Landmannalaugar - Brennisteinsalda - Selfoss

Jeudi 5 juillet 2018

La journée débute fraîchement : il fait 6/7°, ressenti 2° avec le vent... Nous devons faire la toilette à l'extérieur, et je fais donc une expérience inédite : je me rase avec le béret sur la tête !

Nous quittons le refuge à 9H15 avec le Brennisteinsalda comme objectif. Il s'agit d'un volcan culminant à 855 m au Sud-ouest du refuge de Landmannalaugar.

Son nom peut se décomposer ainsi en islandais : "alda" = vague, "stein" = pierre, et "brenna" = brûler. Il s'agit donc littéralement d'une "vague de pierre brûlée", et nous pourrons constater tout au long de son ascension qu'il correspond bien à cette appellation.

Ce sommet spectaculaire présente une palette de couleurs exceptionnelle : le rouge du fer, le jaune des sulfures, le bleu et le noir de la lave, le vert des lichens, et le bleu profond des lacs qui se nichent au creux de vallons encaissés.

Départ du refuge de Ladmannalaugar

Pour commencer cette randonnée, nous devons traverser un champ de lave où subsistent encore quelques névés. Nous y trouvons pourtant une flore variée comprenant des Linaigrettes à feuilles étroites, de la Populage des marais, de la Bartsie des Alpes, des Silènes acaules et des Silènes de Suède, des Orchis grenouille, de l'Armérie maritime et des Céraiste des Alpes.

Pour commencer cette randonnée, nous devons traverser un champ de laveLe plateau et le refuge de LandmannalaugarTraversée du champ de lave avec le Brennisteinsalda en point de mire

Nous sommes déja enchantés par le spectacle coloré qui changera sans cesse tout au long de la journée en fonction des variations de la lumière.

Brennisteinsalda

10H05 Nous atteignons un secteur où les nombreuses fumerolles dégagent une vapeur soufrée. Le sentier est très confortable et parfaitement bien balisé. Ceci a une grande importance, car nous commençons à comprendre que nous sommes sur un véritable volcan, et que son activité est latente. Il ne faut donc pas s'éloigner de l'itinéraire balisé...

Nous atteignons un secteur où les nombreuses fumerolles dégagent une vapeur soufrée.Nous atteignons un secteur où les nombreuses fumerolles dégagent une vapeur soufrée.

FumerolleNous atteignons un secteur où les nombreuses fumerolles dégagent une vapeur soufrée.

Un quart d'heure plus tard, nous rejoignons une ligne de crête où les verts, les jaunes, les rouges et le noir composent un paysage inédit.

BrennisteinsaldaBrennisteinsalda

Nous devons franchir un névé qui ne présente cependant aucune difficulté pour rejoindre le col qui se situe au Sud du sommet, à 820m d'altitude. Le point de vue sur le plateau de Landmannalaugar est exceptionnel !

Le plateau de Landmannalaugar

Il est  10h45 lorsque nous atteignons  le sommet du Brennisteinsalda. Le spectacle qui s'offre à nous est grandiose, un véritable cauchemar pour les photographes qui ne savent plus dans quelle direction pointer leur objectif !

Au sommet du BrennisteinsaldaVue du sommet du Brennisteinsalda

Vue du sommet du BrennisteinsaldaVue du sommet du Brennisteinsalda

Christiane et Micheline s'avancent sur la crête sommitale vers le Nord pour surplomber l'itinéraire que nous venons de parcourir.

Christiane et Michelinese sont avancées sur la crête sommitale vers le Nord pour surplomber l'itinéraire que nous venons de parcourir.Christiane et Michelinese sont avancées sur la crête sommitale vers le Nord pour surplomber l'itinéraire que nous venons de parcourir.

Dès 11H00, nous amorçons la descente en direction du col Sud (mais pas celui de l'Everest...) où nous virons à gauche pour suivre l'itinéraire de la montée.

Le passage de la ligne de crête fumante est particulièrement spectaculaire...

Nous prenons le temps d'observer les fumerolles, et nous obliquons sur la droite pour revenir au refuge en décrivant une boucle.

Passage des solfataresPassage des solfataresPassage des solfatares

Snorri nous montre des blocs d'obsidienne. Il s'agit d'une roche volcanique vitreuse et riche en silice. De couleur grise, vert foncé, rouge ou noire, elle est issue d'une lave acide (type rhyolite). Elle a été utilisée pour la fabrication de tranchant pour les armes et les outils au cours de la Préhistoire.

Obsidienne

Sur le coup de midi, nous trouvons un coin abrité du vent pour pique-niquer. Quarante cinq minutes plus tard, nous reprenons notre descente en direction du refuge, réparant au passage quelques pieds de Silènes de Suède.

Il est 13h10 lorsque nous sommes de retour au refuge. Nous avons parcouru 7,900km avec environ 375m de dénivelé.

Retour au refuge de LandmannalaugarCarte randonnée Brennisteinsalda

Avant de rentrer au refuge, nous allons voir de plus près la source chaude où se sont baignés nos compagnons hier soir. Nous avons alors le plaisir de voir un chevalier gambette, mais surtout de découvrir les phalaropes à bec étroit qui peuvent être observés très facilement dans le lit du ruisseau. Nous découvrons aussi une belle touffe de Saxifrage gazonnante.

Source chaude

Chevalier gambettePhalarope à bec étroitPhalarope à bec étroit

Alors que le reste de l'équipe repart pour une deuxième randonnée l'après-midi, nous préférons rester au refuge pour nous reposer, et nous nous accordons donc une sieste...

En soirée, alors que Christiane participe à la préparation du repas, elle fait une mauvaise chute et se retrouve au poste de secours proche du refuge. Verdict : il faut prendre un bus de ligne (mais tout-terrain) pour rejoindre l'hôpital de Selfoss qui se trouve à 125km dont une centaine de kilomètres de piste, pour lui recoudre la tête (6 points de suture)...

Nuit dans un hôtel **** à Selfoss, où nous arrivons à 1H00 du matin !

Jour suivant Islande Randonnées jpdugene.com