-Ouest. Celui-ci est comparable à une forteresse naturelle, ceinturé de plusieurs barres rocheuses superposées qui en assureraient la défense...

Centelles était jadis le centre de la baronnie puis du comté de Centelles, où les comtes de Centelles avaient leur palais dans un bâtiment de la Plaza Major. L'église de Santa Coloma date de 1704-1710.

Le clocher de l'église Santa Coloma, dominé par cette forteresse naturelle...

9H35 Nous avons repris le train jusqu'à Aiguafreda, et nous démarrons à pied de la gare en suivant le GR vers le Sud. Nous trouvons des Pervenches, du Muscari en grappe, du Polygala, des Primevères élevées, de la Daphné lauréole, du Sainfoin à feuilles de Vesce, des Ophrys araignée et des Ophrys bruns.

10H05 Nous passons à la chapelle Sant Pere de Valldeneu (Saint Pierre de la vallée de la neige). Entre le cimetière et la chapelle, un petit édifice funéraire présente en façade une dalle sur la quelle est gravé un petit château. Mentionnée à partir de 1007, ce bâtiment roman a été partiellement substitué par un nouveau bâtiment vers 1640. Plus tard, il a subit de nouvelles transformations qui ne laissèrent intacte que l'abside.

Sant Pere de Valldeneu.Dalle de l'édifice funéraire à côté de Sant Pere de Valldeneu.

10H15 Nous repartons en suivant le GR qui, 100 mètres plus loin, monte sur la droite. Le chemin devient très raide, mais nous montons d'un pas lent et régulier qui économise notre énergie. Manu a sorti son sécateur, et taille les branches qui pourraient entraver notre chemin... Quel guide!

11h18 - 850m Nous arrivons en tête de falaise sur le plateau de Berti où s'épanouissent d'immenses quantités de Narcisses à feuilles de jonc. Quelle n'est pas notre surprise lorsque nous trouvons des fossiles de coquillages au sommet de ces falaises! Nous dominons la vallée et la chapelle Sant Pere de Valldeneu.

Fossiles.Vue plongeante sur la chapelle Sant Pere de Valldeneu.

11H55 Nous repartons vers le Sud sur un chemin qui longe la tête de falaise.

Claudette et Christiane sur le chemin de crête.Jean-Lou et Claudette sur le chemin de crête.

(12H50 - 815m) Nous arrivons à la chapelle San Pere Berti, devant laquelle nous nous installons pour manger; nous y trouvons du Sainfoin à feuilles de Vesce.

Sant Pere Berti.Jean Louis devant Sant Pere Berti."Ave Maria Purisima" gravé sur une clé de voûte de Sant Pere Berti.Nous sommes installés pour pique-niquer devant Sant Pere Berti.

14H20 On amorce la descente, toujours sur le GR. Alors que nous sommes dans un site magnifique, constitué de falaises rouges qui rappellent certains coins de l'Aragon, Manu nous fait observer un couple d'aigle de Bonnelli qui se pose successivement sur deux arbres de part et d'autre de la vallée. En effet, cette espèce préfère les montagnes de faible altitude, comportant quelques arbres disséminés et des falaises où il peut nicher... Ce site lui convient donc parfaitement... Nous trouvons, plus près de nos pieds... une Céphalanthère à longues feuilles.

Vallée de la rivière "Tenes", et ses falaises rouges.Les magnifiques falaises.

Après avoir cheminé en balcon, nous sommes maintenant engagés dans la vallée de la rivière "Tenes" orientée Nord-Sud. Nous remarquons sur la rive opposée, l'ermitage roman de Sant Martí, situé à l'extrémité de la corniche du Fai. Nous trouvons de superbes pieds de Grand Muflier.

16H15 - 5005m Nous nous installons sur une terrasse rocheuse qui domine le site de Sant Miquel del Fai. De superbes cascades plongent dans la vallée, unissant les eaux du "Tenes" et du "Rossinyol". Le prieuré, construit à flanc de falaise est contournée par les eaux qui déferlent ensuite à ses pieds. Les premières évocations concernant l'église troglodyte datent de 997, lorsque le comte Ramon Borrel la donna au comte Gombau de Besora pour y construire un monastère. Il fût occupé par des moines bénédictins jusqu'en 1567.  Le nom donné à cet endroit dériverait de "faig" (hêtre), et non pas de "fall" (c’est-à-dire chute d’eau, ou cascade, en celte). Ce type de forêt, est supposé avoir été très étendu en ces lieux dans le passé. On dit aussi que lorsque les hêtres furent coupés, les fées ont quitté ces lieux et seraient même mortes...

Le site de Sant Miquel del Fai.

16H40 Nous descendons un passage très raide et très humide avant de traverser la rivière à gué.

16H45 - 465m Nous traversons le pont et pénétrons par un passage entre deux falaises dans le site de Sant Miquel del Fai. (la visite coûte 4,5€ par personne)

Sant Miquel del Fai.Sant Miquel del Fai.

Après avoir traversé la place du prieuré où se trouve un vitrail en hommage à la Sardane, nous visitons l'église romane troglodyte.

Entrée de l'église Sant Miquel.L'archange Saint Michel terrassant ledémon avec une épée.

Nous cheminons ensuite par un itinéraire original qui passe en tunnel derrière la cascade pour nous avancer jusqu'à l'ermitage de Sant Martí, qui date du IXème siècle.

Sur la "place du repos", Christiane s'assied sur les genoux du grand écrivain et journaliste catalan "Josep Pla" (qui consacra une partie de son oeuvre à décrire les terres de l'Empordà et ses traditions)... dont la statue a été réalisée par Tomàs Atienza.

Christiane sur les genoux de Josep Pla...

Une rainette en robe nuptiale est égarée sur le chemin, elle rejoindra bientôt la colonie qui nous fait un concert dans ce site où l'eau est omniprésente.

071_sant_miquel_del_fai.jpg (75843 octets)

17H55 Un autobus nous attend à la sortie de la visite et nous ramène à la civilisation... Les embouteillages dans la banlieue de Barcelone nous surprennent... Nous échappons à ce tumulte lorsque nous amorçons la montée en direction de Montserrat où nous arrivons à 19H15.

Nous nous installons dans le magnifique hôtel du monastère situé sur le parvis de la basilique. Nous nous extasions déjà de la beauté du site et de l'originalité de ce massif, fait de conglomérats éocènes très durs, mis en relief par l'érosion due à l'eau et au vent. Son nom "Montserrat" signifie "Mont scié", il provient de l'entassement de blocs sur des falaises abruptes, couronnées de dents vertigineuses... La journée du lendemain s'annonce grandiose...

Le repas du soir est servi dans une cave voûtée dont une des parois a été creusée dans le rocher.

 

Accueil Montserrat - Barcelone