Peñas del Cantero

03-11-2001

Christiane, J. Paul.

Dénivelée négligeable

Total : 1H00 (montée 15mn)

Beau temps.

Le site d'El Cantero

Partis de Biarritz à 8H10, nous passons par Saint Sébastien pour rejoindre Pampelune par l'autoroute. Nous sortons à Arazuri (sortie 92, 9H30) pour rejoindre le village d'Etxauri que nous visitons au passage.

Nous continuons ensuite sur la route de Jaitz et Salinas de Oro, pour monter en direction d'Etxauriko Gaina.

Au kilomètre 16,5, (altitude 605m), nous laissons la voiture sur le côté gauche de la route, à un emplacement permettant de stationner 3 ou 4 voitures entre la chaussée et la rail de sécurité.

Attention! Ne rien laisser dans les voitures car les vols sont très fréquents.

Nous faisons une randonnée jusqu'au sommet d'Etxauri avant de redescendre d'un kilomètre environ pour nous garer sur un parking situé sur la gauche (en descendant) à côté d'une table de pique-nique... Les portières de la voiture ont été forcées, pendant que nous faisions le tour d'El Cantero...

Malgré tout, ce site est remarquable et mérite peut-être une visite en prenant des précautions...

Nous empruntons le chemin qui démarre du parking en direction des monolithes calcaires situés à l'extrémité Est des falaises de la Sierra de Sarbil.

Le sentier se rétrécit progressivement et se divise, mais la direction des Peñas est évidente à repérer (vu la taille des monolithes...)

Nous passons entre la falaise et l'éperon principal. Le site est impressionnant, un peu "tropical", presque angoissant... Les vautours ne cessent de faire des aller et venues. Certains nichent une dizaine de mètres au dessus de nos têtes. L'un d'entre eux se pose sur une branche d'arbre qui surplombe la paroi. il est rapidement chassé par un congénère qui lui soustrait le perchoir...

Nous contournons le bloc rocheux principal par l'Est, et nous voyons apparaître face à nous, en contre-jour, le silhouette d'un géant pétrifié !

El Huso.El Huso.El Huso.El Huso.

Nous passons au pied de celui-ci, nommé "El Huso" (Le Fuseau), et nous trouvons au pied de celui-ci, un petit sentier caché dans la végétation qui permet de rejoindre l'échelle d'accès au refuge construit dans une grotte. Une plaque placée à côté de l'entrée représente un alpiniste équipé à l'ancienne...

Alors que nous observons les lieux, le géant m'interpelle ! "Jean Paul Dugène !!!"

Je n'en crois pas mes oreilles car la voix vient clairement d'El Huso...

Les gars qui sont au sommet sont du CAF de Bayonne et me connaissent... Ludo, Michel, Philippe, sont aussi étonnés que nous de cette rencontre...

A l'arrière plan: le village d'Etxauri.

Nous profitons de l'occasion pour photographier leur descente en rappel...

Préparation...Départ...Arrivée...Descente de Michel.

Nous redescendons à la voiture pour constater que ce magnifique site est fréquenté par des individus peu recommandables, et nous aurons bien du mal à garder un bon souvenir de cette journée en chiffrant le coût des dégâts et de tout ce qu'on nous a volé...

Randonnées