Esnaur - Souhalmendi - Bizkarze

Le circuit des redoutes

30-12-2006

Nadette, Christiane, J. Paul

Dénivelée : 585m

Distance : 10.365 km

Durée totale : 5H14

Beau temps, avec beaucoup de vent de Sud.

Carte IGN Top25 1245-OT Hendaye . St-Jean-de-Luz

Les repères de type (ESB01) renvoient au tableau de coordonnées GPS

Téléchargement direct des points grâce au travail de

Jean Pierre Guyon

Départ de Biarritz à 9H45, nous passons par Ahetze pour rejoindre Ibaron (un quartier de Saint Pée sur Nivelle), et nous rejoignons Ascain. Nous tournons à gauche avant l'église et passons entre l'école Sainte Marie et le fronton "Chourio". Nous stationnons notre voiture à côté de la ferme "Arrayoa", un gîte de France qui fait chambre d'Hôtes. Les gourmands peuvent s'y approvisionner en confits de canard et en foie gras...

La randonnée que nous allons réaliser aujourd'hui, a pour but de parcourir les diverses redoutes construites sur les hauteurs d'Ascain, par l'armée du Maréchal Soult, lors de la campagne des Pyrénées Occidentales (1794) et des guerres de l 'Empire. Cette ligne de défense fut submergée le 10 novembre 1813 par les troupes anglo-hispano-portugaises de Wellington.

.- 10H30 - 14m (ESB01) Nous démarrons à droite de la ferme Arrayoa, par un chemin creux qui part direction Sud-est. Un panneau jaune indique "Sentier des sommets Bizkarzun - Esnaur 2H15". Alors que nous longeons la rive gauche de l'Arrayoko erreka, nous remarquons quelques vestiges de pavage sur le chemin.

- 10H33 - 28m (ESB02) Nous prenons le sentier de droite, indiqué par un panneau "Saint Ignace 1H30".

Départ au-dessus d'Ascain.

- 10H37 - 36m (ESB03) Nous franchissons un portail qui barre le chemin, et prenons immédiatement à droite, un sentier qui monte perpendiculairement à droite, en longeant une clôture.

- 10H46 - 86m (ESB04) Nous observons sur la droite, une belle maison très bien restaurée, mais qui ne doit pas voir souvent le soleil...

- 10H50 - 116m (ESB05) Parvenant à l'angle supérieur de la clôture, nous empruntons quelques mètres au-dessus, un chemin balisé en jaune  qui monte vers la gauche. Nous commençons déjà, à profiter d'une belle vue sur Ascain et Saint-Jean-de-Luz. Le chemin oblique progressivement vers la droite.

Vue sur Ascain et Saint-Jean -de-Luz.L'église d'Ascain.

- 10H57 - 147m (ESB06) Nous laissons la ligne de crête sur la droite, pour continuer à progresser sur le chemin balisé, qui s'élève à flanc de vallon, en décrivant une courbe vers l'Est.

- 11H08 - 207m (ESB07) Un piquet marque le départ d'un sentier qui s'élève sur la droite (Ouest), et qui nous conduit au sommet de la redoute d'Esnaur (11H115 - 273m (ESB08) ). Tout comme la redoute de Souhalmendi où nous passerons un peu plus tard, elle fut inscrite à l'inventaire des monuments historiques, le 7 octobre 1992. La vue sur la vallée de la Nivelle est magnifique. A l'Est, nous pouvons voir l'Ursuya, l'Ezcondray et le Mondarrain, le Baigura, et l'Artzamendi. Plus à droite, nous reconnaissons Gorramendi et Gorramakil, Autza, Alkurruntz et Atxuria. La Rhune nous domine au Sud, et à l'Ouest, nous pouvons voir le Jaïzkibel qui baigne ses pieds dans l'Océan.

Le fossé ceinturant le redoute d'Esnaur, alors que la Rhune nous domine au Sud.

- Nous redescendons vers l'Est pour retrouver le chemin balisé en jaune (11H33 - 225m (ESB09) ).

- Nous passons à droite de la ferme Nausienborda (11H36 angle clôture 189m (ESB10) ), où nous rejoignons une petite route goudronnée (11H40 - 196m (ESB11) ), que nous descendons pour rejoindre la D4, dite route du col de Saint Ignace (11H50 - 159m (ESB12) ).

- Nous sommes sur la commune de Sare, et longeons la D4 pour monter au col, afin d'aller voir la Chapelle Saint Ignace, située en face de la gare du train à crémaillère qui monte à la Rhune (12H02 - 160m (ESB13) ). Cette jolie chapelle aux murs blancs et aux toits et menuiseries rouges est ce que l'on peut définir comme de style le plus traditionnel. A l'intérieur, on peut remarquer un très beau plafond en bois peint bleu-gris. Sur un autel en bois foncé, nous trouvons, bien sur, une statue de Saint Ignace en bois polychrome.

Cette jolie chapelle aux murs blancs et aux toits et menuiseries rouges est ce que l'on peut définir comme de style le plus traditionnel.A l'intérieur, on peut remarquer un très beau plafond en bois peint bleu-gris.Une statue de Saint Ignace en bois polychrome.

- Revenant très légèrement sur nos pas, nous prenons le chemin qui part au-dessus  de la petite route qui descend à Sare (direction ferme "Ortillopitz"). Nous longeons donc la façade Sud du restaurant et continuons sur la piste carrossable horizontale  droite (panneau d'interdiction pour les 4x4). Les talus sont peuplés de nombreuses Scolopendres.

- 12H11 - 152m (ESB14) Nous franchissons un passage aménagée dans la clôture côté Nord de la piste, et poursuivons encore quelques dizaines de mètres le long de cette clôture. Nous prenons ensuite le chemin qui remonte en arrière (Ouest-nord-ouest), et s'élève rapidement en lisière supérieure de la forêt.

- 12H24 - 248m (ESB15) Nous rejoignons le sentier de crête que l'on monte vers la droite.

- 12H26 - 260m (ESB16) Nous laissons un chemin balisé en jaune sur la gauche, pour poursuivre en face, malgré la croix jaune qui est censée nous indique une fausse route...

- 12H28 - 267m (ESB17) Nous atteignons une redoute, légèrement sur la droite du chemin.

- Nous "plongeons" Est-sud-est, par un chemin très raide qui nous conduit à un petit col (236m (ESB18) ). Nous allons rejoindre à une trentaine de mètres sur la droite, une borde blottie sous les chênes. Nous nous y installons pour manger à l'abri du vent.

Une borde blottie sous les chênes.

Notre salle à manger...... et notre terrasse...

- 13H04 Revenant au pied du chemin que nous avons descendu, nous remontons  (aussi raide) à l'Est-sud-est pour rejoindre la redoute "Ermite Baita" (13H06 - 269m (ESB19) ). Son pourtour est marqué de fossés encore très nets.

- Nous descendons au Nord-est, en direction des antennes placées au sommet de Souhalmendi, par un chemin très raide, que nous évitons un peu par la gauche.

- 13H18 - 215m (ESB20) Nous passons un petit col et remontons en face.

- 12H23 248m (ESB21) Nous atteignons un autre col d'où la vue sur la Côte Basque se dégage à nouveau. Nous suivons la ligne de crête quasiment à l'Est, en empruntant un large chemin. Nous dominons le village de Sare sur notre droite. Quelques vautours planent au-dessus de nous.

Vue (à contre-jour) sur le village de Sare.Passage d'un vautour fauve...

- 13H34 (ESB22) Nous atteignons un panneau indiquant "Souhalmendi 301m". De là, nous voyons très nettement le lac de saint Pée, ce qui est assez rare... Nous dominons également le village de Saint -Pée.

Saint-Pée-sur-Nivelle.Vue sur le lac de Saint-Pée.

- Nous rejoignons le sommet de Souhalmendi (304m (ESB23) ), matérialisé par une borde. Le sommet est cerclé d'un profond fossé, ainsi que chacune des redoutes que nous parcourons aujourd'hui. La vue sur Saint-Jean-de-Luz, s'étend jusqu'à Biarritz et au-delà en direction des Landes.

Au sommet de Souhalmendi.

Vue sur la Côte Basque (avec le chemin de crête par lequel nous reviendrons au premier plan)...

Le sommet de Bizkarzun, au premier plan de la baie de Saint-Jean-de-Luz.

- Nous descendons plein Nord pour rejoindre une piste carrossable au niveau d'un léger col (13H34 - 244m (ESB24) ). Nous suivons alors cette piste, direction Nord-nord-ouest.

- 14H06 - 212m (ESB25) Nous passons devant une borde (côté droit), alors qu'un milan royal, passe au-dessus de nos têtes.

Nous passons devant une borde côté droit...Passage d'un milan royal...

- 14H12 - 220m (ESB26) A la patte d'oie, nous prenons le chemin de gauche.

- 14H13 - 223m (ESB27) Quelques mètres plus loin, nous remarquons une grosse pierre plantée, devant une croix en bois. Cette pierre remarquable est elle-même gravée d'une croix à son sommet. Elle matérialise le point de rencontre des trois communes: Ascain, Sare et Saint-Pée-sur-Nivelle. La date "1955" gravée sur cette pierre ne représente probablement pas une datation de celle-ci, qui sert de bornage communal, probablement depuis des temps beaucoup plus anciens...

Croix de bois, croix de pierre...Bornage des communes de Sare, Ascain et Saint-Pée-sur-Nivelle.Croix de bornage (avec la date de 1955 à gauche).

- Nous poursuivons sur le chemin qui descend à gauche, et, une centaine de mètres plus loin (218m (ESB28) ), nous prenons le sentier qui part sur la crête en face de nous (alors que le chemin principal descend à gauche). La descente sur cette ligne de crête nous permet de bénéficier d'une magnifique vue sur la côte, avec le Bizkarze au premier plan...

Vue sur la côte, avec le Bizkarze au premier plan.

- 14H31 - 136m (ESB29) Nous passons devant la borde "Martinhaurrenborda" (ce qui veux dire: "la grange des enfants de Martin").

Nous passons devant la borde "Martinhaurrenborda".

- 14H34 Quelques mètres plus loin, 131m (ESB30) Nous prenons le sentier sur la droite, le long d'une clôture, indiqué par un panneau "sommet Bizkarzun 0H15". Les arbres sont couverts de Gui: au gui, l'an neuf!

Au gui, l'an neuf!

- 14H50 - 184m (ESB31) Nous voici au sommet de Bizkarzun, qui est encore une redoute, bien reconnaissable au large fossé qui la ceinture. Nous avons une vue plongeante sur Ascain, et Socoa, Ciboure et Saint-Jean-de-Luz semblent être à deux pas de nous... Ce dernier sommet, justifie à lui seul l'intérêt de cette balade... De passage à Ascain, il ne faut pas hésiter à monter jusqu'ici, car le spectacle est de toute beauté ! Nous voyons même les Trois Couronnes, que nous n'avions pas encore pu voir de la journée.

Vue plongeante sur Ascain.Le fort de Socoa.

Saint-Jean-de-Luz.

- Après avoir bien profité du spectacle (ainsi que du thé et du café), nous revenons sur nos pas jusqu'au point (ESB30), où nous traversons le chemin par lequel nous étions arrivés, pour descendre en face dans le vallon.

- Au-delà d'un lacet, nous franchissons un portail qui barre le chemin (15H27 - 57m (ESB32) ).

- Nous observons une belle truite lorsque nous franchissons le ruisseau, et rejoignons la voiture à 15H37.

Randonnées